«Mild Home»: construire des logements et des villages peu onéreux et économes en énergie

Les partenaires de sept pays ont uni leurs efforts pour mettre au point un concept d'éco-village et dessiner les plans d'habitations économes en énergie mieux adaptées aux besoins des ménages à faibles et moyens revenus. Le projet «Mild Home» (maison douce) exigeait aussi de recourir à du matériel et à des fournisseurs locaux.

Autres outils

 
Les partenaires du projet ont dessiné les plans d'habitations économes en énergie et d'un éco-village.  © Unioncamere del Veneto Les partenaires du projet ont dessiné les plans d'habitations économes en énergie et d'un éco-village. © Unioncamere del Veneto

" Nous nous sommes réunis avec nos homologues du sud-est de l'Europe afin de concevoir un modèle innovant de bâtiments résidentiels peu onéreux et économes en énergie. Les résultats ont dépassé nos attentes et cette perspective transnationale s'est avérée très enrichissante. Ce travail en équipe nous a permis d'impliquer le secteur privé dans la construction de quatre logements qui seront loués à 50 % de leur valeur réelle de marché à des ménages à faibles revenus. "

Municipalité de Castelnuovo

Tous les logements proposés dans le cadre de ce projet doivent afficher une consommation énergétique proche de zéro et être réalisés au moyen de techniques de construction économes en ressources. Le consortium a voulu encourager le développement de ce modèle d'habitat au sein d'éco-villages pour que les critères de durabilité et d'efficacité énergétique puissent être transposés à une plus grande échelle.

Au stade de la finalisation du projet, une étude de marché menée auprès des habitants, des pouvoirs publics, des fournisseurs de matériaux, des entreprises de construction, des architectes et des conseillers en efficacité énergétique de huit régions européennes avait témoigné de sa faisabilité.

Une démarche tournée vers les besoins de la collectivité

Après avoir analysé les résultats du sondage, les partenaires au projet ont lancé un concours d'urbanisme pour la construction de logements dans cinq éco-villages pilotes. Des architectes, ingénieurs et diplômés universitaires ont répondu à cet appel avec enthousiasme, apportant des dizaines d'idées en phase avec les critères fixés par le projet Mild Home.

Le projet entendait également créer des chaînes d'approvisionnement locales pour la construction de ces logements économes en énergie. Dans cette optique, le consortium a organisé des modules de formation sur l'utilisation des techniques de construction des «maisons douces» auxquels ont participé plus de 170 professionnels du génie civil, de l'aménagement du territoire, de l'architecture, de l'immobilier et de l'écologie.

Montrer l'exemple

Parallèlement à ce travail préliminaire, le consortium a commencé à se pencher sur les plans d'investissement des cinq projets pilotes d'éco-villages. À Castelnuovo Rangone, une procédure d'appel d'offres publique a été ouverte pour la construction d'un éco-village et à Strem, des contrats ont été signés avec des architectes et des ingénieurs pour entreprendre un chantier similaire.

Une étude technique et de faisabilité portant sur la construction d'un éco-village a été menée à Savski Venac et la municipalité de Feltre a repris les concepts du projet dans son plan d'action en faveur de l'énergie durable. À Sofia, les pouvoirs publics envisagent de consacrer les financements débloqués par l'UE pour la période de programmation 2014-2020 à la concrétisation de leurs projets dans ce domaine.

Il est important de souligner que les concepts de «maison douce» et d'éco-villages peuvent être aisément modulés en fonction des exigences d'autres régions et territoires européens. La preuve en est qu'en Italie, deux autres localités ont commencé à travailler sur les plans de leurs propres éco-villages après avoir entendu parler de ce projet.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «Mild Home» a fait l'objet d'un investissement total de 1 674 178 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s'élève à 1 423 050 EUR au titre du programme opérationnel «Europe du Sud-Est (ESE)» pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

12/10/2015