Chemin de navigation

Système de recherche interactif d'Eurobaromètre
Cette partie du site vous donne accès à un outil de recherche de notre base de données de questions Trends.

Quoi de neuf ?









Mises à jour 2012

Cette étude a permis d'identifier et d'analyser les problèmes d'accessibilité rencontrés par les citoyens handicapés au sein de l'UE. Elle couvre les trois domaines suivants : le profil des personnes handicapées et les difficultés qu'elles rencontrent en matière d'accessibilité (transport/bâtiments/technologies de la communication/élections/sites internet), la perception des améliorations dans le domaine de l'accessibilité des biens et des services et les bénéfices issus de la suppression des entraves ainsi que les moyens d'améliorer et de garantir l'accessibilité.
Cette enquête examine les attitudes et les perceptions des Européens à l'égard de la discrimination fondée sur différents motifs (le genre, l'origine ethnique, la religion ou les convictions, l'âge, le handicap, l'orientation sexuelle et l'identité de genre). A l'instar du dernier Eurobaromètre sur ce sujet mené en 2009, cette enquête comprend également plusieurs questions sur l'impact de la crise sur la mise en œuvre des politiques et les efforts de lutte contre la discrimination. De nouvelles questions ont été ajoutées pour couvrir des sujets importants ou émergents, tels que la situation des Roms en Europe, la discrimination en dehors du lieu de travail ou les liens entre discrimination et accessibilité. Les perceptions de la discrimination à l'encontre des personnes transsexuelles et transgenres sont également explorées pour la première fois.
Cette étude propose pour la première fois une vue très détaillée de l'opinion publique européenne au niveau régional (170 régions de niveau "NUTS I" ou "NUTS II").
L’Union européenne et ses États membres continuent à être les principaux bailleurs de fonds d’aide publique au développement dans le monde. Les défis que rencontre la communauté internationale en matière de développement évoluent au fur et à mesure que le monde évolue. Cette étude analyse l’attitude du public européen vis-à-vis de la coopération au développement. Elle couvre les perceptions générales des Européens à l’égard de l’aide européenne ainsi que leur opinion sur l’avenir de cette aide sur les domaines et les pays où elle devrait être concentrée. L'enquête étudie également l’opinion des citoyens vis-à-vis des entreprises privées qui opèrent dans les pays en développement et de la volonté des particuliers à agir afin d'aider les populations de ces pays.
Les enquêtes Eurobaromètre «spéciales» sur le climat social couvrent quinze domaines et demandent aux répondants d'évaluer, pour chacun de ces domaines, la situation actuelle, l'évolution de la situation au cours des cinq dernières années et les changements auxquels ils s'attendent au cours de l'année à venir. Ceci est la quatrième vague après la première réalisée en 2009 (EB Special 315), la deuxième en 2010 (EB Special 349) et la troisième en 2011 EB (Special 370). La moyenne de l’UE27 de l’index du climat social a légèrement baissé en comparaison avec les années précédentes mais elle cache d’importantes différences nationales qui reflètent la façon dont les pays membres ont fait face à la crise.
Le Flash Eurobaromètre sur les activités spatiales de l'Union Européenne a été réalisé en Juillet 2012 afin d'examiner le niveau de connaissance, les attentes et les désidératas des citoyens en ce qui concerne les services dérivés du spatial, ainsi que leur opinion sur le rôle de l'UE dans le développement des activités spatiales.
Ce rapport se focalise sur la concurrence dans le marché ferroviaire. L'ouverture du fret national et des marchés de passagers à la concurrence transfrontalière est une étape importante vers la création d'un espace ferroviaire européen intégré et d'un véritable marché intérieur européen du rail.
Cette enquête examine les attitudes du public envers les robots. Alors que la robotique est une technologie clé pour la compétitivité future de l'Europe, les perceptions du public sont, cependant, souvent influencées par des idées fausses et des craintes. Afin d'améliorer l'image des robots et d'accroître leur acceptation par le public, il est nécessaire de mieux comprendre l'opinion publique sur cette technologie.
A cet effet, la connaissance, les expériences personnelles avec des robots et d'autres attitudes plus spécifiques sont analysées. L'enquête examine également divers domaines d'application pour les robots et présente les domaines pour lesquels les citoyens de l'UE estiment que les robots devraient être utilisés en priorité ou au contraire interdits. Par ailleurs, l'enquête étudie l'acceptation de certaines tâches effectuées par des robots.
