Programme opérationnel 'Picardie'

Programme relevant de l’objectif 'compétitivité régionale et emploi', cofinancé par le Fonds européen de développement régional (FEDER)

France

Autres outils

  •  
  • Diminuer la taille du texte  
  • Augmenter la taille du texte  

Le 17 octobre 2007, la Commission européenne a approuvé un programme opérationnel pour la région Picardie en France pour la période 2007-2013.

Ce programme opérationnel s’inscrit dans le cadre de l’objectif «compétitivité régionale et emploi»; son budget total s’élève à plus de 692 millions d'euros. L’aide apportée par l’Union européenne au titre du Fonds européen de développement régional (FEDER) s'élève à plus de 201 millions d’euros, ce qui représente environ 1,4 % des contributions communautaires en faveur de la France au titre de la politique de cohésion 2007-2013.

1. Objet et finalité du programme

La stratégie du programme opérationnel repose notamment sur:

  • les enjeux régionaux identifiés à l’issue de l’analyse du potentiel du territoire;
  • les orientations stratégiques communautaires et le cadre stratégique national définissant les principes d’affectation des fonds communautaires.

Le programme vise tout d’abord à favoriser l’engagement de l’économie régionale picarde en matière de valorisation de la connaissance et de l’innovation.

Le développement durable, et plus particulièrement la maîtrise de l’énergie, sont au cœur de la stratégie de développement régional de la Picardie et, dès lors, du programme opérationnel.

Les efforts seront également concentrés sur l’intégration de la cohésion territoriale et l'accessibilité de la région en tant que facteurs majeurs de développement solidaire.

2. Effets escomptés des investissements

La mise en œuvre du programme repose sur des résultats à atteindre:

  • la création de 600 emplois directs;
  • une augmentation de 10 % du nombre annuel de brevets déposés;
  • le financement de 100 projets TIC;
  • la réduction de 8 % des émissions régionales de CO2;
  • l’augmentation de 100 % du nombre d’entreprises engagées dans un système de management environnemental;
  • la réduction de 7 % de la consommation énergétique résidentielle;
  • la multiplication par 3 de la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique régionale.

3. Priorités

Le programme opérationnel s'articule autour de quatre priorités:

Priorité 1: compétitivité, innovation et économie de la connaissance [environ 50,1 % de l’investissement total]

La priorité s’inscrit dans le cadre d’une stratégie régionale d’innovation visant notamment, par un accompagnement à l’ensemble des démarches et pratiques innovantes, à renforcer et à valoriser:

  • les savoir-faire régionaux à fort potentiel de croissance (les ressources agricoles, les transports mécaniques de matériaux);
  • les filières émergentes telles que les bâtiments durables, la logistique avancée et les multimodalités ou encore l’appui à l’autonomie de la personne;
  • les filières en devenir telles que les technologies de la santé, le stockage de l’énergie, les technologies propres et la sécurité des procédés, les TIC, etc.

Cette stratégie pourra être complétée ou amendée au vu des éléments qu’apportera le diagnostic qui sera réalisé prochainement à l’échelle nationale par le ministère des finances, de l’économie et de l’emploi. Elle arrivera à son terme à la fin 2007 à la suite de l’étude sur les «leviers de l’innovation» menée conjointement par l’État et la région et achevée en juin 2007.

Priorité 2: développement durable [environ 22,2 % de l’investissement total]

Cette priorité repose sur le postulat du partenariat régional qui veut que la compétitivité et le développement durable ne s’opposent plus ainsi que sur l’idée selon laquelle une croissance durable intègre les limites des ressources naturelles et cherche à préserver l’environnement, lui-même facteur de qualité de vie et d’attractivité pour la région.

Les actions envisagées mettent ainsi l’accent sur la maîtrise de l’énergie, sur le management environnemental et sur les technologies propres, mais s’attache aussi à la prévention des risques naturels et à la préservation de la biodiversité.

Priorité 3: cohésion régionale et accessibilité [environ 25,6 % de l’investissement total]

La priorité vise à valoriser les potentiels de tous les territoires en suscitant des dynamiques vertueuses. Elle vise aussi, par des mesures spécifiques, à améliorer la cohésion interne de la région en rehaussant l’attractivité de certains territoires, à savoir les zones urbaines défavorisées, les bassins en difficulté et les territoires ruraux excentrés.

Priorité 4: assistance technique [environ 2,1 % de l’investissement total]

Cette priorité a pour finalité d’apporter un soutien pour la mise en œuvre d'un système de gestion, de suivi et de contrôle efficace, permettant également l'évaluation du programme et des projets ainsi que des actions d'animation, de communication et de publicité du programme et des opérations menées.

Informations techniques et financières

Programme opérationnel 'Picardie'

Type d'intervention

Programme operationnel

CCI

2007FR162PO018

Number of decision

C/2007/5181

Date d'approbation finale

17/10/2007

Ventilation des financements par axe prioritaire

Axe prioritaire Investissement de l'UE Contribution nationale publique Contribution publique totale
Compétitivité, innovation et économie de la connaissance 115 201 000 189 850 000 305 051 000
Développement durable 47 856 000 103 615 000 151 471 000
Cohésion régionale et accessibilité 35 000 000 85 380 000 120 380 000
Assistance technique 3 436 631 3 400 000 6 836 631
Total 201 493 631 382 245 000 583 738 631