Carrières lancées, entreprises boostées

Dans le cadre de ce projet, de jeunes étudiants spécialement formés sont placés dans des petites entreprises situées en Basse-Autriche, ce qui leur donne une chance d’appliquer leurs connaissances techniques, tandis que les entreprises ont la possibilité de renforcer leur niveau d’innovation. Les étudiants, rebaptisés «assistants d’innovation», ont ainsi l’occasion de lancer leur carrière, tandis que les entreprises acquièrent de nouvelles compétences et développent de nouveaux produits.

Autres outils

 

«Grâce au projet ‘Assistant d’innovation’, nous sommes passés d’une petite entreprise à une entreprise de taille moyenne. Nous avons mis en œuvre plusieurs améliorations techniques et, grâce à nos investissements, nos processus internes ont atteint un niveau hautement professionnel.»
Herbert Wimberger, WIMTEC Elektronische Steuerungs- und Meßgeräte GmbH

Au début du projet, neuf entreprises sur dix situées en Basse-Autriche occupaient moins de 50 travailleurs, si bien qu’elles ne disposaient que rarement des ressources nécessaires pour investir dans la planification stratégique. En général, les PME comptaient uniquement sur leur directeur ou leur gérant pour tous les aspects en rapport avec l’innovation. Or ces personnes étaient déjà entièrement accaparées par la gestion quotidienne de leur entreprise et ne disposaient pas du temps nécessaire pour élaborer et mettre en œuvre des stratégies, notamment en matière d’innovation. De plus, vu sa proximité avec Vienne, la région pâtissait d’une fuite des cerveaux vers la capitale. Ce projet aide les entreprises à être plus compétitives en les poussant sur les chemins de l’innovation et de la planification stratégique. D’autre part, pas moins de six étudiants sur dix se voient offrir la possibilité de rester dans l’entreprise.

Créer et saisir des opportunités

Les entreprises intéressées envoient leur candidature à la région de Basse-Autriche en soumettant un projet d’innovation concret. Généralement, entre 10 et 20 dossiers de candidature sont approuvés chaque année. La région sélectionne ces propositions après l’envoi d’un délégué, qui vient visiter les lieux et discuter du projet avec la direction. Une fois sélectionnée, l’entreprise recrute son propre «assistant d’innovation», soit via un contact direct, soit par le biais d’une petite annonce.

L’assistant d’innovation suit alors une formation spéciale de troisième cycle en «gestion de l’innovation» à l’Université du Danube à Krems. Cette formation, entièrement subventionnée, couvre les domaines suivants: gestion de projet, gestion de l’innovation, techniques de présentation et d’interview, direction d’équipe, techniques de créativité et dynamique de groupe.

À titre d’exemple, Prinz, entreprise fabriquant des scies, a engagé un assistant d’innovation en le chargeant de concevoir différentes manières de rendre les scies plus performantes. Le projet a permis à un jeune ingénieur diplômé de rejoindre l’entreprise et d’y rester à l’issue de la période prévue. Sans financement, cette petite entreprise aurait jugé trop onéreux d’engager un ingénieur.

Plus d’innovation pour plus de profit

Grâce à ce programme, quelque 70 projets d’innovation ont été réalisés dans des PME de Basse-Autriche, tandis que 50 jeunes diplômés ont suivi des formations en gestion de l’innovation.

Les résultats atteints démontrent la valeur du projet: dans plus de 80 % des cas, des progrès majeurs ont été accomplis en termes de développement de nouveaux produits. L’immense majorité des PME participantes a créé au moins un nouvel emploi, la moyenne des emplois créés par entreprise se situant entre trois et quatre.

Dans la majorité des cas, les contrats des assistants ont été prolongés, et la moitié d’entre eux exercent à présent des fonctions de cadre. Le projet a eu également d’autres effets bénéfiques : amélioration des processus de production, augmentation des ventes grâce au lancement de nouveaux produits, amélioration des stratégies d’innovation et effet bénéfique sur le moral et l’ambition de l’ensemble du personnel.

En 2008, ce programme de financement a reçu un prix RegioStars pour l’innovation, décerné par la DG Politique régionale de la Commission européenne. Par ailleurs, dans le projet INTERREG IVC «ERIK ACTION», le concept d’assistant d’Innovation est la bonne pratique la plus attractive, et sa mise en œuvre est prévue dans plusieurs régions partenaires du projet.


Date de rédaction

15/06/2010