Navigation path

Additional tools

Programmes de développement


Espagne

Programme opérationnel 'Murcie'

Programme relevant de l’objectif “Convergence” et cofinancé par le Fonds européen de développement régional (FEDER)

Le 28 novembre 2007, la Commission européenne a approuvé un programme opérationnel en faveur de la région de Murcie relevant de l’objectif  “Convergence” et couvrant la période 2007-2013. Le budget total consacré au programme s’élève à environ 744 millions d’euros. Ce montant comprend l’investissement communautaire consenti par l’intermédiaire du Fonds européen de développement régional, qui s’élève à quelque 524 millions d’euros, ce qui correspond approximativement à 2,27% des fonds du FEDER investis en Espagne au cours de la période 2007-2013.

1. Objet et finalité des investissements communautaires

713

Conformément à la Stratégie de Lisbonne, l’objectif primaire de l’aide consiste à renforcer la compétitivité régionale ainsi qu’à créer et à garantir des emplois permanents grâce à la croissance économique.

Le programme veillera à ce que les tendances positives se poursuivent pour les principaux indicateurs économiques de la région, et notamment pour le PIB, pour l’emploi et pour la productivité de la main-d’œuvre, pour qu’ils se rapprochent ainsi des indicateurs moyens de l’UE. L’investissement communautaire visera aussi à renforcer la recherche et le développement (R&D) menés dans les régions, à renforcer les capacités d’innovation des entreprises, à réduire l’isolement au niveau des transports, à encourager le déploiement des énergies renouvelables et à préserver l’environnement naturel. L’égalité des chances et le développement urbain durable sont aussi envisagés par le programme en tant que questions transversales.

2. Effets escomptés des investissements

Le programme vise à fournir une aide au système science-technologie-entreprise de la région en investissant dans les infrastructures, mais aussi dans les projets de R&D menés par des organismes et des entreprises directement impliqués dans ce domaine. La région devrait intensifier ses efforts en R&D pour passer du niveau actuel de 0,74 % à celui de 1,48 % d’ici à 2013. De plus, le programme encouragera le recours aux infrastructures et aux services de la société de l’information, le pourcentage d’utilisateurs fréquents de l’Internet devant ainsi passer du niveau actuel de 44 % à celui de 70 % d’ici à 2013.

Le programme devrait encourager l’esprit d’innovation et d’entreprise au sein des entreprises, dans tous les secteurs de l’économie, l’effort d’innovation de la région devant ainsi passer du niveau actuel de 0,57 % à celui de 1,04 % d’ici à 2013.

Le programme veillera en outre à cofinancer des projets encourageant les énergies renouvelables dans la région et sera doté d’objectifs ambitieux en termes d’économies d’énergie et de remplacement des sources d’énergie polluantes. Il mettra l’accent sur la protection des zones naturelles et de la biodiversité de la région, tandis que des étendues supplémentaires d’une superficie totale de 3 200 hectares seront qualifiées de zones NATURA 2000. Enfin, plus de 1,5 million de personnes bénéficieront de projets de distribution d’eau.

3. Priorités

Le programme opérationnel s’articule autour des priorités suivantes:

Priorité 1: Développement de l’économie de la connaissance (R&D&I: société de l’information et TIC) [approximativement 13,4 % du financement total]

L’objectif primaire de cette priorité consiste à encourager les investissements publics et privés dans des projets de recherche et de développement afin de conserver les entreprises compétitives actuelles et de créer les conditions favorables à leur croissance.

Une attention particulière sera accordée à l’infrastructure et aux projets de R&D. En outre, le programme veillera à diffuser la technologie de la communication dans l’ensemble de la région, tandis que le nombre de points d’accès pour le public augmentera, dans un effort pour stimuler l’utilisation généralisée de l’Internet.

