Les patients cancéreux en Autriche et Hongrie bénéficieront d’une nouvelle unité de protonthérapie de pointe

Un projet transfrontalier, financé par le Fonds européen de développement régional, entend venir en aide aux patients atteints d’un cancer en Autriche et en Hongrie et les sensibiliser aux avantages de la thérapie par faisceaux ioniques.

Autres outils

 
Une nouvelle unité de thérapie ionique aidera les patients cancéreux en Autriche et Hongrie. Une nouvelle unité de thérapie ionique aidera les patients cancéreux en Autriche et Hongrie.

À partir de décembre 2015, les patients des hôpitaux des deux pays, ainsi que des pays voisins, pourront bénéficier d’une thérapie par faisceaux ioniques au sein d’une nouvelle unité de traitement en cours de construction par MedAustron, une société de recherche médicale de premier plan située en Basse-Autriche, à proximité de la frontière austro-hongroise. Lorsque ce nouveau centre sera entièrement opérationnel, il aura la capacité de traiter quelque 1 400 patients par an.

La thérapie par faisceaux ioniques est une forme de radiothérapie qui cible les tumeurs cancéreuses de façon bien plus efficace que la radiothérapie conventionnelle. Au lieu d’utiliser des photons et des électrons, la thérapie par faisceaux ioniques utilise des protons et des ions carbone. Comparativement à la radiothérapie conventionnelle, la production énergétique des faisceaux ioniques peut être ciblée et contrôlée de façon bien plus efficace. Grâce à sa capacité à épargner les tissus sains, la thérapie par faisceaux ioniques permet, à niveau de sécurité égal, l’administration de doses de radiations bien plus élevées. Par conséquent, l’exposition aux radiations des tissus sains à proximité de la tumeur peut être réduite, d’où une réduction des effets secondaires liés au traitement. Cet avantage fait de la thérapie par faisceau ionique une technique particulièrement adaptée pour les tumeurs proches des organes radiosensibles tels que le nerf optique, la moelle épinière, le foie et les poumons.

Des études prometteuses

La protonthérapie s’avère particulièrement bénéfique lors du traitement de cancers chez les enfants et les adolescents, les tissus en croissance étant plus sensibles aux radiations. La thérapie par ions carbone est aussi très appropriée à une utilisation dans les régions osseuses et les tissus mous et dans le cas de tumeurs à croissance lente ou mal oxygénées. Des études prometteuses ont démontré que les tumeurs résistant à la radiothérapie conventionnelle pouvaient souvent être traitées avec succès grâce à la thérapie par ions carbone.

Lorsque le nouveau centre de traitement ouvrira ses portes aux patients en 2015, il deviendra le quatrième au monde à proposer la thérapie par ions carbone et à utiliser une approche thérapeutique par protons et ions carbone au sein d’une même institution.

Afin de s’assurer que les patients puissent bénéficier pleinement du nouveau traitement proposé, un projet financé par le Fonds européen de développement régional a été lancé afin d’informer les patients et les professionnels de la santé en Autriche et en Hongrie de l’existence de cette nouvelle unité de pointe.

Le projet a notamment permis de mettre en œuvre un système transnational de gestion des données d’imagerie et de radiation afin de permettre la connectivité électronique entre les différents centres de traitement en Autriche et en Hongrie.

Si MedAustron emploie actuellement 60 personnes, ce chiffre devrait passer à 160 lorsque le nouveau centre sera opérationnel. Dans la mesure où les patients bénéficieront de soins ambulatoires, les fournisseurs d’hébergements privés à proximité du centre de traitement profiteront également des retombées, dans la mesure où un grand nombre de patients sont susceptibles de rester dans la région pour plusieurs semaines pendant leur traitement. Ulrike Mandl-Schweiger, gestionnaire du projet, a déclaré que le projet avait permis d’assurer la mise en place des systèmes logistiques et administratifs avant l’arrivée des premiers patients.


Investissement total et financement de l’UE

Le projet «RegIonCo Regional Co-operation for Ion Beam Therapy» a fait l’objet d’un investissement total de 1 921 699 EUR. La contribution du Fonds européen de développement régional s’élève à 1 436 928 EUR au titre de programme de coopération transfrontalière Autriche-Hongrie pour la période de programmation 2007-2013.


Date de rédaction

31/10/2013