«Bruxelles Ecopôle» combine le développement environnemental et communautaire dans un projet ambitieux de recyclage et de réemploi des déchets

Le centre Bruxelles Ecopôle associe l'assainissement et la rénovation d'un ancien site industriel à la création de nouvelles opportunités de travail pour les demandeurs d'emploi locaux peu qualifiés, au recyclage et au réemploi durable des déchets urbains et aux visites éducatives pour les écoles et les autres groupes.

Autres outils

 
Représentation de l'artiste du futur Ecopôle. © Baneton-Garrino Architectes Représentation de l'artiste du futur Ecopôle. © Baneton-Garrino Architectes

" Depuis sa création en 1990, Bruxelles-Propreté a mis tout en œuvre pour instaurer une collecte sélective des déchets et pour disposer d'équipements de traitement adaptés. Le projet Bruxelles Ecopôle complète cette stratégie de traitement des déchets en constituant des réseaux de recyclage et de réemploi. "

Yves Frémal, gestionnaire du projet

Le site de 6 000 m2 peut traiter 4 500 tonnes de déchets par an, dont 1 500 tonnes de déchets encombrants collectés par l'Agence régionale Bruxelles-Propreté. Le projet va également permettre de créer entre 40 et 80 emplois locaux. Des ateliers, des espaces de stockage, une salle d'exposition de 350 m2 et un magasin proposant à la vente des produits fabriqués à partir de déchets recyclés permettront de stimuler la croissance durable et de promouvoir le renouvellement urbain.

Le centre de recyclage Ecopôle fait partie des 12 projets sélectionnés par «Brussels Greenfields», une autre initiative soutenue par le FEDER, qui recevront des subsides pour l'assainissement chimique de sites pollués dans la périphérie du canal de Bruxelles. Après une dépollution réussie du sol, la rénovation de l'ancien bâtiment industriel et l'installation des différents composants du complexe de recyclage sont en train de transformer le site en un modèle local de développement durable dans l'économie sociale.

Des partenaires spécialisés

Outre Bruxelles-Propreté et Actiris, l'Office régional bruxellois de l'emploi, une série d'entreprises de traitement et de recyclage s’est engagée à participer au projet, incluant CF2M, spécialisée dans la revalorisation de déchets d'équipements électroniques; Ecotop Giga Services, qui s'occupe du recyclage et de la revente de cartouches d'encre; Relego, spécialisée dans le traitement des déchets de construction; Les Petits Riens, qui se chargeront du triage et de la revente des objets encombrants; et Oliris, un projet visant à transformer les huiles de friture usagées en bioéthanol.

Bruxelles Ecopôle inclura également une salle d'exposition et un magasin où de nombreux produits résultant de ces activités seront présentés et vendus.

Un bon exemple pour les enfants

Les écoles et autres groupes pourront visiter les installations et être informés au sujet des nombreuses possibilités de recyclage et de réemploi de nos déchets quotidiens. Les plans du site intègrent une passerelle, une piste cyclable et une cafétéria publique. Tous ces éléments permettront aux visiteurs de disposer d'un meilleur aperçu des opérations.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Bruxelles Ecopôle» a fait l'objet d'un investissement total de 11 233 772 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 3 368 374 EUR au titre du programme opérationnel «Bruxelles-Capitale» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

14/12/2014