Chemin de navigation

Système de recherche interactif d'Eurobaromètre
Cette partie du site vous donne accès à un outil de recherche de notre base de données de questions Trends.

Bienvenue

Vous êtes sur le site du secteur Analyse de l'opinion publique de la Commission européenne. Depuis 1973, la Commission européenne effectue un suivi régulier de l'opinion publique dans les Etats membres. Ce suivi constitue une aide précieuse à la préparation, la décision et l'évaluation de son travail. A travers nos sondages et nos études, nous traitons de très nombreux thèmes d'intérêt européen qui concernent directement les citoyens d'Europe: la construction européenne, la situation sociale, la santé, la culture, les technologies de l'information, l'environnement, l'euro, la défense, etc.

Dernières mises à jour pour chaque type d'enquête

Cette étude détermine d'abord à quel point les citoyens européens se sentent en sécurité et l'impact de divers facteurs sur ce sentiment. Elle vise ensuite à identifier ce qu'ils considèrent être les principales menaces à la sécurité de l'UE et la manière dont ces menaces pourraient évoluer. Enfin, l'étude se penche sur les organisations ou institutions qui sont les mieux placées pour répondre à ces défis, et si ces groupes font un bon travail dans la lutte contre les menaces à la sécurité. En outre, les répondants jugent s'il y a eu un prix à payer en terme de liberté personnelle pour que les gouvernements puissent lutter efficacement contre les terroristes et les criminels et si de nouvelles technologies pourraient améliorer - ou miner - la sécurité des citoyens européens.
Ce rapport présente les résultats d'une enquête menée dans les 28 Etats membres de l'Union européenne en décembre 2014. 27 801 répondants, issus de différents groupes sociaux et démographiques ont été interrogés chez eux, en personne et dans leur langue maternelle. Les résultats ont été comparés dans la mesure du possible, avec ceux de la même enquête de 2009. Plusieurs variables sociodémographiques telles que le sexe, l'âge, le niveau d'éducation, la profession des répondants et la capacité de payer les factures du ménage – ont été utilisées dans le cadre d'une analyse plus approfondie. D'autres variables, également retenues à des fins similaires, évaluent l'opinion des répondants sur: l'ampleur des inégalités entre hommes et femmes dans leurs pays; la définition de l'égalité entre hommes et femmes comme droit fondamental; le besoin de faire figurer les inégalités entre hommes et femmes parmi les priorités de l'UE.
L'objectif principal de cette enquête est d'étudier la participation des jeunes citoyens de l'UE dans la société, particulièrement leur implication dans des activités volontaires, leur participation aux élections politiques et à des activités culturelles et leur confiance dans le fait de trouver un emploi.
L'Eurobaromètre Flash 403 sur les perceptions des citoyens à l'égard de la politique de concurrence a été menée en septembre 2014 par téléphone parmi 26 549 citoyens des 28 Etats membres de l'UE par TNS Opinion. L'enquête s'est concentrée sur la connaissance des citoyens de l'impact de la concurrence, le manque de concurrence et les sources d'informations. Les citoyens de l'UE ont généralement un avis positif sur l'impact de la concurrence. D'après 74% des personnes interrogées, une concurrence efficace leur est bénéfique en tant que consommateurs. Cependant, une personne interrogée sur cinq pense que l'impact est négatif. A travers l'UE, les citoyens pensent que des problèmes résultant d'un manque de concurrence sont les plus fréquents dans le secteur de l'énergie (28%), suivi par le secteur des services de transport (23%) et des produits pharmaceutiques (21%). 39% des citoyens indiquent avoir entendu ou lu quelque chose à propos des politiques de la concurrence, telles que les cartels, le contrôle des fusions ou des aides d’Etat au cours des 12 derniers mois. Les deux principales sources d'information sur les politiques de concurrence sont la télévision (62%) et les journaux ou magazines, y compris en ligne (60%).
En 2014, la DG Concurrence a mené une deuxième étude complète sur la perception qu'ont les parties prenantes professionnelles de la qualité et de l'impact de l'application, des politiques et des activités de promotion de la DG Concurrence durant la période 2010-2013. Cette enquête est basée sur des entretiens approfondis menés en juin et juillet 2014 par TNS Qual+ parmi des avocats, des entreprises, des cabinets-conseils en économie, des associations professionnelles, des ministères des Etats membres de l'UE et des autorités nationales de concurrence. Il en résulte six rapports spécifiques reflétant les points de vue de chaque groupe de parties prenantes, ainsi qu'un rapport complet qui résume les résultats des rapports spécifiques. Les parties prenantes avaient généralement un avis positif sur la qualité et l'impact des actions de la DG Concurrence, mais elles ont aussi mentionné certains domaines qui pourraient être améliorés.

all the recent updatesVoir toutes les publications récentes

Suivez-nous
Dernière mise à jour : 28/04/2015 | Haut de la page