Un projet de liaison ferroviaire entre l'Autriche et l'Italie résolument tourné vers une mobilité transfrontalière, durable et respectueuse de l'environnement

Dans le cadre d'un projet pilote, la ligne ferroviaire transfrontalière MI.CO.TRA (MIglioramento dei COllegamenti TRAnsfrontalieri) assure désormais la liaison entre Udine, en Italie, et Villach en Autriche, et répond ainsi aux besoins de desserte de ces deux villes, qui en bénéficieront sur les plans économique, social et environnemental.

Autres outils

 
Le train MI.CO.TRA. Le train MI.CO.TRA.

Ce projet, qui entend opérer un transfert modal de la route vers le rail dans la région, se traduit d'ores et déjà par un renforcement de la mobilité durable et une baisse des émissions de CO2. Il a également eu des retombées positives sur le développement socio-économique et a généré une plus grande cohésion entre les régions partenaires du Frioul-Vénétie julienne et de la Carinthie. MI.CO.TRA, qui a été lancé en juin 2012, est à l'origine de la première liaison ferroviaire entre les villes des deux régions depuis la suppression du train international EuroCity il y a quelques années.

Grâce à ce nouveau tronçon ferroviaire, les sites archéologiques et historiques de la région attirent un nombre croissant de visiteurs. On retrouve, parmi ces lieux touristiques, Palmanova et Venzone. Les touristes apprécient également de pouvoir transporter leur vélo (ou leurs skis en hiver) à bord du train.

Une embellie socio-économique et une fréquentation ferroviaire en hausse

L'importance de la fréquentation vient attester la viabilité de cette liaison ferroviaire empruntée quotidiennement par une moyenne de 4 614 voyageurs entre juin 2012 et février 2013. Une moyenne qui monte d'ailleurs à 6 964 au mois d'août. Avec 6 520 voyageurs, le dimanche est le jour qui rencontre le plus grand succès.

En outre, les chiffres de la ponctualité sont excellents et les retards sont rares. Pour le mois d'août 2012, 99,19 % des trains étaient à l'heure. Le premier train quitte Udine à 7 heures et le second à 17 heures 15. À partir de Villach, un premier départ est fixé à 9 heures 40 et un second à 19 heures 29.

La société de chemins de fer italienne «Ferrovie Udine-Cividale» fournit la locomotive, tandis que les voitures sont mises à disposition par la «Österreichische Bundes Bahn (ÖBB)». Les deux sociétés gèrent le projet de manière conjointe.

Prolongation du projet

Le projet pilote se poursuivra au-delà du mois de juin 2013, date à laquelle il devait initialement prendre fin. À l'avenir, l'équipe entend prolonger la ligne vers Trieste et Klagenfurt. Alors que la fréquentation de ce train ne cesse de croître, les responsables du projet misent sur une nette diminution des émissions de CO2 imputables à la circulation automobile dans la région.

Le projet a permis de créer trois emplois à durée déterminée à bord du train.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «MI.CO.TRA» a fait l'objet d'un investissement global de 1   405   000   EUR dont 749   970   EUR ont été alloués par le Fonds européen de développement régional au titre du programme opérationnel «Interreg IV A Italie-Autriche» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

12/12/2014