Initiative de promotion du tourisme de santé dans les montagnes autrichiennes

RegioStars 2012 FinalistL’initiative «Hohe Tauern Health» (HTH) a été lancée dans la région autrichienne d’Oberpinzgau en 2008 afin de faire la promotion de sa zone montagneuse périphérique. L’objectif était de faire de cette région une destination touristique innovante et exploiter ainsi les effets bénéfiques reconnus des Cascades de Krimml sur la santé de l’homme.

Autres outils

 

Au cours de ces dernières années, les activités touristiques de cette partie de la région du Parc national du «Hohe Tauern» se sont enlisées dans un certain marasme. Les autorités régionales ont par conséquent décidé d’y développer une nouvelle série de produits touristiques associés à la santé afin d’exploiter les effets bénéfiques d’une remarquable particularité locale: les Cascades de Krimml. Une série d’études scientifiques avait en effet démontré l’efficacité du mince voile de brume présent autour des cascades contre les pathologies asthmatiques et les réactions allergiques. En outre, la région du Parc national se caractérise par d’autres conditions favorables, dont un faible niveau de pollution, des taux peu élevés de spores fongiques et une très brève période de floraison, ce qui en fait véritablement l’endroit idéal pour un traitement ou une cure contre l’asthme bronchique.

Ainsi, depuis 2006, l’Université médicale autrichienne Paracelse mène des recherches sur les propriétés médicinales des Cascades de Krimml et a mis sur pied un laboratoire spécifique à proximité du site.

Exploitation de l’effet curatif des cascades

L’asthme et la rhinite allergique se classent parmi les maladies chroniques les plus fréquentes dans les sociétés occidentales. L’effet curatif des cascades implique qu’une promenade quotidienne dans la brume qui les enveloppe permet non seulement de réduire les symptômes de ces deux pathologies pendant le séjour, mais peut également avoir des effets positifs sur le sujet plusieurs mois après son retour à la maison.

Le projet a été développé en étroite collaboration avec les autorités régionales, l’Office du tourisme régional et la direction du Parc national. Une première étude de faisabilité a examiné les conditions allergologiques auxquelles les hôtels devaient répondre, la façon dont ceux-ci pouvaient être certifiés, les hôtels sélectionnables et la possibilité de trouver un nombre suffisant d’hôtels à intégrer à l’initiative. À la suite de cette procédure, 11 hôtels de trois et quatre étoiles ont finalement été choisis pour poursuivre ensemble le projet.

Ces hôtels ont consenti des investissements afin de mettre en œuvre les mesures de rénovation et d’adaptation nécessaires à l’obtention de leur certification d’hôtel «hypoallergénique». Ils sont aujourd’hui en mesure d’offrir à leurs clients des chambres hypoallergéniques certifiées par l’université et garantissant un sommeil optimal. Ils peuvent également leur fournir un accès à des services médicaux dans le cadre de leur «formule premium».

Lien entre la communauté médicale et le tourisme

Ce lien créé entre la communauté médicale et le tourisme assure la mise en place de services aux touristes basés sur des connaissances et des preuves scientifiques.

L’augmentation considérable du nombre de séjours touristiques en saison estivale à Krimml, qui est passé de 60 000 en 2008 à 70 000 en 2009 et à 78 000 en 2010, soit une augmentation de 30% en deux ans, atteste de ce développement.

Le concept a également fait son chemin dans l’industrie locale du bois et de la construction, où l’idée de développer des produits hypoallergéniques en bois (des meubles aux habitations) a rencontré un franc succès.

Le projet est d’ores et déjà considéré comme une référence pour une série d’activités similaires dans la région de Salzbourg et dans les pays voisins.

Financement total et européen

Le projet «Hohe Tauern Health» bénéficie d’un budget total éligible de 500 000 EUR, le Fonds européen de développement régional contribuant à hauteur de 125 000 EUR pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

01/01/2007