SRSnet: un réseau de capteurs intelligents alimentés par le soleil au service des responsables d'un parc national

Un projet de coopération transfrontalière a permis de développer un réseau de multi-capteurs capables de détecter de manière autonome les mouvements de visiteurs ou d'animaux dans le parc national de Hohe Tauern. Ce réseau peut être utilisé dans des zones éloignées grâce à des technologies innovantes.

Autres outils

 
Capteur développé par le projet SRSnet. Capteur développé par le projet SRSnet.

" Le projet a connu une grande réussite et a été reconnu comme un projet de bonne pratique. L'assistance du FEDER a grandement contribué à la mise en œuvre et à la réussite du projet. "

Andreas Kercek, responsable de la recherche, Lakeside Labs

Le réseau de capteurs audio et vidéo intelligents peut être utilisé pour effectuer une multitude de tâches, allant du décompte des visiteurs et du traçage de leurs mouvements dans une certaine zone, à l'observation d'animaux dans la nature et à la détection d'événements imprévus. Les responsables du parc national se servent des données obtenues pour améliorer la planification des mouvements des visiteurs, par exemple à l'aide de modifications de la signalisation. Le projet contribue ainsi à la préservation du parc, tout en offrant une meilleure expérience à la population locale et aux touristes.

Un système adapté à des conditions difficiles

Un défi considérable pour les développeurs du projet consistait à concevoir un système qui serait entièrement opérationnel dans des régions éloignées disposant d'infrastructures limitées sans source d'alimentation extérieure. Au lieu de recourir à des batteries devant être régulièrement remplacées, les chercheurs ont opté pour un système alimenté par le soleil. Un réseau de communications économe en énergie a été développé pour connecter les caméras et d'autres capteurs à une base de données centrale collectant les données pour lesa mettre à la disposition des utilisateurs.

Cette méthode a uniquement été rendue possible par la combinaison de l'expertise de différents partenaires. Lakeside Labs, en collaboration avec l'université Alpe-Adria de Klagenfurt, a développé des concepts et technologies pour systèmes en réseau auto-organisés, tandis que la société italienne Eye-Tech a fourni des solutions logicielles pour les caméras et les capteurs, permettant d'identifier les cibles, de les classer et de les suivre de manière automatique. InfoFACTORY, une société dérivée de l'université d'Udine, a conçu les archives et bases de données utilisées pour le stockage et l'analyse des informations collectées.

Réussite de la recherche

Les premiers tests pratiques dans le parc national de Hohe Tauern se sont avérés un succès. Les résultats du projet ont été publiés dans une vingtaine d'articles dans des journaux réputés et présentés lors de conférences. SRSnet a également obtenu le «Best Practice Award» décerné par le programme Interreg IV Italie-Autriche. Sa durabilité est garantie par la grande polyvalence du système.

Le projet a généré deux nouveaux emplois dans la recherche et a permis de sécuriser des emplois avec tous les partenaires du projet.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «SRSnet – Smart resource-aware multi-sensor network» a fait l’objet d'un investissement total de 892 700 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) s’élève à 521 500 EUR dans le cadre du programme opérationnel «INTERREG IV A Italy – Autriche»  pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

14/12/2014