L’innovant corridor Alpes-Carpates rétablit un itinéraires de migration majeur pour les animaux sauvages

RegioStars 2012 FinalistLa forte concentration de routes et d’habitations entre les montagnes des Alpes et des Carpates coupe une voie de déplacement traditionnelle de la faune. Des ponts à couverture végétale et d’autres mesures assurent aujourd’hui la réouverture et le maintien de ce corridor entre les Alpes et les Carpates pour permettre à la faune de prospérer.

Autres outils

 

Les chaînes montagneuses des Alpes et des Carpates, qui chevauchent la frontière autrichienne et slovaque, constituent la plus grande source de biodiversité d’Europe centrale. Le corridor Alpes-Carpates, un itinéraire de migration traditionnel majeur de la faune au travers du Danube, a été coupé en raison du développement économique.

La région située entre Vienne et Bratislava est soumise à une pression considérable concernant l’occupation du sol et il a fallu trouver une solution conciliant les besoins écologiques et l’activité économique. Dans le cadre de la Stratégie pour la région du Danube (SRD) de l’Union européenne, le corridor est en cours de restauration. Il s’agit de reconnecter l’extrémité est des Alpes à la zone ouest des Carapate et d’assurer la connectivité écologique et le développement durable de l’ensemble de la région.

Une plateforme transfrontalière commune

Le projet a réuni diverses institutions, ONG, universités, ainsi que des sociétés d’autoroute et des autorités régionales et fédérales d’Autriche et de Slovaquie, pour créer une plateforme transfrontalière commune facilitant la migration et les échanges génétiques au sein des populations d’animaux sauvages.

Le projet, qui figure parmi les premiers projets à mettre en œuvre au titre de la SRD, devrait aussi accroître le caractère récréatif de la région et sensibiliser la population aux questions environnementales.

Plan d'action pour le corridor

Le projet a abouti à un plan d’action conjoint entre l’Autriche et la Slovaquie concernant le corridor, couvrant différents aspects dont l’occupation du sol, les communications, les fondements scientifiques, la protection et l’aménagement du territoire. À l’issue du projet, un manuel d’application sera fourni à titre de référence pour de futurs projets similaires. Un manuel complet sur l’aménagement du territoire sera également rédigé. Il traduira les objectifs d’aménagement du territoire en outils de planification à l’usage de toutes les administrations régionales.

Un réseau de «ponts verts» est en construction pour faciliter le passage de la faune. Le premier sera construit en Autriche et traversera l’autoroute A4 Vienne-Budapest. Une passerelle similaire pour animaux sauvages est prévue en Slovaquie sur l’autoroute Bratislava-Brno pour améliorer la connectivité écologique. La structure de gestion du corridor a créé un forum pour que les dirigeants de ces régions puissent échanger leurs idées et développer des solutions applicables dans toute la région plutôt que limitées à la zone protégée.

Pour garantir la continuité à long terme, les acteurs clés ont signé un protocole d’accord qui peut contribuer à la durabilité dans leur domaine de responsabilité. En outre, les plans concernés en matière de développement du territoire aux échelons régional et fédéral tireront parti des résultats et des recommandations de ce projet.

Coût total et participation UE

Le projet «Corridor Alpes-Carpates» dispose d'un budget éligible total de 1 852 450 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 1 427 519 EUR pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

01/01/2007