FOODMET – Marché couvert aux Abattoirs de Cureghem

Il y a longtemps que l'emblématique halle métallique d'Anderlecht ne se limite plus à ses fonctions d'abattoir. Salle de fêtes ou encore champignonnière, ce bâtiment industriel du XIX siècle se réinvente encore avec le projet FOODMET. Un tout nouveau marché couvert d’environ 12000 m² y accueille désormais des marchands sédentaires.

Autres outils

 
Foodmet: Un tout nouveau marché ouvert d'environ 12000m² y accueille désormais des marchands sédentaires. Abattoir CEO Joris Tiebout.  © Associated Press Foodmet: Un tout nouveau marché ouvert d'environ 12000m² y accueille désormais des marchands sédentaires. Abattoir CEO Joris Tiebout. © Associated Press

" Les Abattoirs de Cureghem, se trouvent au cœur d’un quartier multiculturel défavorisé, d’où l’importance des activités économiques présentes sur le site. Les résidents du quartier bénéficient du marché qui attire plus de 100 000 visiteurs chaque semaine. Les activités évènementielles soutenues par le forum Abattoir et l’asbl Cultureghem visent en outre à attirer un nouveau public. "

Geneviève Planchard, Chargée de la communication au Service public régional de Bruxelles – Bruxelles Coordination régionale, Cellule FEDER

Vendre des produits alimentaires et disposer d’une carte d’ambulants, voici les conditions pour louer un magasin dans cette halle. 

Au total, plus de 45 commerçants tiennent maintenant un stand dans cet espace inspiré des marchés couverts que l’on trouve dans les pays d’Europe du sud, et un financement de 7 479 067 EUR du Fonds européen de développement régional (FEDER), permet au projet de diversifier encore ses activités. 

Pour le public, le marché propose des produits très variés à des prix particulièrement bas. A côté des viandes et poissons, on y trouve désormais des fruits, des légumes, des fromages, des pains, des olives, des herbes et autres spécialités de diverses origines. Les produits frais y sont également travaillés directement afin d’être dégustés dans le bistro et le restaurant qui ouvrira prochainement ses portes.

Outre les atouts pour les consommateurs, les marchands bénéficient d’emplacements fixes dans un environnement propre et protégé  des perturbations  météorologiques. Le projet représente des avantages tant au niveau de l’hygiène que de la logistique : des quais de chargement pour les marchandises ainsi que des chambres froides permettent aux vendeurs d’approvisionner leurs étalages tout en respectant la chaîne du froid.

Ferme urbaine au cœur de Bruxelles

Le projet se veut également vert et durable. La récupération de la chaleur produite par les frigos et l’utilisation de l’énergie solaire témoignent d’une gestion écologique. A cela s’ajoute l’utilisation des eaux pluviales et une meilleure gestion des déchets. 

Autre caractéristique écologique : la toiture plate sera à terme aménagée en ferme urbaine aquaponique d’une superficie d’environ 4000 m².  Ce qui devrait permettre de produire localement  des poissons,  des  fruits et des légumes tout en protégeant la halle alimentaire de la surchauffe et du froid.

Par ailleurs, la mise en place du nouveau marché a aussi permis à plusieurs résidents du voisinage de trouver un emploi dans un circuit de travail régulier.

Investissement total et financement de l’UE

Le projet Abattoir : Foodmet with Urban Farm a fait l’objet d’un investissement global de 18 000 000 EUR dont 7 479 067 EUR ont été alloués par le Fonds européen de développement régional au titre du programme opérationnel « Bruxelles-Capitale » pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

09/09/2016

Vidéos