Cette nouvelle enquête vise à examiner, pour la première fois, les perceptions et les expériences des consommateurs européennes face à la sécurité de certains services: logement, activités de loisir en plein air, piscines, salons de beauté et bien-être ainsi que les foires et parcs d'attractions. Les consommateurs sont interrogés sur leur utilisation de ces services, leur perception et leurs expériences en matière de sécurité mais aussi sur les accidents entraînant des blessures survenus lors de l'utilisation de ces services. L'enquête se penche sur les causes et les conséquences des accidents qui sont survenus au cours de la prestation d'un service, ainsi que sur l'existence ou non de plaintes officielles par les consommateurs à la suite des accidents.
Ce rapport présente les résultats d'une enquête Eurobaromètre Flash au sujet des attitudes des répondants roumains et bulgares envers l'état du système judiciaire et de la corruption dans leur pays. Il présente également ​leur perception du soutien apporté par l'UE dans ce domaine à travers le Mécanisme de Coopération et de Vérification. En Bulgarie, uniquement, le rapport aborde également la question de la criminalité organisée.
Il est demandé aux répondants s'ils considèrent ces sujets comme importants, s'ils estiment que la situation dans leur pays s'est améliorée au cours des cinq dernières années et si l'UE devrait être davantage impliquée dans le suivi et la vérification. Le rapport traite également de la perception de l'impact que l'UE a eu jusqu'à présent et les attitudes à l'égard de sa participation future. L'enquête mesure également la connaissance générale du Mécanisme de Coopération et Vérification de l'UE.
Le but de ce sondage Eurobaromètre est de comprendre les expériences des citoyens de l'UE et leurs perceptions à l'égard des questions de cyber sécurité. L'enquête examine la fréquence et le type de l'utilisation de l'internet par les citoyens; leur confiance dans les transactions effectuées par internet; leur connaissance et leur expérience de la cybercriminalité; ainsi que leur niveau de préoccupation concernent ce type de crime.
Cette étude démontre que les citoyens de l'UE comprennent que la sécurité alimentaire est un problème global, avec une large majorité se sentant concernée par le défi de nourrir la population croissante de la planète. Les attitudes par rapport à la qualité des produits alimentaires varient d'un Etat Membre à l'autre et pour une large partie de la population le prix est une considération tout aussi importante. Cependant, même s'il y a une amélioration par rapport aux années précédentes, seule une minorité des citoyens de l'Union reconnaît les logos introduits par l'UE, qui certifient la qualité et l'origine de certains produits alimentaires. Enfin, il y a un consensus large dans la plupart des Etats Membres et des groupes sociodémographiques que l'agriculture joue un rôle bénéfique et fait une contribution positive à la préservation des espaces ruraux.
L'enquête Eurobaromètre fournit une analyse détaillée de la façon dont les principaux services de communications électroniques sont accessibles et utilisés par les ménages et les particuliers. Il nous aide à comprendre comment les ménages de l'UE et les citoyens de l'UE tirent profit d'un environnement numérique de plus en plus compétitif et innovant. Cette enquête suit les précédentes enquêtes annuelles menées depuis 2006. L'édition de cette année met l'accent sur la perception du consommateur de la transparence de l'information, la qualité du service et le changement de fournisseur d'accès en relation avec le débat actuel sur la neutralité du net. Dans le cadre de cette enquête, 26,836 citoyens de l'UE dans les 27 États membres de l'Union européenne ont été interrogés entre le 3 et le 18 Décembre 2011.
Le sondage fournit des informations sur les attitudes des citoyens envers les langues étrangères et le multilinguisme au sein de l'Union européenne. Il examine la manière dont les Européens apprennent et utilisent les langues étrangères, tout en explorant leurs motivations et les obstacles potentiels à l'apprentissage. Le sondage évalue également leur opinion sur le rôle de l'interprétation et de la traduction au sein des institutions européennes et dans divers domaines au sein de la société.
Cette étude rend compte de la capacité des entreprises à innover et à interagir avec les services publics. L'enquête montre quels sont les niveaux de gouvernement considérés comme les plus innovants et la qualité du service qu'ils fournissent. Le rapport donne également des informations sur le rôle de l'innovation dans les marchés publics.
