Adoption des technologies numériques par les régions de l’UE

Les régions européennes mettent les progrès de la télévision numérique terrestre au service de l’innovation et du développement économique.

Autres outils

 
La DTT-TV où que vous soyez. La DTT-TV où que vous soyez.

Contexte

Malgré la complexité et la diversité du marché européen des communications, le passage aux services numériques entraîne des difficultés similaires dans la plupart des pays et régions. Certaines régions européennes ont donc décidé de coopérer et de promouvoir un développement numérique harmonisé en Europe, afin de profiter de leur expérience mutuelle.

Le projet DICE (Digital innovation through cooperation in Europe [innovation numérique via la coopération en Europe]) vise essentiellement à faciliter les échanges d’expériences entre sept régions européennes qui intègrent peu à peu la télévision numérique terrestre et les services y afférents. Il se focalise plus spécifiquement sur l’optimisation des opportunités qu’offre la télévision numérique terrestre pour promouvoir le développement économique régional et, en particulier, les PME du secteur des médias et des télécommunications. Ses domaines d’activité incluent l’acceptation par le consommateur, les normes techniques, les modèles de gestion et les cadres réglementaires.

L’Etat fédéral de Berlin, représenté par le département de l’Economie, du Travail et de la Condition féminine du Sénat, est le principal partenaire de ce projet, qui regroupe également les instances suivantes : l’Administration autrichienne de la radiodiffusion et des télécommunications (Autriche) ; le Ministère britannique du Commerce et de l’Industrie (R-U) ; la ville de Gavle (Mellersta Norrland, Suède) ; la Chambre de Commerce de l’Electronique et des Télécommunications KIGEiT de Pologne (Mazowiecke, Pologne) ; l’Office national des communications de Hongrie ; et le Comité de développement de la société de l’information de Lituanie.

Le développement grâce au numérique

L’ambition générale de DICE est double : d’une part, analyser l’impact exercé sur les régions partenaires par les changements techniques inhérents à la numérisation, et d’autre part, déterminer comment cette évolution peut stimuler le développement économique de ces régions. Le projet se focalise plus particulièrement sur la promotion des services numériques, des applications et du contenu susceptibles de créer de nouveaux marchés, de réduire les coûts et d’accroître la productivité globale de l’économie. Dans ce contexte, les PME devraient devenir les principaux fournisseurs de contenu et d’applications, de sorte que le projet contribuera au développement économique et à la création d’emplois au sein des régions.

L’objectif ultime est d’aider les régions partenaires à développer des économies compétitives et dynamiques, fondées sur les connaissances et l’accroissement du taux d’emploi, ainsi que de stimuler la cohésion sociale entre ces régions.

Résultats

Au départ, le projet était axé sur l’établissement ou le renforcement de coopérations entre les partenaires, ainsi que sur le déploiement de réseaux de décideurs et de PME adéquates à l’échelon régional et national. Des groupes de travail individuels ont été mis sur pied afin d’aborder des thèmes tels que l’acceptabilité sociale, les modèles de gestion, la politique et la réglementation des fréquences, les services interactifs, la migration, la mise en œuvre et les opportunités commerciales. Les activités des réseaux sont en outre étayées par le biais de conférences et de sommets.

Au travers de ces activités, le projet DICE renforce la capacité des régions partenaires à passer de la télévision analogique au format numérique, et sous-tend le développement d’approches communes normalisées. L’identification et le transfert des meilleures pratiques permettent la promotion des services numériques et de leurs applications, ainsi que la création de nouveaux marchés. Conséquences directes de la collaboration favorisée par le projet DICE, les partenaires ont acquis une avance technologique dans le domaine de la télévision numérique terrestre, et les régions participantes sont à la pointe du développement de nouvelles normes numériques, transférables vers d’autres régions.


Date de rédaction

01/06/2006