Un projet mené dans les zones humides de Morava-Thaya encourage le tourisme respectueux de l'environnement et stimule l'éco-sensibilité

Le projet «Ramsar Eco NaTour» introduit le tourisme respectueux de l'environnement dans les zones humides de Morava-Thaya en Autriche et Slovaquie ainsi que sur le site voisin de Marchfeld. Il s'agit de zones protégées Ramsar en raison de leurs sols de grande valeur et de la richesse de leur faune et flore. Ce projet apporte de la valeur à la région en créant des zones de loisirs pour les villes de Vienne et de Bratislava, ainsi qu'en améliorant la sensibilisation locale et la coopération régionale en matière de changement climatique et de protection de la biodiversité.

Autres outils

 
Les zones Ramsar contribuent à la préservation de la nature au-delà des frontières © Ramsar EcoNaTour Les zones Ramsar contribuent à la préservation de la nature au-delà des frontières © Ramsar EcoNaTour

Gestion du tourisme

Même si les deux pays séparés par la rivière March/Morava utilisent les terres différemment, les défis relatifs à la protection de la nature sont similaires pour l'Autriche et la Slovaquie, et le projet a opéré à un niveau local dans les deux pays. Le projet a permis de créer une carte transfrontalière des zones humides de Morava-Thaya en recensant les zones d'intérêt pour la préservation et en déterminant les sites les plus prometteurs pour le développement du tourisme. Cette carte a fourni des directives et des recommandations pour différents endroits des zones humides, notamment des espaces «priorité à la nature» et des espaces de loisirs. Elle permet de gérer des activités touristiques dans le respect des directives relatives à la protection de la nature, et les touristes et résidents locaux ont l'occasion de profiter des zones humides tout en préservant leur écosystème.

Le projet prévoyait également la reconstruction d'un moulin à vent historique, dont les sous-sols abritent une salle d'exposition proposant des visites guidées, des expositions multilingues et des informations pour attirer les visiteurs. Des panneaux permanents présenteront des informations sur les habitats secs de la région transfrontalière dans le cadre d'une exposition du moulin.

Information et sensibilisation

L'information du grand public et la sensibilisation sur l'importance de la conservation des zones Ramsar constituaient un élément clé du projet. Des écoles et des citoyens intéressés des deux pays se sont rassemblés pour créer des concepts modèles de préservation pour des habitats sélectionnés à Marchfeld et dans les zones humides de Morava-Thaya. Des enseignants et ambassadeurs du projet poursuivront ces efforts en participant à des projets supplémentaires et en informant d'autres habitants de la région.

Des éco-pédagogues ont également été formés en matière de préservation de la nature et continueront à sensibiliser le grand public ainsi qu'à travailler pour des projets de conservation additionnels. Le projet «Eco NaTour» comprenait des programmes d'information soutenus visant à motiver des élèves et des guides dans des écoles sélectionnées. Les projets étaient notamment axés sur les dunes de sables, les animaux marins et les habitats secs. Le projet opérait à un niveau local afin de garantir l'efficacité des efforts dans la durée, car la communauté locale est plus susceptible de rester impliquée sur le long terme.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Ramsar EcoNaTour» a fait l'objet d'un budget total de 505 960 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 430 050 EUR dans le cadre du programme opérationnel «Programme de coopération transfrontalière Slovaquie-Autriche» pour la période de programmation 2007-2013. Les travaux relèvent de l'axe prioritaire «Coopération et gestion conjointe de zones protégées».

Date de rédaction

08/07/2015