Croissance durable: l'UE investit 107 millions d'euros dans le sud-ouest de l'Europe

Autres outils

  •  
  • Diminuer la taille du texte  
  • Augmenter la taille du texte  

19/06/2015

La Commission a adopté aujourd'hui un programme de coopération territoriale concernant le sud-ouest de l'Europe (Programme SUDOE). Le programme bénéficiera d'un soutien financier du Fonds européen de développement régional (FEDER) de plus de €100 millions pendant la période 2014-2020.

Le programme SUDOE concerne:

  • Toute l'Espagne, à l'exception des Iles Canaries
  • Tout le Portugal, à l'exception de Madère et des Açores
  • Les régions du sud-ouest de la France: Aquitaine, Auvergne, Languedoc-Roussillon, Limousin, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes
  • Gibraltar
  • Andorre

L'espace SUDOE est caractérisé par une zone littoral à forte densité de population, avec des villes comme Lisbonne, Porto, Barcelone, Valence ou Bordeaux et une zone intérieure plus rurale avec notamment l'Auvergne, le Limousin, l'Estrémadure, la Castille, l'Alentejo ou encore la région Centre du Portugal où, à l'exception de Madrid et Toulouse, prédominent des villes de petite et moyenne taille.

Le programme se décline en cinq axes prioritaires (auxquels s'ajoute une assistance technique pour la mise en œuvre du programme):

  1. Promouvoir les capacités d'innovation pour une croissance intelligente et durable
  2. Stimuler la compétitivité et l'internationalisation des PME
  3. Améliorer les politiques d'efficacité énergétique dans les bâtiments publics et les logements
  4. Prévenir et gérer les risques de manière plus efficace
  5. Protéger l'environnement et promouvoir l'efficacité des ressources.

Les résultats attendus de ces investissements sont, entre autres:

  • 600 entreprises et organisations participant à des projets de recherche internationaux
  • 50 services de développement et d'internationalisation des PME
  • 30 actions-pilotes, outils ou service pour améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments
  • 13,5 millions de personnes concernées par des plans d'action transnationaux pour la prévention et la gestion des risques
  • 50 sites naturels bénéficiant de processus de gestion de développement durable ou de préservation de l'environnement.

Informations supplémentaires:

Actualités