Étudiants et personnel de l'enseignement supérieur

Comment poser sa candidature?

La procédure de candidature concernant les projets de mobilité est gérée sur une base annuelle par l'agence nationale compétente.

Que propose Erasmus+?

Erasmus+ offre aux établissements d'enseignement supérieur la possibilité d'envoyer des étudiants et du personnel à l'étranger (dans d'autres pays participant au programme ou pays partenaires) pour étudier, enseigner ou se former dans des établissements participants, ou effectuer un stage.

Ils peuvent également recevoir des étudiants et du personnel venant de l'étranger. Les nouveaux accords de mobilité sélectionnés à partir de l’été 2018 peuvent proposer des stages entre pays participant au programme et pays partenaires.

Fonctionnement

Les organisations qui souhaitent profiter de ces possibilités peuvent se porter candidates en tant qu’établissement d'enseignement supérieur ou en tant que membre d'un «consortium de mobilité national», c'est-à-dire un groupe d'organisations coordonnées par une seule organisation.

Ces organisations relèvent d'une ou de plusieurs des quatre catégories suivantes:

  • organisation candidate: elle introduit la candidature et gère le projet, mais peut également agir en tant qu'organisation d'envoi;
  • organisation d'envoi: elle sélectionne les étudiants et le personnel à envoyer à l'étranger, ou gère les étudiants et le personnel venus des pays partenaires, ainsi que le personnel d'entreprise invité;
  • organisation d'accueil: elle reçoit les étudiants et le personnel venus de l'étranger et propose des programmes d'études ou de stage;
  • organisation intermédiaire: en tant que partenaire d’un consortium de mobilité, elle peut aider et faciliter le travail du consortium.

Les établissements d’enseignement supérieur établis dans un pays participant au programme doivent être en possession d'une charte Erasmus pour l’enseignement supérieur (ECHE), qu'ils posent leur candidature à titre individuel ou en tant que membre d'un consortium.

Les consortiums qui souhaitent se porter candidats doivent également détenir une accréditation de consortium de mobilité.

D'autres organisations établies dans des pays participant au programme peuvent également participer, mais elles n'ont pas besoin d’une charte Erasmus.

Les organisations établies dans des pays partenaires peuvent participer à des activités de mobilité. Toutefois, les établissements d'enseignement supérieur d'un pays partenaire ne peuvent pas demander l'octroi de la charte. Ils doivent s'engager à respecter les principes de la charte et indiquer clairement dans l'accord interinstitutionnel l'aide qu'ils souhaitent apporter aux participants.

Après avoir obtenu une charte Erasmus et/ou l’accréditation de consortium de mobilité, les organisations candidates peuvent demander un financement européen.

Que faut-il savoir d'autre?

Les activités d'enseignement offertes aux étudiants doivent faire partie de leur programme d'études, de même que celles offertes aux étudiants en stage. Les organisations d'envoi et d'accueil, ainsi que les étudiants, doivent signer un contrat pédagogique avant de démarrer les activités. Celui-ci doit indiquer:

  • les matières devant être suivies par l'étudiant dans l'établissement d'accueil;
  • les matières à remplacer dans le diplôme préparé par l'étudiant dans l'établissement d'envoi, une fois que celui-ci a suivi avec succès le programme d'études à l'étranger;
  • les droits et obligations des différentes parties.

Les activités du personnel envoyé à l'étranger doivent être convenues à l'avance par l'organisation d'envoi et l'organisation d'accueil.

Toutes les parties prenant part à l'activité de mobilité doivent signer un accord de mobilité indiquant:

  • les objectifs d’apprentissage;
  • les dispositions relatives à la reconnaissance formelle (par exemple au moyen des crédits ECTS);
  • les droits et obligations des différentes parties.

Les organisations ayant signé la charte doivent également apporter le soutien nécessaire aux participants, y compris en matière de préparation linguistique. Dans le cas des activités de mobilité d'une durée supérieure à deux mois, la Commission européenne fournit un outil de soutien linguistique en ligne afin d'évaluer et d'améliorer les compétences linguistiques.

Comment poser sa candidature?

La procédure de candidature pour les projets de mobilité est gérée sur une base annuelle par l'agence nationale compétente. Dans le cas des organisations individuelles, il s’agit de l'agence du pays dans lequel l'organisation est établie et, dans le cas d'un consortium, de l'agence nationale du pays dans lequel le coordinateur du consortium est établi.Agence nationale

Un appel à propositions concernant la charte est lancé tous les ans. Il est géré par l'Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture». L'octroi de la charte est valable pendant la durée du programme.

Les agences nationales publient tous les ans un appel à propositions concernant l'accréditation des consortiums. Cette accréditation est valable pendant trois ans. Les organisations peuvent demander en même temps une accréditation et une subvention.

En savoir plus

Le guide du programme Erasmus+ constitue la principale source d'informations concernant ces possibilités. Consultez la partie B pour en savoir plus sur les critères d’admission et d'attribution et sur les règles de financement.

Les organisations intéressées par les projets de mobilité entre pays participant au programme et pays partenaires devraient consulter le manuel de mobilité internationale des crédits et la foire aux questions sur la mobilité internationale des crédits d’enseignement.

Les agences nationales ou, dans certains pays partenaires, les bureaux nationaux peuvent vous renseigner. Vous pouvez aussi contacter la Commission européenne.

L'association ESAA (Erasmus+ Student and Alumni Association) offre aux étudiants Erasmus+, anciens et actuels, un forum dynamique de mise en réseau, de développement professionnel et d'échanges interculturels.

Partagez cette page