La budgétisation sexospécifique, un nouveau pilier pour les décideurs politiques

La budgétisation sexospécifique est un élément important de l’objectif européen concernant le financement politique, qui prend en considération à la fois les hommes et les femmes. Pour souligner la valeur de la coopération transfrontalière, 15 municipalités autrichiennes et tchèques se sont réunies autour d’un projet visant à améliorer l’égalité des sexes et ont adaptés leurs budgets en conséquence.

Autres outils

 

Concept relativement neuf et composant de base de l'intégration de la dimension de genre, la budgétisation sexospécifique vise une allocation équitable des ressources financières entre les hommes et les femmes. Ce procédé permet d’établir des budgets plus efficaces, de garantir davantage de transparence dans les critères influençant les décisions budgétaires et d’obtenir une meilleure répartition des fonds disponibles entre les différents groupes sociaux.

Dans le cadre du projet «Gender Fokus», mené de 2008 à 2011, le gouvernement régional de Basse-Autriche s’est penché sur la budgétisation sexospécifique avec deux administrations régionales de la République tchèque. Leur objectif était de déterminer les procédures nécessaires pour appliquer ce concept au niveau local et régional. Les partenaires, comprenant un total de 15 municipalités pilotes des deux pays, se réunissaient régulièrement et ont constitué un réseau commun.

Évaluations selon le genre

En suivant des formations de base sur l’égalité des sexes sous la supervision d’experts, les groupes de travail ont œuvré dans toutes les municipalités à l’élaboration de leur propre budget. Leur principal objectif était d’effectuer des évaluations des dépenses des municipalités selon le genre et de tirer des enseignements sur le problème de la reconnaissance des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes. Les questions clés étaient les suivantes: Qui habite dans notre municipalité? Les hommes et les femmes sont-ils traités différemment par les politiques publiques? Quels services les autorités locales fournissent-elles et à qui? À quel coût?

Une fois ces questions analysées, les équipes du projet ont étudié l’influence des dépenses sur l’égalité des sexes. Elles ont également évalué les actions requises pour assurer l’égalité des chances entre les hommes et les femmes. Les municipalités ont ensuite adapté leurs budgets le cas échéant.

Selon leur situation individuelle, les municipalités se sont concentrées sur diverses activités pour encourager l’égalité des sexes. Ces activités comprenaient notamment la facilitation des soins pour les enfants de moins de trois ans (pour améliorer les chances d’emploi des femmes), l’emploi de femmes dans un projet touristique dirigé par la municipalité, l’intégration des questions de genre dans la mobilité, l’établissement de directives sur le genre pour la subvention d’associations ou de sociétés et la mise en œuvre de l’approche sexospécifique dans un nouvel entrepôt de données pour les finances municipales.

Le projet a permis de faire de l’égalité des sexes une pierre angulaire des budgets de chaque municipalité. Cet aspect est particulièrement important en Autriche depuis janvier 2013. En effet, le gouvernement fédéral, les gouvernements régionaux et les municipalités sont tenus par la Constitution fédérale du pays de viser l’égalité des sexes dans leurs budgets. «Gender Fokus» a également développé un guide pratique sur la budgétisation sexospécifique et des brochures claires en tchèque et en allemand sur les enseignements tirés du projet. Ces documents ont été diffusés dans des réunions et des conférences ainsi que sur le site Internet du projet.

Intérêt international

En février 2012, un représentant de l’administration de Basse-Autriche a été invité à présenter le projet à Bruxelles, en Belgique, lors d’une réunion sur la dimension d'égalité de genre organisée par la Commission européenne. Trois mois plus tard, une délégation de l’Institut de recherche sud-coréen sur la budgétisation sexospécifique et le ministre sud-coréen de l’égalité des sexes et de la famille s’est rendu en Basse-Autriche pour en apprendre davantage sur Gender Fokus. Les résultats du projet ont également été envoyés en Malaisie et en Ukraine.

«La Basse-Autriche a énormément bénéficié de ce projet. Nos méthodes pratiques visant à appliquer l’égalité des chances dans la gestion des budgets a été confirmée et considérée comme un bon exemple. De nombreuses organisations en Europe et dans le monde ont montré de l’intérêt pour ce projet.»

- Friedrich Zibuschka, président du groupe de travail sur la dimension d’égalité de genre, Basse-Autriche

Investissement total et financement de l’UE

Le projet «Gender Fokus» a bénéficié d’un investissement total de 495 900 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 110 475 EUR pour la période de programmation 2007-2013 au titre du programme opérationnel «Coopération territoriale européenne entre l’Autriche et la République tchèque 2007-2013».

Date de rédaction

22/11/2013