Bruxelles-Ecopôle offre une seconde vie aux déchets encombrants


En créant une plateforme régionale de valorisation des déchets, le projet Bruxelles-Ecopôle permettra annuellement le recyclage ou le réemploi de plus de 4 000 tonnes de déchets encombrants normalement voués à être éliminés. L’approche du projet, qui permet la création d’emplois à faible qualification, se veut également sensibilisante et sociale, au travers de la création d’une salle d’exposition et de la mise en vente des produits recyclés, et de l’organisation de visites des installations du projet, ciblant notamment les écoles.

 

Autres outils

 
© Le projet Bruxelles-Ecopôle: une plateforme régionale de valorisation des déchets © Le projet Bruxelles-Ecopôle: une plateforme régionale de valorisation des déchets

" «Main dans la main pour la ville de demain. "

Etienne Cornesse , Responsable du service communication

Le projet Bruxelles-Ecopôle permet d’améliorer de façon structurée la gestion économique, sociale et environnementale des déchets encombrants. Cette catégorie de déchets couvre les encombrants classiques mais aussi les déchets électriques et électroniques et certains matériaux de construction.

Au travers d’aménagements spécifiques, le projet permet l’organisation de visites de sensibilisation aux enjeux du recyclage au sein des installations de traitement et de reconditionnement de ces déchets. RECY K, le bâtiment abritant les activités du projet a, par ailleurs, pour ambition de devenir, à l’échelle de la région, un exemple en matière de réemploi et de recyclage des déchets encombrants, ayant été réaménagé selon des critères énergétiques et d’écoconstruction élevés.

Bruxelles-Ecopôle vise aussi à devenir un centre d’expertise pour les techniques du réemploi et du recyclage. Les objets reconditionnés (réparation du matériel informatique, éco-design, etc.), selon une approche intégrée et innovante, sont ensuite exposés et mis en vente, contribuant de la sorte au développement d’une économie sociale dans la région.

L’ensemble du projet vise à créer une quarantaine d’emplois à faible qualification et à susciter l’émergence de nouvelles activités et de nouveaux acteurs, en s’inscrivant dans le cadre plus large des objectifs que la région s’est fixés en matière de recyclage et de réutilisation à l’horizon 2020.

Investissement total et financement de l’UE

Le projet Bruxelles-Ecopôle a fait l’objet d’un investissement total de 9 481 576 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 4 470 046 EUR, au titre du programme opérationnel « Bruxelles-Capitale » pour la période de programmation 2007-2013. 

Date de rédaction

29/01/2016