CIRCUSE: une gestion de l’utilisation des sols profitable à tous

Le projet CircUse favorise un développement urbain durable en limitant l’utilisation de nouveaux espaces verts et en réutilisant des sols déjà exploités ou sous-exploités. Ce projet étant mis en œuvre dans le cadre de la coopération territoriale, plusieurs régions de différents pays ont pu tester divers aspects de l’utilisation durable des sols, avec pour leitmotiv: «éviter – recycler – compenser».

Autres outils

  •  
  • Diminuer la taille du texte  
  • Augmenter la taille du texte  
Terrain ayant bénéficié du projet CIRCUSE, en Pologne. Terrain ayant bénéficié du projet CIRCUSE, en Pologne.

" Les partenaires de CircUse veulent encourager une utilisation durable des sols en développant le concept et les outils d’information CircUse aux niveaux local, régional et national. Ils partagent un même but: continuer à promouvoir le concept CircUse et maintenir les contacts du réseau. "

Dr Anna Starzewska-Sikorska, département de la politique écologique, Institut de l’écologie des zones industrielles, Katowice, Pologne

CircUse est une réponse à l’expansion urbaine démesurée et aux mutations démographiques à l’œuvre en Europe. Ces changements ont conduit à des modèles d’utilisation de l’espace urbain qui ne sont ni compétitifs ni durables. La suburbanisation accrue, notamment, réduit notre capacité de combattre efficacement le changement climatique, l’augmentation des coûts d’infrastructure et la dégradation des sols.

Recyclage des sols

Pour résoudre ces problèmes, le projet CircUse propose une approche différente de l’utilisation des sols: la gestion de l’utilisation des sols en flux circulaire («Circular flow land-use management»). Il s’agit d’une approche similaire à celle utilisée pour les systèmes de gestion des déchets dans lesquels les matériaux sont créés, utilisés puis jetés. Dans le pire des cas, ces matériaux sont tout simplement jetés, sans être réutilisés ou recyclés. En revanche, dans le scénario idéal, ils sont soit réaffectés à un autre usage soit recyclés efficacement de manière à permettre leur réutilisation. Le projet CircUse applique cette logique à l’utilisation des sols, en considérant les sols comme des terres en cours d’utilisation, en friche et/ou nécessitant un recyclage.

Si certaines terres sont exploitées de manière ininterrompue, d’autres sont laissées à l’abandon ou négligées par leurs propriétaires et utilisateurs. Cette situation peut être comparée au pire scénario, celui dans lequel les matériaux ne sont pas réutilisés et deviennent des déchets. Le projet CircUse identifie les lopins de terre considérés comme abandonnés et tente de les «recycler» afin qu’ils puissent être réutilisés. Suivant cette approche, les sites et bâtiments sont identifiés et classés dans différentes catégories: en cours d’aménagement, en cours d’utilisation, inutilisés, abandonnés, utilisés provisoirement et sites destinés à être à nouveau utilisés et/ou bâtis.

Ce concept de recyclage limite l’expansion de la ville sur de nouvelles terres précédemment inexploitées, permet de recycler les parties de la ville désaffectées et abandonnées pour les réaffecter à de nouveaux usages durables, et prévoit une compensation lorsque l’expansion est inévitable.

Actions pilotes

Chacune des régions participantes a lancé un projet pilote afin d’élaborer un plan d’action pour la mise en œuvre d’une gestion en flux circulaire de l’utilisation des sols, de concentrer les centres urbains, réhabiliter les anciens terrains industriels, développer les terrains constructibles vacants et préserver les espaces non bâtis. L’équipe de CircUse a eu recours à différentes méthodes pour communiquer les résultats du projet aux différents groupes cibles, parmi lesquels le secteur public, les citoyens, les scientifiques et des groupes du secteur privé (certains, mais pas tous, étaient directement concernés par la gestion des sols). Ce projet représente une importante contribution aux actions de l’UE en faveur de la dimension urbaine des politiques européennes.


Investissement total et financement de l'UE

Le projet «CIRCUSE» a fait l’objet d’un investissement total de 152 318 EUR, la contribution du Fonds européen de développement régional s’élevant à 129 470 EUR au titre du programme opérationnel «Central Europe» (Europe central) pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

24/06/2015