Le nouveau parc offre des perspectives de loisirs dans un quartier défavorisé de Graz

Pendant des décennies, le quartier de Gries, dans la capitale de la Styrie, a souffert du manque d’espaces verts publics jusqu’à ce que l’aménagement d’un nouveau parc, grâce à l’intervention du Fonds européen de développement régional, vienne étoffer l’offre d'activités de détente dans un ancien quartier défavorisé de la ville.

Autres outils

 
Le parc accueille une variété d’activités sportives et de loisirs Le parc accueille une variété d’activités sportives et de loisirs

La ségrégation sociale et économique, l’habitat délabré et l’absence d'activités de loisirs n’étaient que quelques-uns des problèmes rencontrés par le quartier de Gries, à Graz. Mais l’inauguration en 1997 d’un espace de 20 000 m2, le ‘Oeverseepark’, à quelques kilomètres au sud-ouest du centre-ville, fut enfin l’occasion pour les enfants, leurs parents et les jeunes de profiter d’aires de jeux, d’infrastructures sportives et de sentiers de promenade.

Depuis lors, le parc remporte un vif succès auprès des petits et des grands et, plus particulièrement, des pensionnaires de la maison de retraite toute proche qui en apprécient la verdure et les parterres de fleurs.

Participation de la communauté à la création du parc

Pendant la phase de conception du projet, les architectes urbains et jardiniers paysagistes ont rencontré les habitants du quartier pour recueillir leurs points de vue sur l’aménagement de ce parc multifonctionnel.

Sur la base des suggestions apportées, il fut décidé d'affecter certaines zones du parc à des activités particulières. Un sentier a, par exemple, été tout spécialement aménagé pour promener les chiens qui peuvent gambader tranquillement, sans risquer de rencontrer des parents accompagnés de leurs jeunes enfants. Soulignons également que le parc est relié au réseau cyclable de la ville.

Selon Gerhard Ablasser, un des responsables de la Ville de Graz, le projet a rencontré un vif succès auprès des nombreux usagers qui fréquentent chaque jour le parc pour s’y détendre ou pratiquer une activité sportive. Dans un quartier où cohabitent des citoyens d’origines multiples, le parc a également contribué à renforcer l’intégration sociale.

Date de rédaction

19/12/2012