Le Département d'Aide humanitaire et de Protection civile de la Commission européenne célèbre cette année son 20ème anniversaire. A cette occasion, deux enquêtes ont été conduites pour connaître l'opinion des citoyens sur les actions menées par l'Union européenne dans le domaine de l'aide humanitaire et de la réponse aux crises. La présente étude est un baromètre évaluant l’opinion des citoyens européens sur la politique d'aide humanitaire de l’UE. Les citoyens ont été interrogés sur l'importance qu'ils accordaient aux actions d'aide humanitaire de l'Union européenne et s'ils estimaient que ces actions devaient se poursuivre au vu du contexte actuel de crise économique. Ce sondage analyse l'opinion des citoyens européens quant à la pertinence d'une approche européenne coordonnée en matière d'aide humanitaire plutôt qu'une approche nationale. Enfin, ce sondage d'opinion examine l'attitude de l'opinion publique européenne à l'égard de la création d'un corps volontaire européen d'aide humanitaire. 
La présente étude analyse l’opinion des citoyens européens à l'égard des actions de protection civile menées par l'Union européenne ainsi que leur préoccupation face aux désastres naturels ou humains. Cette enquête d'opinion indique le niveau de soutien des citoyens européens à une réponse aux catastrophes coordonnée et menée par l'Union européenne plutôt qu’à une approche nationale. Le niveau de solidarité des citoyens européens avec les victimes de catastrophes à l'extérieur de l'Union européenne est également analysé dans cette enquête.
Cette enquête a été engagée à fournir la ligne de base pour une campagne d'information sur les droits des consommateurs en Roumanie que l'Union européenne mènera en 2012.
Il vise à mesurer les problèmes de consommation dans certains secteurs spécifiques, les connaissances et l'intérêt perçu sur les droits des consommateurs, ainsi que la familiarité avec les sources d'information sur les droits des consommateurs, des droits des consommateurs précédentes campagnes et de la confiance dans les organisations et les institutions. 1003 citoyens choisis au hasard dans la Roumanie de 15 ans + de ont été interrogées entre 14 et 26 Octobre par téléphone dans les villes de plus de 100 000 habitants.
Cette étude d'opinion a été réalisée dans le but de mieux comprendre les perceptions et attitudes des citoyens européens dans le domaine des affaires intérieures, en particulier en ce qui concerne la mobilité transfrontalière, la migration et la sécurité.
Les participants ont été interrogés pour savoir s'ils soutiennent les politiques d'asile, si l'UE doit encourager la migration économique en provenance des pays tiers et si le débat sur l'immigration dans l'UE est basé sur des faits. En ce qui concerne la sécurité, il leur a été notamment demandé si les institutions de l'UE et les gouvernements des États membres doivent travailler plus étroitement ensemble et si l'UE doit accroître son assistance financière aux Etats membres pour lutter contre le terrorisme et la criminalité organisée.
Afin de surveiller la situation actuelle et les attitudes du public envers le tabac, l'Union européenne réalise régulièrement des sondages d'opinion publique. Cette enquête est la dernière d'une série qui ont été menées depuis 2003. Bien que la conception du questionnaire a changé au fil du temps, les principaux objectifs sont restés inchangés: la cartographie de la consommation actuelle de produits du tabac, de comprendre les motivations derrière le tabagisme et les attitudes qui sous-tendent le comportement des fumeurs, et d'identifier des mesures pour réduire le nombre d'Européens qui fument.
L'enquête examine achats à distance et achats transfrontaliers et de la perception des citoyens de l'UE concernant les divers aspects de la protection des consommateurs. Il présente également des données sur la sécurité des produits, impact sur l'environnement et les décisions d'achat.
L'enquête fournit une image de la sensibilisation des entreprises de retaille et le respect de leurs obligations légales envers les consommateurs. En outre, il donne des informations sur les ventes transfrontalières, traitement des plaintes et les questions de sécurité.
Le 116 est une série de numéros gratuits, faciles à mémoriser, conçus pour aider les enfants et adultes dans le besoin. La Commission européenne a réservé cinq numéros courts au format unique - 116 suivi de 3 numéros - pour des services à caractère social qui devraient être accessibles à tous en Europe.
Le grand intérêt manifesté à travers l'Union européenne pour ces 5 numéros d'assistance (80 à 91% des européens pensent que ces numéros sont plutôt, voire très, utiles) prouve qu'il est important d'offrir ces services et de les regrouper en un format unique et, ce, partout dans l'UE. Trois européens sur quatre trouvent que leur gouvernement ne fournit pas assez d'informations sur ces numéros d'assistance 116.
