Un nouveau plan de gestion donne un nouveau souffle à la ligne de chemin de fer de Semmering figurant au patrimoine mondial

Un des plus grands exploits d'ingénierie ferroviaire du 19e siècle, la ligne de chemin de fer de Semmering, dans le centre de l'Autriche, met en œuvre une nouvelle stratégie visant à garantir sa conservation, son usage et son développement durable.

Autres outils

 
Panorama du «Point de vue des 20 shillings», qui figurait sur les billets de banque de 20 shillings. Panorama du «Point de vue des 20 shillings», qui figurait sur les billets de banque de 20 shillings.

" Le plan de gestion 'UNESCO World Heritage Semmering Railway' est le document de travail pour les études à venir et les projets déjà finalisés, comme l'étude des maisons de gardiens, l'architecture du patrimoine mondial, une étude sur le développement du paysage après l'achèvement du tunnel principal, etc. La coopération intensive entre les huit municipalités de la ligne de Semmering pour la création du plan de gestion a permis de poser une bonne base pour les travaux dans la région du patrimoine mondial de la ligne de Semmering et la zone tampon adjacente "

Horst Schröttner, maire et président de l'association des amis de la ligne de chemin de fer de Semmering

Construite entre 1848 et 1854 et opérationnelle sans interruption depuis lors, la ligne de Semmering était la première ligne de chemin de fer alpine de ce type dans le monde. Elle gravit un dénivelé de 457 m sur une distance de 41 km. En raison des performances architectoniques de ses 16 viaducs, 15 tunnels et 100 ponts, mais aussi du développement historique de la région alpine à la suite de son accessibilité par voie ferroviaire, l'UNESCO a accordé le statut de patrimoine mondial à la ligne de Semmering en 1998.

Le nouveau plan de gestion a pour but de combiner les efforts visant à maintenir la région en conformité avec les critères de conservation de l'UNESCO et d'élaborer un concept permettant l'utilisation économique et touristique durable de la ligne en tant que connexion importante entre les grandes villes autrichiennes de Vienne et de Graz.

Il poursuit quatre objectifs généraux orientés vers le futur: conserver la structure historique de la ligne ferroviaire et des bâtiments adjacents; améliorer l'accessibilité de la région en tant que paysage culturel; protéger le patrimoine en favorisant son utilisation durable en tant que moyen de transport; et informer la population ainsi que les visiteurs et les touristes.

Recommandations pour les autorités fédérales, régionales et locales

Bien que ce ne soit pas un document légalement contraignant, le plan de gestion prévoit une coopération avec les autorités fédérales, régionales et locales, qui sont priées de créer le cadre juridique et les documents de planification nécessaires pour la mise en œuvre de cette stratégie. Les rénovations nécessaires, le développement de concepts et d'offres touristiques ainsi que la diffusion de matériels d'information seront effectués par des partenaires publics et privés, comprenant la société fédérale de chemin de fer autrichienne (ÖBB).

En définissant des objectifs à court, moyen et long terme, le plan de gestion pose les bases de la préservation de cet ouvrage impressionnant pour les générations futures, tout en optimisant son utilisation. Faisant partie du corridor de transport Baltique-Adriatique et constituant l'une des principales lignes de chemin de fer autrichiennes, la ligne de Semmering poursuivra sa mission consistant à transporter les personnes et les marchandises à travers les magnifiques montagnes de Basse-Autriche.

Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Management plan World Heritage Semmering Railway» a fait l’objet d'un investissement total de 48 000 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) s’élève à 6 000 EUR dans le cadre du programme opérationnel «Basse-Autriche» pour la période de programmation 2007-2013.

Date de rédaction

14/12/2014