Réduire le risque de crues dans le bassin du Danube

Cofinancé par le Fonds européen de développement régional, le projet «DANUBE FLOODRISK» a pour but de mettre en œuvre les mesures les plus rentables possibles afin de réduire le risque d'inondation dans la région.

Autres outils

 
Vue aérienne des plaines inondables du bassin du Danube Vue aérienne des plaines inondables du bassin du Danube

Le projet réunit des scientifiques, des fonctionnaires, des responsables d'ONG et différentes parties prenantes issues des pays baignés par le Danube. Ensemble, ils ont développé un système évolutif visant à cartographier les zones les plus exposées aux risques d'inondation et les plaines inondables du bassin du Danube. L'équipe du projet a également lancé une série de mesures anti-inondation, de même que de nouveaux plans d'aménagement du territoire et des outils d'évaluation en vue du développement économique des zones à risque. Un des principaux objectifs du projet portait sur la conscientisation au risque d'inondation des principales parties prenantes, dont le grand public.

Le Danube constitue l'un des axes naturels majeurs du Sud-Est de l'Europe et relie la plupart des pays de cette région. Les inondations catastrophiques de 2006 ont pour la première fois révélé son caractère hautement vulnérable en cas de catastrophe naturelle extrême. Les derniers développements industriels et urbains qu'elle a connus impliquent également une augmentation significative des coûts des dégâts potentiels.

 

Coopération transfrontalière

Une approche transnationale, interdisciplinaire et ciblée sur les parties prenantes s'avérait donc cruciale pour évaluer et cartographier de façon appropriée les risques d'inondation. La mise en commun harmonieuse des efforts constituait l'un des grands défis du projet en raison du très grand nombre d'acteurs impliqués dans la gestion des risques. Cette «interprétation commune» des événements couvrait aussi la mise sur pied d'objectifs généraux et la prise en charge des grandes problématiques techniques.

Ce projet est l'un des grands chantiers de la stratégie de l'Union européenne pour la région du Danube, et plus particulièrement de son cinquième domaine prioritaire «Risques environnementaux». Il s'agit d'une première étape vers le développement et l'adoption d'un vaste plan de gestion des inondations au niveau du bassin, dont l'achèvement est prévu à l'horizon 2015. Le projet «DANUBE FLOODRISK» a conduit à une amélioration de la situation socio-économique dans le bassin du Danube et à une réduction des dégâts causés par les inondations dans ses plaines inondables. Le projet a également permis l'amélioration du cadre de planification stratégique à long terme. De l'avis des experts, le projet est aussi empreint d'un objectif stratégique plus large, qui dépasse le cadre de la simple gestion des risques. Il pourrait devenir à ce titre l'un des projets phares du programme «Europe du Sud-Est».

Le projet a permis la création de 28 emplois en gestion opérationnelle et financière. Des centaines de postes ont également été créés dans les zones de prévention.

«Le projet DANUBE FLOODRISK a permis la mise en place d'une coopération transnationale solide entre tous les pays impliqués dans le programme pour l’Europe du Sud-Est. Tous les acteurs ont acquis une meilleure compréhension de la stratégie, des priorités et des méthodes liées à la gestion des inondations. Nous avons également entrepris une harmonisation des modèles hydrauliques et créé une base de données commune ainsi que des cartes illustrant les zones les plus exposées aux risques d'inondation.»

  • Dr. Mary-Jeanne Adler, directrice scientifique, consultante auprès du ministère de l'Environnement et des Forêts

Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Danube Floodrisk» bénéficie d’un investissement total de 6 376 563 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional, au titre du programme opérationnel «Coopération transnationale pour l'Europe du Sud-Est» pour la période de programmation 2007-2013, s’élève à 5 003 647 EUR.


Date de rédaction

04/05/2014