"Que pensent les patients et les professionnels de la santé d'un rôle actif des patients en ce qui concerne leurs soins de santé? Dans une étude qualitative Eurobaromètre, nous avons recueilli l'avis de médecins et de patients sur la participation des patients aux soins de santé. Des entretiens approfondis ont eu lieu avec des praticiens, des infirmières et des patients dans 15 États membres afin d'obtenir des informations sur leur expérience de pratique clinique. L'étude montre que l'implication des patients dans les soins de santé n'est pas un concept nettement défini et que la relation traditionnelle patients-médecins reste toujours la plus fréquente."
Une enquête Eurobaromètre sur le «Futur de l'Europe» a été publiée aujourd'hui pour coïncider avec un atelier de travail du Bureau des Conseillers de Politique européenne (BEPA) de la Commission européenne. Peut-être sans surprise, les citoyens estiment qu'il existe un fossé entre l'opinion publique et les décisions prises par les dirigeants politiques. Cependant, plus de la moitié des Européens disent avoir confiance dans la capacité des dirigeants politiques de l'UE à faire face aux principaux défis mondiaux. Plus de six Européens sur dix pensent que l'UE dispose de suffisamment de puissance et d'outils pour défendre les intérêts économiques de l'Europe dans l'économie mondiale, même si la proportion d'Européens étant en désaccord a augmenté depuis le printemps 2011. L'enquête révèle également que les Européens conviennent que la mondialisation exige des règles communes mondiales.
Le sixième Flash Eurobaromètre sur l'impact social de la crise révèle qu'un nombre considérable d'Européens (80%) pense que la pauvreté a augmenté dans leur pays au cours des 12 derniers mois. Dans tous les pays, sauf quatre, en comparaison avec la dernière vague d'octobre 2012, plus de répondants estiment que leur situation financière s'est dégradée au cours de l'année passée et seul 14% des citoyens européens pensent que la situation financière de leur foyer s'améliorera l'année prochaine. Les difficultés en ce concerne la capacité à financer des services tels que les soins de santé, la garde d'enfants et les soins de longue durée sont perçues comme un problème par plus d'un tiers des Européens. Le sentiment de sécurité d'emploi et l'optimisme au sujet des évolutions économiques actuelles et futures sont les plus élevés dans les pays de l'Europe du nord.
Ce sondage d’opinion Eurobaromètre porte sur le domaine des services financiers de détail (compte bancaire, crédit hypothécaire, crédit à la consommation, actions/obligations/parts sociales, fonds d’investissement, assurance et paiements). Le sondage a été conduit auprès d'un échantillon de 26 586 citoyens des 27 Etats membres et fournit une vue sur la façon dont les services financiers de détail sont perçus au plan européen et au sein de chaque Etat membre. Il permet également des comparaisons entre Etats membres et une analyse sociodémographique qui aide à comprendre comment les différents segments de la société perçoivent et utilisent les services financiers de détail. Ce sondage indique qu’il existe de grandes différences quant aux produits financiers détenus et aux services financiers employés par les consommateurs européens. De plus, il révèle que les consommateurs européens sont extrêmement ‘immobiles’ en matière de services financiers; beaucoup ne prennent pas la peine de comparer l’offre de produits financiers et la majorité n’a jamais changé de fournisseurs de services. Compte tenu de ce degré d’inertie, il n’est pas surprenant que l’activité transfrontalière demeure aussi faible.
Cette enquête Eurobaromètre accompagne le Rapport 2011 sur l'application de la Charte des droits fondamentaux. Les questions posées se concentrent sur la sensibilisation des citoyens à la Charte, son champ d'application et les institutions qui seraient sollicitées en cas de non-respect des droits des citoyens. Le rapport présente les différences entre les pays de l'UE, les groupes sociodémographiques et la moyenne européenne.
Les citoyens européens estiment que l'accès à l'énergie est une condition indispensable pour que les pays en développement puissent sortir de la pauvreté. Le flash Eurobaromètre ''Energie pour tous- le soutien de l'UE aux pays en développement" révèle qu'une grande majorité des citoyens européens pense que l'Europe devrait soutenir les efforts des pays en développement pour accéder à l'énergie. L'enquête a également questionné les Européens sur le type d'énergie qui devrait être privilégié et sur les domaines de la vie quotidienne qui leur semblaient les plus affectés par un manque d'accès à l'énergie.
