Programme opérationnel 'Grèce - Italie'

Programme cofinancé par le Fonds européen de développement régional (FEDER) au titre de l'objectif de coopération territoriale européenne

Grèce

Autres outils

  •  
  • Diminuer la taille du texte  
  • Augmenter la taille du texte  

Le 28 mars 2008, la Commission européenne a approuvé un programme opérationnel de coopération transfrontalière entre la Grèce et l’Italie pour la période 2007-2013. Le programme prévoit une aide communautaire dans le cadre du Fonds européen de développement régional (FEDER) pour des régions grecques et italiennes spécifiques, situées le long de leur frontière commune:

Grèce: les nomes d’Étolie-Acarnanie et d’Achaïe (Grèce occidentale); les nomes de Corfou, Leucade, Céphalonie et Zakynthos (région des îles Ioniennes); et les nomes de Ioannina, Préveza et Thesprotie (région d’Épire).

Italie: les provinces de Bari, Brindisi et Lecce.

Parmi les régions adjacentes également éligibles (bénéficiant de 20 % au maximum des fonds du FEDER affectés au programme) figurent les nomes grecs d’Élide et Arta, ainsi que les provinces italiennes de Tarente et Foggia.

Le programme opérationnel s'inscrit dans le cadre fixé pour l'objectif de coopération territoriale européenne et bénéficie d'un budget total d'environ 118 millions d'euros. L'aide communautaire apportée par le Fonds européen de développement régional (FEDER) s'élève à quelque 89 millions d'euros, ce qui représente environ 1,0 % du total des fonds communautaires affectés à l’objectif de coopération territoriale européenne au titre de la politique de cohésion pour 2007-2013.

1. Objet et finalité du programme

Le programme vise à relier les marchés et les communautés en améliorant leur accessibilité. Il permettra le transfert de savoir-faire dans la région couverte par l’intervention et il posera les fondations de futures structures communes pour le développement durable. La stimulation du capital humain et économique dans la région transfrontalière accélérera son intégration dans l’économie mondiale. Le programme améliorera aussi la cohésion interne, rendra la région plus attrayante pour les investisseurs et contribuera à protéger l’environnement.

L’objectif global du programme consiste à renforcer la compétitivité et la cohésion territoriale dans la région et ce, en faveur du développement durable et en combinant le potentiel présent de part et d’autre de la frontière maritime. Ce résultat sera atteint en renforçant la compétitivité et l’innovation et en améliorant l’accessibilité, en particulier concernant les réseaux et les services régionaux. Le programme cherche aussi à améliorer la qualité de vie, à contribuer à préserver et à gérer l’environnement et à renforcer la cohésion sociale et culturelle.

2. Effet escompté des investissements

Le programme opérationnel vise surtout à relier la compétitivité et l’innovation au marché de l’emploi en améliorant l’accessibilité et la qualité de vie dans la région transfrontalière. Il ressort clairement d’une analyse récente que la région de coopération présente des avantages compétitifs certains, grâce entre autres à sa situation géographique et à ses ressources touristiques, culturelles et marines, mais qu’elle souffre aussi de manquements spécifiques, comme la faiblesse de son produit intérieur brut (PIB) et de ses dépenses en matière de recherche et de développement.

Le programme vise aussi à exploiter les avantages relatifs de la région dans le but de poursuivre le développement de la région transfrontalière. Parallèlement, des mesures seront prises pour remédier à ses faiblesses.

3. Priorités

Le programme opérationnel s’articule autour des priorités suivantes :
Priorité 1: renforcer la compétitivité et l’innovation [environ 28,0 % du financement total]

Cette priorité vise surtout à améliorer la compétitivité et la capacité d’innovation des petites et moyennes entreprises (PME). Les mesures chercheront avant tout à stimuler la recherche appliquée susceptible de contribuer au développement durable de la région couverte par le programme. Ce résultat pourra être atteint en encourageant la coopération économique transfrontalière entre les organes administratifs locaux et en renforçant l’interaction entre les PME, les autorités publiques et les organismes de recherche

Le but principal consiste à intégrer l’innovation dans le processus de production par l’échange des meilleures pratiques et la formation, ce qui devrait déboucher sur la création de marchés et de technologies de pointe.

Priorité 2: améliorer l’accès à des réseaux et des services durables [environ 25,0 % du financement total]

Le but est d’accroître la compétitivité et l’efficacité des transports et des systèmes de communication en renforçant les capacités de maillage des institutions compétentes, comme les autorités portuaires et aéroportuaires et les sociétés locales de transport public. L’intégration structurelle doit aussi être améliorée par l’utilisation des nouvelles technologies dans les domaines des télécommunications, des technologies de l’information et du transport.

L’objectif du programme consiste à renforcer les connexions transfrontalières d’une façon intégrée et durable. Il doit aussi contribuer à améliorer les réseaux et les services pour les transports, les technologies de l’information et les communications.

Priorité 3: améliorer la qualité de vie, protéger l’environnement et renforcer la cohésion sociale et culturelle [environ 41,0 % du financement total]

Cette priorité vise à améliorer la qualité de vie de la population en promouvant l’héritage culturel et l’intégration sociale et en développant de meilleurs modes de protection et de gestion des ressources environnementales. Elle a aussi pour objet de protéger la santé de la population et d’identifier des moyens de réduire les risques naturels et technologiques. Tout le travail accompli appliquera des principes de développement durable.

Priorité 4: assistance technique [environ 6,0 % du financement total]

Le programme s'appuie sur une assistance technique pendant sa mise en œuvre. L’aide financière peut couvrir la gestion, le suivi, l'évaluation et le contrôle du programme.

Informations techniques et financières

Programme opérationnel 'Grèce - Italie'

Type d'intervention

Programme operationnel

CCI

2007CB163PO060

Number of decision

C/2008/1132

Date d'approbation finale

28/03/2008

Ventilation des financements par axe prioritaire

Axe prioritaire Investissement de l'UE Contribution nationale publique Contribution publique totale
Renforcer la compétitivité et l’innovation 24 907 448 8 302 482 33 209 930
Améliorer l’accès à des réseaux et des services durables 22 238 792 7 412 931 29 651 723
Améliorer la qualité de vie, protéger l’environnement et renforcer la cohésion sociale et culturelle 36 471 620 12 157 206 48 628 826
Assistance technique 5 337 310 1 779 104 7 116 414
Total 88 955 170 29 651 723 118 606 893