Chemin de navigation

Système de recherche interactif d'Eurobaromètre
Cette partie du site vous donne accès à un outil de recherche de notre base de données de questions Trends.

Quoi de neuf ?









 Mises à jour 2011

Une nouvelle enquête Eurobaromètre sur les questions d'emploi et des affaires sociales montre que plus d'un tiers des citoyens européens travaillant actuellement craignent de perdre leur emploi. Cependant, le sentiment général de morosité concernant l'ensemble de la société – ainsi que les chances de mettre fin à la crise économique rapidement - ne s'est pas traduit par une crise de confiance quant à la manière dont la plupart des répondants considèrent leurs perspectives individuelles. Les Européens considèrent généralement que l'impact de l'UE sur les politiques sociales et d'emploi dans leur pays est bénéfique, cela a une grande importance pour la confiance européenne – ainsi que pour l'UE elle-même - que les citoyens soient au courant des efforts de l'UE pour s'attaquer aux problèmes représentant une telle source d'anxiété aujourd'hui.
Cet Eurobaromètre donne une image des perceptions du public sur les défis vis-à-vis de la paix et de la sécurité de l'Union européenne. L'Eurobaromètre accompagne le premier rapport annuel sur la mise en œuvre de la Stratégie de sécurité interne et met en place une base de référence pour une future réévaluation. La crise économique, le terrorisme et la pauvreté sont parmi les défis les plus mentionnés mais avec des différences considérables entre États membres. Toutefois, d'après les citoyens européens, c'est la cybercriminalité qui est la plus susceptible d'augmenter.
En cette période de profonds changements, cet eurobaromètre spécial se propose de mesurer le point de vue des citoyens européens sur l'avenir de la coopération au développement ; dans le contexte de la crise économique et du printemps arabe, il était important de demander aux Européens s'ils croyaient encore en l'aide et en la solidarité internationales.
Les Européens continuent de considérer l'aide aux plus pauvres comme une priorité. 84% des personnes interrogées soutiennent l'aide au développement afin de contribuer à l'éradication de la pauvreté à travers le monde. La majorité des citoyens européens (84%) sont attachés à ce que l'aide de l'UE se concentre sur la bonne gouvernance et le respect des droits de l'homme dans les pays en développement. C'est l'orientation défendue par le Commissaire au développement, A. Piebalgs, dans sa récente proposition politique " programme pour le changement ".
Les citoyens européens sont également disposés à participer activement à l'aide aux plus pauvres – la moitié d'entre eux sont prêts à payer plus chers leurs achats s'ils savent que cela pourra profiter aux pays en développement.
Compte tenu de la faible disponibilité des services 116, et dans le but d'améliorer les exigences de la directive révisée Service Universel en matière de sensibilisation, la Commission a effectué une enquête Eurobaromètre en mai 2011 pour évaluer le niveau de sensibilisation dans les Etats Membres. Le soutien élevé exprimé à travers l'Union Européenne pour les cinq types d'assistance téléphonique (85-91% des Européens pensent que ces numéros sont assez ou très utiles) démontre l'importance de fournir ces services et de les unifier sous une numérotation unique dans toute l'UE. Dans l'UE, trois personnes sur quatre pensent que leur gouvernement ne fournit pas assez d'informations sur ces lignes d'assistance 116. Le faible niveau de sensibilisation de ces services 116, qui sont opérationnels (dépassant rarement 1% et ne dépassant jamais 7% pour n'importe quel numéro dans n'importe quel Etat Membre), suggère fortement que les gens ont entièrement raison de signaler un manque d'information.
Les enquêtes Eurobaromètre spéciales sur le climat social couvrent 15 domaines et demandent aux répondants d'évaluer, pour chacun de ces domaines, la situation actuelle, l'évolution de la situation au cours des cinq dernières années et les changements auxquels ils s'attendent au cours de l'année à venir. Trois vagues ont été réalisées: la première vague a été réalisée en 2009 (EB Special 315), la deuxième vague en 2010 (EB Special 349) et la troisième vague en 2011 EB (Special 370). Même si l'impact de la crise se fait encore sentir, une certaine amélioration a été, dans l'ensemble, observée en 2011.
