Le sentier pédestre de Lechweg stimule le tourisme dans la région frontalière austro-allemande

Un projet de coopération transfrontalière entre des associations touristiques du Tyrol et du Vorarlberg, en Autriche, et de Bavière, en Allemagne, a abouti à l'aménagement d'un sentier pédestre le long de la rivière Lech, depuis sa source jusqu'à une chute d'eau.

Autres outils

  •  
  • Diminuer la taille du texte  
  • Augmenter la taille du texte  
L'association Lechweg invite les randonneurs à découvrir ses paysages alpins le long de la rivière Lech. © Verein Werbegemeinschaft Lechwege L'association Lechweg invite les randonneurs à découvrir ses paysages alpins le long de la rivière Lech. © Verein Werbegemeinschaft Lechwege

" Le succès du Lechweg a démontré qu'un paysage exceptionnel n'a pas besoin de grand-chose pour se faire valoir. L'écotourisme, en harmonie avec la nature, poursuit son essor et s'avère tout à fait apte à générer des effets économiques durables. "

Juliane Rohde, gestionnaire du projet Lechweg

Le Lechweg est devenu un produit touristique complet. Sur cet itinéraire de 125 km, les visiteurs peuvent profiter de services gastronomiques, trouver un hébergement et des informations sur les choses à voir. Alors que le projet principal a bénéficié du soutien du Fond européen de développement régional (FEDER), les produits annexes, tels que la bière de Lechweg et les spécialités culinaires régionales, ont été financés au titre du projet transnational LEADER.

Le projet et les campagnes de marketing ont porté leur fruits: le nombre de nuitées enregistrées sur l'itinéraire a augmenté de 6 % entre 2011 et 2012, la première année de la campagne, et de 11 % supplémentaires en 2013, d'où une relance des investissements de la part des auberges et hôtels de la région. Les réservations auprès des agences de voyage locales ont doublé entre 2012 et 2013 et le nombre de personnes ayant réservé un circuit complet de randonnée a augmenté de 150 %.

Une coopération étroite entre les associations de tourisme

En vue d'attirer un éventail plus large de randonneurs, l'association transfrontalière «Werbegemeinschaft Lech-Weg» a décidé de mettre à profit la beauté de la nature le long de la Lech. Divers aménagements tels que des sièges de relaxation et des panneaux signalant des éléments paysagers particulièrement impressionnants ont permis d'améliorer le sentier, désormais praticable par des promeneurs n'ayant aucune expérience de la montagne.

Selon la forme et l'expérience de chaque personne, le temps nécessaire pour effectuer tout le parcours, depuis la source de la Lech dans la région de Vorarlberg jusqu'à la ville bavaroise de Füssen, varie de six à huit jours. Toutefois, les bonnes connexions de transport public permettent aussi d'opter pour des excursions d'un jour ou moins.

Marketing et conservation de la nature: les bénéfices pour la région

Le projet prévoyait aussi une campagne de marketing avec la création d'un site web, la participation à certains salons du tourisme, des dossiers dans des magazines de randonnée et des documentaires vidéo. Ces efforts ont abouti à une augmentation du nombre de touristes et ont donné un coup de pouce à l'économie régionale en créant des emplois pour la population locale.

De plus, le projet et la coopération avec le parc naturel Tiroler Lech ont contribué à préserver ce paysage incomparable tout au long de la rivière, qui constitue l'une des dernières zones sauvage d'Europe.


Investissement total et financement de l’UE'

Le projet «Lechweg – From the Spring to the Falls» a fait l’objet d'un investissement total de 465 594 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional (FEDER) s’élève à 279 357 EUR au titre du programme opérationnel «INTERREG IV A Allemagne (Bavière) – Autriche»  pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

27/05/2015