La reconversion à Graz d’un ancien site sidérurgique en un centre artistique majeur

La sélection de Graz comme capitale européenne de la culture pour l’année 2003 s’est avérée décisive dans le choix de reconvertir un ancien site sidérurgique en un centre polyvalent destiné à accueillir des événements culturels.

Autres outils

 
L’ancien site sidérurgique reconverti en un centre artistique (Photo: Harald Eisenberger) L’ancien site sidérurgique reconverti en un centre artistique (Photo: Harald Eisenberger)

Désormais connu sous le nom de Helmut List Halle, le centre culturel s’est rapidement imposé comme l’un des hauts lieux de la musique et accueille régulièrement des festivals artistiques comme le Steirischer Herbst et Styriarte, mais également des conférences, rencontres et autres événements internationaux, en particulier une foire aux vins renommée.

Élégamment réaménagé, le bâtiment présente le signe distinctif d’avoir été recouvert, sur l’une de ses façades extérieures, du plus grand système photovoltaïque jamais installé en Autriche, à savoir 370 mètres carrés de panneaux solaires. Chaque année, ces panneaux fournissent au réseau électrique local 29 000 kilowatts-heure d’électricité verte. Afin de sensibiliser les passants et visiteurs aux enjeux écologiques, la quantité d'électricité produite par le bâtiment s’affiche en temps réel sur des panneaux numériques installés à proximité du hall d’entrée.

Ce financement européen de démarrage a encouragé les investissements publics et privés

Gerhard Ablasser, un des responsables de la ville de Graz, a déclaré que le projet illustrait bien l’effet de levier que le versement d’un financement européen de départ relativement limité pouvait exercer sur les autres sources d’investissement, tant publiques (EUR 760 000) que privées (EUR 2 370 000).

Réputée pour ses qualités acoustiques, la salle de 2 400 places a déjà attiré, en cinq ans d'existence, 365 000 visiteurs curieux de découvrir ses productions culturelles.

Ce projet fort réussi s’est traduit par la revitalisation de friches industrielles situées à l’ouest de la gare centrale de Graz et a fait fleurir, dans ces anciens quartiers industriels, des activités culturelles et de loisirs. Parallèlement, le système d’énergie solaire dont est équipé le bâtiment est devenu le symbole d’une ville désireuse d’asseoir son statut de pionnière dans le développement de l’énergie verte.

Date de rédaction

19/12/2012