Priorité 2: Développement d’entreprises et innovation [approximativement 17,3 % du financement total]

L’objectif de cette priorité consiste à stimuler l’innovation, à promouvoir les normes de qualité ainsi que l’esprit d’entreprise dans tous les secteurs de l’économie, et notamment aussi d’encourager le commerce électronique et l’e-administration dans les entreprises de la région.

Priorité 3: Environnement, environnement naturel, gestion des ressources hydriques et prévention des risques [approximativement 21,3 % du financement total]

Cette priorité met l’accent sur la conception de projets visant à améliorer les infrastructures liées à la distribution de l’eau potable. Elle veille aussi à promouvoir des infrastructures pour la biodiversité et les investissements dans les sites NATURA 2000.

Priorité 4: Transport et énergie [approximativement 34,2 % du financement total]

Le programme de cette priorité vise à achever les infrastructures de transport et plus particulièrement celles qui sont nécessaires au transport ferroviaire et aérien. Les moyens de transport urbain propres et l’utilisation d’infrastructures et de mesures liées aux énergies renouvelables pour augmenter l’efficacité énergétique, bénéficieront aussi d’une attention particulière au titre de cette priorité.

Priorité 5: Développement local et urbain durable [approximativement 6,2 % du financement total]

L’objectif de cette priorité consiste à promouvoir les zones urbaines en traitant les problèmes actuels et en développant le potentiel du centre des villes, mais aussi des zones de banlieue, prolongeant ainsi l’approche de développement intégré de l’initiative communautaire URBAN. D’autres objectifs comprennent la protection et la conservation de l’héritage culturel dans un effort pour stimuler le développement socio-économique et l’exploitation des atouts potentiels, aussi bien naturels que culturels, afin de développer un tourisme durable.

Priorité 6: Infrastructure sociale [approximativement 6,7 % du financement total]

Cette priorité prévoit une aide en faveur des enfants de moins de trois ans, ainsi qu’une augmentation du nombre d’écoles par nombre d’habitants.

Priorité 7: Assistance technique et renforcement des capacités institutionnelles [approximativement 0,9 % du financement total]

Des fonds ont été alloués pour l’assistance technique nécessaire à la mise en œuvre du programme. Cette assistance technique couvre les fonctions d’élaboration, d’administration, de supervision, d’évaluation, d’information et de communication, ainsi que les études, les évaluations et le suivi.

4. Autorité de gestion

Ministerio de Economìa y Hacienda - Madrid, España
Dirección General de Fondos Comunitarios, Subdirección General de Administración del FEDER
Paseo de la Castellana, 162
E-28071 Madrid
Subdirector General de Administración del FEDER
Anatolio, Alonso Pardo
Tel.: +34 91 5835223
Fax.: +34 91 5835290
E-mail.: aalonsop@sgpg.meh.es
Web: Ministère de l'Économie et des Finances
Web: DGFC: Subdirección General de Certificación y Pagos

Informations techniques et financières

Titre : Programme opérationnel 'Murcie'

Type d'intervention : Programme operationnel

CCI : 2007ES161PO001

No de décision : C/2007/5931

Date d'approbation finale : 2007-11-28

Ventilation des financements par axe prioritaire
Axe prioritaire Investissement de l'UE Contribution nationale publique Contribution publique totale
Développement de l’économie de la connaissance (Société de l’information et TIC) 79 789 845 19 947 475 99 737 320
Développement d’entreprises et innovation 90 216 487 38 664 206 128 880 693
Environnement, environnement naturel, gestion des ressources aqueuses et prévention des risques 111 087 847 47 609 076 158 696 923
Transports et énergie 165 658 792 88 419 729 254 078 521
Développement local et urbain durable 32 125 048 13 767 875 45 892 923
Infrastructure sociale 39 715 000 9 926 750 49 641 750
Assistance technique et renforcement des capacités institutionnelles 5 263 015 1 316 507 6 579 522
Total 523 856 034 219 651 618 743 507 652
La politique régionale de l'UE: Restez informé
Médias sociaux