Le changement climatique est un des plus grands défis de l'ère moderne. Alors que l'Europe prend des mesures pour atteindre ses objectifs, il est important de comprendre les attitudes et les comportements des citoyens de l'UE vis-à-vis des changements climatiques ainsi que leurs attentes pour l'avenir. Cette enquête Eurobaromètre évalue ces éléments et compare les résultats avec le dernier sondage réalisé en 2009 sur ce sujet.
L'enseignement et la formation professionnels sont des outils essentiels quand il s'agit de préparer de jeunes gens au travail dans l'économie moderne. Cette enquête Eurobaromètre a pour objectif d'évaluer l'image qu'ont les citoyens européens de l'enseignement et de la formation professionnels et de leur impact potentiel sur la société et l'économie. Elle étudie également les facteurs qui influencent les jeunes gens lorsqu'ils choisissent entre l'enseignement et la formation professionnels et d'autres formes d'éducation.
La politique agricole commune (PAC)1 constitue une pierre angulaire de la politique de l’UE en matière d’agriculture et de zones rurales. Elle était initialement destinée à procurer un cadre harmonisé afin d’assurer un approvisionnement adéquat, d’augmenter la productivité et de garantir qu’à la fois les consommateurs et les producteurs soient gagnants sur le marché. La PAC a progressivement évolué d’un mécanisme de subventions basé sur la production à un système orienté vers le marché, qui intègre entre autres des normes sur la sécurité alimentaire, l’environnement et la biodiversité.
L’étude Eurobaromètre s’est intéressée à un nombre d’éléments dans le contexte du projet de réforme de la PAC.
L'opinion des citoyens sur les politiques de l'UE sont de la plus haute importance. Pour mieux cerner ces opinions, DG MARKT a entrepris des recherches au premier trimestre 2011 sur "La connaissance, la perception et l'impact des politiques du marché intérieur". Les données récoltées sont représentatives de l'opinion des citoyens de l'UE et comblent le manque d'information, souvent déploré, sur les besoins et les avis de ces derniers, pourtant concernés au premier chef. L'étude évalue le niveau actuel de connaissance du grand public sur le marché intérieur et ses avantages. Il évalue également l'attitude des citoyens vis-à-vis de questions clés concernant le marché intérieur (par exemple: le travail transfrontalier, les marchés publics qui peuvent être ouverts à des entreprises étrangères, la contrefaçon et le piratage, le commerce électronique, etc.).
Les citoyens et les entreprises européennes font régulièrement face à de nombreux obstacles pour exercer leurs droits sur le Marché Intérieur. Lorsqu'ils voyagent, se déplacent ou travaillent à l'étranger, ils peuvent rencontrer des difficultés pour exercer leurs droits en matière de soins de santé ou de sécurité sociale, pour faire reconnaître leurs qualifications professionnelles, pour ouvrir un compte en banque ou encore en matière de double taxation. Exercer leurs droits de succession dans un contexte transfrontalier, amener une voiture dans un autre pays membre, faire des achats en ligne, faire respecter leurs droits de passager ou opérer en toute clarté sur les marchés bancaires et financiers sont autant d'inquiétudes formulées par les citoyens et les entreprises. L'objet de cette étude est de mieux comprendre l'origine de ces obstacles et de vérifier dans quelle mesure ceux-ci sont appréhendés ou réellement rencontrés par les citoyens, c'est à dire de mesurer l'écart entre les attentes des citoyens vis-à-vis du Marché Intérieur et les problèmes et frustrations dont ils font quotidiennement l'expérience.
Au travers de cette étude, la Commission Européenne a souhaité faire participer les autorités locales à une discussion sur la gouvernance du Marché Intérieur afin d'identifier d'éventuels domaines à améliorer dans le processus d'élaboration des politiques de l'UE. Les discussions ont portés principalement sur la connaissance et la perception des autorités locales sur le processus d'élaboration des politiques de l'UE et sur les questions de mise en oeure des législations européennes au niveau local.
Le concept de bien-être est constitué de plusieurs facteurs. Afin d'identifier ces différents facteurs et d'acquérir une première indication sur l'importance relative de ces derniers, la DG COMM a commandé une étude qualitative, menée en février et en mars 2010, qui fournit un aperçu sur la notion de bien-être personnel dans15 États membres. Elle a permis d'identifier une gamme complète de facteurs qui contribuent au bien-être et dans laquelle les facteurs psychologiques ou personnels l'emportent légèrement sur les facteurs économiques ou financières et les facteurs physiques. Souhaitant obtenir une large perspective de la notion de bien-être, la DG EMPL a fait menée une étude qualitative dans huit Etats membres en janvier, mars et avril 2011 afin de déterminer les priorités des citoyens en ce qui concerne le bien-être de la société dans son ensemble en 2030. Il est à noter que l'égalité sociale a été considérée comme un facteur clé du bien-être social.
