Alliances de la connaissance

Comment poser sa candidature?

Les candidats doivent répondre aux appels à propositions publiés chaque année par l'Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture».

Quel est l'objectif?

Les alliances de la connaissance sont des projets transnationaux réunissant des établissements d'enseignement supérieur et des entreprises autour d'enjeux communs.

L'objectif global est de renforcer la capacité d'innovation en Europe et de contribuer à la modernisation des systèmes d'enseignement supérieur.

Les alliances de la connaissance poursuivent un ou plusieurs des objectifs suivants:

  • élaborer de nouvelles méthodes innovantes et pluridisciplinaires en matière d’enseignement et d’apprentissage;
  • stimuler l’entrepreneuriat et les compétences entrepreneuriales du personnel de l’enseignement supérieur et des entreprises;
  • faire circuler les connaissances et élaborer en partenariat des solutions nouvelles.

Que proposent ces alliances?

Les alliances de la connaissance offrent aux organisations la possibilité d'élaborer un projet contribuant à l'un des objectifs mentionnés ci-dessus. Elles sont ouvertes à toutes les disciplines et tous les secteurs, ainsi qu'à la coopération intersectorielle.

Les partenaires partagent des objectifs communs et travaillent ensemble en vue d’obtenir des résultats bénéfiques à toutes les parties.

Exemples d'actions pouvant être soutenues:

  • stimuler l'innovation dans l'enseignement supérieur et le monde de l'entreprise;
  • développer l’esprit d’entreprise et les compétences entrepreneuriales;
  • stimuler les flux et les échanges de connaissances entre les établissements d’enseignement supérieur et les entreprises.

Comment fonctionnent-elles?

Les organisations souhaitant participer doivent former un consortium, comprenant:

  • au moins six organisations indépendantes issues d'au moins trois pays participant au programme,
  • dont au moins deux établissements d'enseignement supérieur,
  • et au moins deux entreprises/sociétés (les consultants et les intermédiaires peuvent participer à condition de démontrer leur expérience et leur engagement dans le domaine concerné).

Les organisations issues des pays partenaires sont les bienvenues, si elles démontrent qu'elles peuvent apporter une valeur ajoutée au consortium.

Un consortium doit être dirigé par une organisation candidate, qui soumet une proposition au nom de ses partenaires, et est responsable de la mise en œuvre globale du projet. Les partenaires de projets peuvent être:

  • soit des partenaires à part entière, qui participent activement au projet sous l'autorité de l'organisation candidate;
  • soit des partenaires associés, qui contribuent à des tâches ou activités spécifiques.

Le rôle des partenaires associés doit être clairement défini au stade de la candidature, et ils ne peuvent bénéficier d'aucun financement. Les deux types de partenaires peuvent être issus d'un pays participant au programme ou d'un pays partenaire.

Que faut-il savoir d'autre?

Les projets durent de deux à trois ans. Cette durée peut être prolongée de six mois dans des cas exceptionnels, à la demande du bénéficiaire.

Un projet de deux ans peut recevoir au maximum 700 000 euros. Pour un projet de trois ans, le financement maximal est fixé à un million d'euros.

Les établissements d'enseignement supérieur issus de pays participant au programme doivent souscrire à la charte Erasmus pour l’enseignement supérieur. En revanche, cette charte n'est pas exigée des établissements d’enseignement supérieur établis dans les pays partenaires.

L'assurance de la qualité doit être une composante spécifique du projet, afin de garantir que ses objectifs seront réalisés et que son impact s'étendra au-delà des organisations partenaires.

Les alliances de la connaissance doivent produire des publications, telles que des rapports, des lignes directrices ou des manuels et, si possible, les mettre à disposition sous la forme de ressources éducatives libres. Elles doivent s'appuyer sur les initiatives existantes, comme l'action Open Education Europa, et intégrer des outils numériques dans leurs méthodes de travail.

Elles doivent prévoir de participer à des groupes thématiques et à d'autres initiatives afin de promouvoir le partage de bonnes pratiques. Enfin, elles doivent inclure dans leur budget les frais de présentation de leurs projets et résultats au Forum européen Université-Entreprise.

Comment participer?

Les candidats doivent répondre aux appels à propositions publiés chaque année par l'Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture».

En savoir plus

Le guide du programme Erasmus+ constitue la principale source d'information sur les alliances de la connaissance. D'autres informations sont disponibles auprès de l'Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture».

Si vous souhaitez de plus amples informations, vous pouvez contacter l'Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture».

Partagez cette page