Les PME sont l'épine dorsale de l'économie européenne et leur contribution est essentielle pour poursuivre les buts de l'UE vers la croissance durable. Des représentants des PME et de grandes sociétés, comme groupe de référence, ont été interviewés à travers l'UE, un certain nombre d'autres pays européens et les Etats-Unis. Ce rapport étudie trois thèmes principaux : l'utilisation efficace des ressources, marchés verts et emploi vert.
La qualité et la quantité d'eau disponible en Europe est un problème important. Ce Flash Eurobaromètre donne un aperçu de la sensibilisation des citoyens européens au sujet des différents problèmes liés à l'eau.
Cette enquête qualitative étudie la seconde génération des avertissements relatifs à la santé sur les emballages de produits du tabac. L’objectif global de cette étude est d'évaluer les propositions concernant 24 nouveaux avertissements relatifs à la santé, afin de déterminer ceux qui ont le plus grand impact, comment les messages peuvent être modifiés pour renforcer leur impact, et quels sont les 14 meilleurs messages en vue de leur adoption définitive.
Une nouvelle enquête Eurobaromètre a été lancé: Les femmes dans les postes de direction!
Cette enquête donne un aperçu des attitudes des citoyens européens vis représentation égale des femmes et des hommes dans des postes de direction dans des sociétés privées et sur les instruments possibles pour atteindre une représentation plus équilibrée des postes de responsabilité.
Le travail sur le terrain de cet Eurobaromètre spécial a été réalisée en Septembre 2011 et a impliqué près de 27.000 entretiens dans tous les 27 États membres, à la suite de la méthodologie utilisée pour les enquêtes Eurobaromètre Standard de la DG COMM (entretiens face à face).
Si vous souhaitez être informé des principaux résultats de ce sondage d'opinion s'il vous plaît voir le résumé et le rapport analytique.
Le tourisme reste proche des cœurs des Européens et confirme son rôle comme facteur puissant pour l'économie. L'enquête Eurobarometer sur les attitudes des Européens à l'égard du tourisme fournit un aperçu détaillé des préférences touristiques des Européens en 2011, comme les destinations préférées, les raisons du voyage, les méthodes de réservation, et anticipe les tendances de voyage pour 2012.
Les Européens perçoivent la corruption comme un problème majeur et pensent qu'elle a augmenté au cours des trois dernières années, selon l'enquête Eurobaromètre le plus récent. La nature et l'ampleur de la corruption varient d'un État Membre de l'UE à l'autre. Selon une opinion répandue, il n'y a pas assez de poursuites judiciaires qui aboutissent avec succès pour décourager la corruption et les peines prononcées dans les affaires de corruption sont trop légères. Selon les données publiées - bien que la perception de la corruption soit plutôt élevée - seule une fraction des répondants dans l'UE (8%) s'est vue réclamer ou s'est attendue à payer un pot-de-vin pendant l'année écoulée.
Le 112 est le numéro d'urgence européen. La présente enquête révèle que les citoyens de l'UE restent, en général, peu familiers avec ce numéro, avec un peu plus d'un quart (26%) identifiant correctement le 112 comme le numéro à appeler partout dans l'UE en cas d'urgence. Il n'y a eu qu'une légère augmentation de la connaissance des Européens du numéro d'urgence unique 112 au cours des 5 dernières années. Sur un plan positif, la connaissance est plus élevée (34%) parmi ceux qui voyagent entre États membres.
Le but de cette étude est de fournir des informations qualitatives détaillées sur les opinions des journalistes et leurs attitudes vis-à-vis des médias sociaux ainsi que les manières dont ils les utilisent dans le cadre de leur travail. Les journalistes donnent aussi leur avis sur la façon dont l'UE utilise les médias sociaux et ont fait des suggestions sur la façon dont la communication des médias sociaux pourrait être améliorée.
L'étude est basée sur des entretiens en profondeur avec des journalistes dans chacun des 27 États membres.
L'étude Eurobaromètre sur le vieillissement actif a été commandée par la Direction Générale Emploi, Affaires Sociales et Inclusion de la Commission Européenne pour comprendre les points de vue et attitudes des citoyens vis-à-vis des personnes âgées, la contribution des personnes âgées dans la vie professionnelle et dans la société, et la meilleure manière de promouvoir le rôle actif des personnes âgés dans la société.

Suivez-nous
Année européenne des citoyens
Présidence grecque du Conseil de l'Union Européenne
Dernière mise à jour : 18/01/2013 | Haut de la page