Les principales conclusions de cette enquête sont: Depuis mai 2009, les chiffres montrent que le soutien des citoyens NEM 7 à l'introduction de l'Euro dans leur pays faiblit. Globalement, les mécontents seraient plus nombreux. De nombreuses personnes ne croient pas que l'Euro peut améliorer leur situation personnelle. Plus de la moitié des interviewés ont hâte que leur pays intègre l'Euro. Cependant, une écrasante majorité des personnes contactées pense que la monnaie commune est commode pour voyager et que l'Euro est plus facile si on l'utilise dans d'autres pays qui l'utilisent déjà.
Ce rapport présente les messages principaux et les recommandations formulés par des groupes de discussion organisés dans tous les pays membres de l'Union Européenne constitués de citoyens de l'UE et de populations immigrées. Cet Eurobaromètre qualitatif étudie plusieurs aspects concernant la coexistence entre personnes d'origines différentes et révèle le rôle joué par les attitudes réciproques, les cultures, la capacité à parler la langue du pays et l'emploi dans le processus d'intégration. Le rapport présente également des idées pour améliorer l'intégration des immigrés dans les sociétés d'accueil. Il en ressort que l'école et le travail (lieux où les immigrés et les populations locales se rencontrent le plus souvent) jouent un rôle clé dans ce processus d'intégration et le rapport souligne le rôle fondamental et la responsabilité des autorités locales en la matière.
Les résultats de l'Eurobaromètre spécial "Enquête sur les communications électroniques auprès des ménages" menée entre le 9 Février et 8 Mars 2011 pour mesurer les attitudes des ménages européens et des particuliers à la téléphonie fixe et mobile, à l'accès Internet, aux services de diffusion TV, aux offres groupées, à la confidentialité, à la qualité des services, aux prix abordables et au changement de fournisseur. L'enquête couvre les 27 États membres de l'UE, avec une moyenne de 1000 ménages interrogés dans chaque pays. Il fait suite à l'enquête Eurobaromètre précédent qui a été réalisé entre Novembre et Décembre 2009.
Ce rapport présente les résultats d'une enquête menée auprès de jeunes Européens âgés de 15 à 24 ans. Il analyse leurs comportements et leurs attitudes envers les drogues, y compris les soi-disant «euphorisants légaux», c'est-à-dire, les nouvelles substances qui imitent les effets des drogues illicites et sont souvent vendues sous forme de poudres, herbes ou pilules. Il s'agit d'un aperçu concernant l'usage, la disponibilité des médicaments, les opinions sur les réponses de la politique antidrogue et sur les mesures qui pourraient être mieux prises pour s'attaquer à des problèmes de toxicomanie dans la société. De cette enquête ressort également la perception du risque des groupes-cibles interviewés à l'égard de diverses substances, tel que les risques auxquels l'on s'expose par l'utilisation de certains médicaments, allant de l'héroïne au cannabis, ainsi que l'alcool.
Ce rapport présente les résultats de la plus grande enquête jamais réalisée sur les comportements des citoyenet et les attitudes concernant la gestion des identités, protection des données et la vie privée. Deux types d'experts numériques ressortent de l'enquête. Tout d'abord, "natifs du numériques": les jeunes, les personnes nées pendant ou après l'introduction générale de la technologie numérique. En second lieu, "initiés numériques": ils ne sont pas d'un jeune âge, par définition, mais sont devenus expérimentés en interagissant avec la technologie numérique, par exemple par le travail ou l'éducation, et ont différents points de vue que les natifs numériques.
Cette enquête Eurobaromètre avait pour objet d'étudier la satisfaction des passagers par rapport à différents aspects des services de transport ferroviaire, y compris les gares. Les passagers ferroviaires sondés ont affirmé dans leur grande majorité qu'ils ont voyagé moins d'une fois pas mois. Une minorité des sondés (8%) a dit avoir pris le train soit quotidiennement, soit régulièrement.
Les trois aspects qui ont suscité le plus de réponses positives parmi les huit analysés sur les gares sont: (1) la simplicité d'achat des billets, (2) l'information sur les horaires et les quais et (3) la sécurité dans les gares.
Parmi les onze éléments analysés qui se rapportaient aux services de transport proprement dits, les trois qui ont suscité le degré de satisfaction le plus élevé sont (1) la sécurité personnelle à bord des trains, (2) le temps de parcours prévu et (3) le confort des sièges.
Une écrasante majorité d'Européens pensent que la protection de l'environnement est importante (95%) et près de 8 Européens sur 10 (77%) estiment que la protection de l'environnement peut stimuler la croissance économique. Les résultats du sondage de l'enquête Eurobaromètre sur les attitudes de l'environnement des citoyens de l'UE révèlent en outre qu'il existe un large soutien public pour la législation environnementale au niveau de l'UE et que le financement de l'UE devrait être destiné à soutenir les activités respectueuses de l'environnement et du developpement.
Cette étude évalue la sensibilisation des gens, leurs perceptions et l'utilisation de produits chimiques à travers l'Europe. Elle se penche également sur le comportement des personnes à l'égard de la sécurité des produits chimiques. Plus précisément, elle explore leurs attitudes face aux consignes de sécurité et illustre leur compréhension des symboles de danger et de la langue de sécurité - normalisée par le ''règlement CLP". En outre, l'enquête révèle les impressions exprimées ou ressenties par le public relatives à la qualité et les sources d'information en ce qui concerne les dangers et l'utilisation des produits chimiques actuellement disponibles.
Deux enquêtes Eurobaromètre ont été commandées dans le cadre de l'initiative phare de l'UE "Jeunesse en mouvement". "Jeunesse en mouvement" définit la manière dont l'UE peut atteindre la stratégie "Europe 2020" grâce à l'action dans les domaines de l'éducation et la formation, l'emploi et la mobilité des jeunes.
L'objectif de l'enquête Flash Eurobaromètre 319a "Jeunesse en mouvement" était d'étudier la participation des jeunes citoyens de l'UE dans la société, au regard de leur implication dans différents types d'organisations, dans les élections politiques et dans d'autres secteurs d'activités et de projets.
L'objectif principal de l'enquête Flash Eurobaromètre 319b "Jeunesse en mouvement" était d'examiner la mobilité des jeunes Européens en ce qui concerne l'éducation et le travail et d'étudier ce qu'ils considèrent attirant dans les enseignements professionnels et les études supérieures. La recherche s'est également penchée sur les préoccupations des jeunes à la recherche d'un emploi et de leurs ambitions entrepreneuriales.
De plus en plus d’Européens profitent de leurs vacances: 68% des citoyens Européens ont voyagés pour des raisons privées en 2010 comparé aux 65% en 2009. Cette observation confirme, avec d’autres observations de l’enquête Eurobaromètre sur «Le comportement des Européens vis-à-vis du tourisme», que le tourisme se remet de la crise économique. Les citoyens de l’UE privilégient encore les destinations touristiques traditionnelles (58 %), tandis que 28 % d’entre eux souhaiteraient découvrir de nouvelles destinations. Le vice-président de la Commission européenne Antonio Tajani a présenté aujourd’hui l’Eurobaromètre à la Conférence européenne sur le tourisme organisée par la présidence hongroise et la Commission européenne à Budapest.
Cette enquête d'Eurobaromètre Flash portait sur la façon dont les Européens utilisent différentes langues en ligne. Alors que 90% des internautes européens préfèrent surfer sur Internet dans leur propre langue, 55% d'entre eux utilisent, au moins occasionnellement, une autre langue que la leur lorsqu'ils sont en ligne selon un sondage paneuropéen Eurobaromètre publié aujourd'hui. Cependant, 44% estiment qu'ils manquent d'informations intéressantes, car les pages web ne sont pas éditées dans une langue qu'ils comprennent.
Selon cette enquête, dans la majorité des Etats membres concernés, les populations n'ont pas encore conscience de la nécessité de la collecte et du stockage du CO2 (CCS). Néanmoins, 83% des répondants pensent que les émissions de CO2 ont un fort impact sur ​​le changement climatique. L'acceptation par le public du CSC est indispensable pour mettre en œuvre cette technologie innovante à grande échelle dans l'UE si nous voulons atténuer les changements climatiques. Tous les intervenants travaillent sur ​​la mise en œuvre des projets, y compris le gouvernement, à tous les niveaux, du local au national, et ont donc besoin d'être clairement documentés sur les réalisations possibles avec cette technologie.
Le sondage révèle un défaut préoccupant de vigilance et de compétences chez les consommateurs. Cependant, il existe de nombreuses façons de responsabiliser les consommateurs et, partant, d’améliorer leur bien-être et de leur éviter des préjudices. L’internet et les médias ont un rôle crucial à jouer dans cette responsabilisation: en effet, 38 % des consommateurs utilisent l’internet pour comparer les produits, et un contact direct peut être établi avec les citoyens grâce aux médias.
Cette enquête Eurobaromètre a été commandée dans le but d'avoir un aperçu de la connectivité des citoyens européens à d'autres pays. La connectivité est un concept large et riche, elle peut prendre plusieurs formes, objective ou subjective. Le défi de cette recherche était d'identifier une catégorie de «nouveaux Européens»: qui ils sont, où peut-on les trouver? Ils ont été définis comme des personnes qui vivent dans l'UE et ont des liens avec plusieurs pays en plus que leur pays de résidence. Dans la catégorie "Nouveaux Européens" sont inclus les enfants de migrants, les couples mixtes, les étudiants étrangers, les migrants retraités et les expatriés.
Le Flash Eurobaromètre "Attitudes des Européens à l'égard de l'efficacité des ressources» a pour but d'examiner les perceptions des citoyens et des pratiques liées à l'efficacité des ressources et la gestion des déchets. Il est en ligne directe avec la stratégie UE 2020 quant à l'étude du potentiel d'efficacité des ressources grâce à la prévention, la réutilisation et le recyclage des ressources naturelles.
Une nouvelle enquête a révélé que la grande majorité des Européens serait prêt à investir sur le prix et les caractéristiques de leur voiture afin de réduire les émissions de facteurs nocifs. L'enquête, menée dans les 27 États membres de l'Union européenne, a montré par exemple que près des deux tiers (75%) des utilisateurs de voitures de l'UE a déclaré qu'il était en faveur d'une diminution de la vitesse d'une voiture afin de réduire les émissions. En outre, la majorité des automobilistes (53%) est d'accord pour que les frais de voiture existants soient revus et recalculés selon des nouveaux systèmes de tarification basés sur l'utilisation réelle du véhicule. Bien que la plupart des utilisateurs aient choisi une voiture pour des raisons de facilité, près des trois quarts des citoyens de l'UE (71%) ont dit qu'ils pourraient utiliser les transports en commun plus souvent s'il était possible d'acheter un billet utilisable pour tous les modes de transport possibles.
L'objectif du Flash Eurobaromètre "l'Islande et l'Union européenne" était d'évaluer la façon dont les Islandais voient les relations de leur pays avec l'UE. Dans le détail, les sujets abordés dans l'enquête sont: • familiarité avec l'UE et connaissance de l'histoire de la construction européenne; • les relations de l'Islande avec l'UE; • les réactions devant la perspective de l'adhésion à l'UE et de l'adoption de l'euro; • les conséquences potentielles de l'adhésion à l'UE; • les pays perçus comme des modèles pour l'Islande et les pays qui sont considérés par les personnes interrogées comme étant les plus proches • destinations de voyages au cours des cinq dernières années • les moyens d'information.
Cette enquête Eurobaromètre (Attitudes des entrepreneurs européens à l'égard de l'éco-innovation) étudie le rôle de l'éco-innovation comme réponse des PME pour relever le défi des prix élevés des matériaux et de leur rareté.
Les principaux thèmes développés dans le présent rapport se rapportent à des citoyens britanniques et leur: • perception de l'UE, • besoin d'information sur l'UE, • opinion sur qui devrait être responsable de les tenir informés sur l'UE , • image de l''UE, • évaluation des coûts et des avantages de l'adhésion à l'UE, • réflexions sur les problèmes qui devraient être abordés par les Institutions Européennes, • conscience des avantages et des projets liés à l'UE, • évaluation de l'importance des questions européennes à la dernière élection générale, • opinion sur la partie qui représente le mieux leurs vues sur l'Union européenne.
L'enquête illustre la sensibilisation des détaillants et le respect de leurs obligations légales envers les consommateurs. En outre, elle donne des informations sur les ventes transfrontalières, le traitement des plaintes et les questions de sécurité.
L'enquête examine les achats à distance et transfrontaliers et la perception des citoyens de l'UE concernant divers aspects de la protection des consommateurs. Elle présente également des données sur les services financiers fournis à distance, l'impact environnemental et les décisions d'achat.
Le rapport confirme que l'impact de la crise financière demeure solide dans la vie des citoyens de l'UE. Environ un quart des Européens s'attendent à ce que les finances des ménages se dégradent dans l'année à venir. Dans l'ensemble, la crise continue d'avoir un impact grave dans les pays du sud et de l'est de l'Europe. Les citoyens dans les pays nordiques restent relativement optimistes quant à la situation actuelle et à l'évolution économique future.
L'enquête Eurobaromètre publiée aujourd'hui, 4e Journée des maladies rares, révèle que les Européens ont une vision relativement précise de ce que sont les maladies rares, mais la connaissance détaillée et la sensibilisation restent faibles. Le public européen exprime son appui solide pour les initiatives stratégiques liées aux maladies rares, tant au niveau national qu'européen, et les Européens trouvent les actions de l'allocation des ressources pour améliorer la recherche, l'accès aux soins et la sensibilisation hautement justifiées. Toutefois, des disparités importantes subsistent entre les États membres.
Les principales conclusions de cette enquête sont: La grande majorité des Estoniens pense que le passage s'est fait en douceur et efficacité. Très peu d'Estoniens ont eu des difficultés pour la conversion de leurs couronnes en euros ou lors du retrait de la nouvelle monnaie par les banques dans la première semaine de Janvier 2011. Une grande majorité estime également être informé de la nouvelle monnaie, et un quart se déclarent comme très bien informés. Alors qu'environ les trois quarts ont déclaré qu'il était facile de distinguer et de manipuler des billets en euros, moins de la moitié ont dit la même chose des pièces de monnaie en termes de préoccupations liées à l'introduction de l'euro, près de 6 répondants sur 10 ont déclaré que la conversion des prix en euros n'a pas été juste (dans certains cas). Une petite majorité des Estoniens pense aussi que l'euro augmentera l'inflation dans leur pays.
De cette enquête, il ressort que : La grande majorité des Estoniens était au courant depuis le début de la période de double circulation de la monnaie qu'elle expirerait au bout de deux semaines. Le jour-clé de cette période de transition a été le 7ème jour, à partir duquel les Estoniens ne pouvaient plus transporter de couronnes. Déjà 10 jours après l'entrée en vigueur de l'euro, 80 % des transactions commerciales étaient payées en Euros.
Cette étude s’intéresse au point de vue des consommateurs : les Européens continuent-ils à modifier leur utilisation ou éteignent-ils leur téléphone lorsqu'ils voyagent au sein de l'UE ? Pensent-ils toujours que les tarifs des services de téléphonie mobile à l’étranger sont excessifs ? Ont-ils pris conscience des évolutions positives depuis 2006 ? Cela les at- il conduits à moins limiter leur utilisation de ces services ? En d’autres termes, les résultats de cette étude donnent un aperçu du comportement actuel des consommateurs et de ses évolutions ces cinq dernières années au cours desquelles la réglementation sur l’itinérance a été adoptée.
Ce récent sondage Flash confirme qu'il y a eu seulement une légère augmentation de la sensibilisation des Européens concernant le numéro d'urgence unique 112 au cours des 4 dernières années. Actuellement, un quart des citoyens est désormais conscients de son existence dans l'ensemble de l'Union européenne. L'utilité d'avoir un tel numéro unique dans toute l'Union européenne reste pratiquement incontestée.
A la veille du premier Conseil européen exclusivement consacré à l'énergie le 4 février 2011, il est apparu utile de mesurer la perception que les Européens ont de la question énergétique et des rôles respectifs qu'il entendent voir jouer par l'Union européenne et ses Etats Membres en la matière. Pour des raisons liées aux dates d'adoption des différentes résolutions du Parlement européen, cette enquête sera divisée en deux parties, l'une paraissant avant le Conseil européen, l'autre dans le courant du mois de mars prochain. Cette dernière portera notamment sur des questions plus spécifiques liées à la nouvelle stratégie énergétique de l'UE à l'horizon 2020.
The Innobarometer survey provides policy relevant information direct from business or the general public which is not available from other sources. Launched in September 2000, it complements the statistical analysis in the European Innovation Scoreboard.

 

Suivez-nous
Année européenne des citoyens
Présidence Italienne du Conseil de l'Union Européenne
Dernière mise à jour : 03/01/2013 | Haut de la page