Recherche et innovation

La pérennité de la croissance économique est de plus en plus fonction de la capacité de changement et d’innovation des économies régionales. Cela signifie qu’il faut redoubler d’efforts pour créer un environnement qui soit propice à la recherche et développement (R&D) et à l’innovation. En conséquence, l’innovation occupe une place essentielle dans les programmes nationaux de réforme prévus par la stratégie de Lisbonne et elle est une priorité principale des nouveaux programmes 2007-2013 de la politique de cohésion.

Les statistiques confirment l’existence de grandes disparités en matière d’innovation et de R&D entre les États membres et les régions de l’Union européenne, ainsi que d’un écart persistant par rapport à ses principaux concurrents mondiaux. L’Europe doit devenir plus inventive et plus réactive à l’évolution rapide des marchés et aux préférences des consommateurs et évoluer vers une société et une économie plus propices à l’innovation. Toutefois, cet objectif n’est réalisable qu’en suivant une approche stratégique, qui implique un partenariat entre tous les acteurs concernés du milieu des affaires, de la recherche, de l’éducation et du secteur public. Les nombreux facteurs déterminants de la recherche et de l’innovation se traitent avec un maximum d’efficacité au niveau régional. Réduire le déficit d’innovation entre les régions européennes constitue donc une mission essentielle de la politique de cohésion. À cet effet, elle investit dans quatre volets importants: la R&D et l’innovation, l’esprit d’entreprise, l’utilisation des TIC et le développement du capital humain. En outre, au travers de l’initiative «Les régions, actrices du changement économique» , la politique de cohésion favorise la mise en réseau et l’apprentissage mutuel à partir des expériences menées par d’autres régions pour améliorer leur capacité d’innovation, leur taux de connexion aux TIC et leur capital humain et insuffler une dynamique d’innovation dans leurs pôles industriels.

Entre 2007 et 2013, la politique de cohésion de l’Union européenne consacrera quelque 86,4 milliards d’euros (soit quasiment 25 % de son budget global) à la R&D et à l’innovation, y compris à l’intégration des actions innovatrices et de l’expérimentation. Sur ce montant,

  • 50,5 milliards d’euros iront à la R&D et l’innovation au sens strict, dont 10,2 milliards d’euros seront consacrés aux infrastructures de recherche et développement technologique (RDT) et aux centres de compétences, 9 milliards d’euros aux investissements dans des entreprises en prise directe avec la recherche, 5,8 milliards d’euros aux activités de RDT dans les centres de recherche, 5,7 milliards d’euros à l’aide à la RDT, en particulier dans les PME, 5,6 milliards d’euros au transfert de technologies et à l’amélioration de la coopération entre les réseaux, 4,9 milliards d’euros au développement du potentiel humain dans le domaine de la recherche et de l’innovation et 2,6 milliards d’euros à l’aide aux PME pour favoriser des produits et des processus de production respectueux de l’environnement;
  • 8,3 milliards d’euros seront affectés à l’esprit d’entreprise, dont 5,2 milliards à des services de soutien de pointe aux entreprises et 3,2 milliards d’euros au soutien à l’emploi indépendant et à la création d’entreprise;
  • 13,2 milliards d’euros seront affectés aux technologies de l’information et de la communication innovantes pour stimuler la demande de TIC, dont une enveloppe de 5,2 milliards consacrée aux services et aux applications en ligne destinées aux citoyens (santé en ligne, apprentissage en ligne, l'inclusion numérique, etc.) et une autre, de 2,1 milliards d’euros, allouée aux services et applications destinés aux PME (commerce électronique, éducation et formation, mise en réseau, etc.);
  • 13,2 milliards d’euros seront affectés aux technologies de l’information et de la communication innovantes pour stimuler la demande de TIC, dont une enveloppe de 5,2 milliards consacrée aux services et aux applications en ligne destinées aux citoyens (santé en ligne, apprentissage en ligne, l'inclusion numérique, etc.) et une autre, de 2,1 milliards d’euros, allouée aux services et applications destinés aux PME (commerce électronique, éducation et formation, mise en réseau, etc.);

Ces investissements représentent plus de trois fois le montant en valeur absolue des ressources financières consacrées spécifiquement à l’innovation et à la R&D sur la période de programmation précédente (2000-2006). Ce montant est également largement supérieur au budget affecté au 7e programme-cadre de recherche (50,5 milliards d’euros) et au programme-cadre pour la compétitivité et l’innovation (3,6 milliards d’euros). La Commission encourage les États membres et les régions, ainsi que les entreprises, universités et centres de recherche, à optimiser les synergies entre les investissements de la politique de cohésion et ces programmes communautaires dont la gestion est centralisée, en particulier en proposant un guide pratique sur le financement européen de la recherche, du développement et de l’innovation.

Publications

The regional impact of technological change in 2020

The regional impact of technological change in 2020

This study highlights the great diversity in development pathways and trajectories of innovation across European regions. A regional knowledge-based economy has multidimensional aspects. It includes a variety of knowledge activities and multiple interactions among a range of actors including universities, research institutes, enterprises, knowledge workers and institutions. The spatial patterns and trends for the different aspects of the knowledge-based economy vary significantly across Europe. Most aspects show convergence and generate catching-up processes, while some show divergence between European regions.

Synthesis Report pdf en


All Publications more

Liens utiles:

Dernière mise à jour: