Chemin de navigation

Le ciel est à vous! - 28/03/2008

Avion au décollage

La suppression des contrôles dans les aéroports de la plupart des États membres et la levée des restrictions applicables aux vols transatlantiques font entrer le transport aérien dans une nouvelle ère.

Après l'extension de la zone de libre circulation des personnes à neuf nouveaux pays de l'Est il y a quelques mois à peine, les contrôles aux frontières dans les aéroports vont également être supprimés, le 30 mars prochain.

Pour les Européens voyageant dans les 24 pays concernés, par voie aérienne, maritime ou terrestre, les contrôles aux frontières font désormais partie du passé. En outre, les voyageurs en provenance de pays tiers n'ont plus besoin que d'un seul visa pour se rendre dans l'ensemble de ces pays.

Mais ce n'est pas seulement de ce côté-ci de l'Atlantique qu'il sera désormais plus facile de voyager. L'accord «ciel ouvert» conclu entre l'UE et les États-Unis, qui semble ouvrir d'intéressantes perspectives aux voyageurs aériens, est en effet entré en vigueur.

En supprimant les restrictions de vols dans un marché qui représente 60 % du trafic mondial, cet accord signé le 30 avril 2007 devrait permettre de réaliser plus de 15 milliards d'euros en termes de bénéfices pour les compagnies aériennes et d'avantages pour les consommateurs durant les cinq premières années, et de créer un total de 80 000 emplois, des deux côtés de l'Atlantique.

Le monopole lucratif qu'exerçaient quelques compagnies aériennes privilégiées sur les voyages transatlantiques a pris fin. Les compagnies aériennes européennes pourront désormais voler entre tout point de l'Union européenne vers tout point des États-Unis et inversement, et exploiter des vols transitant par l'Union européenne et les États-Unis vers des pays tiers. M. Barrot, commissaire européen chargé des transports, a qualifié l'accord de «grand pas en avant dans le domaine de l'aviation internationale», et déclaré que ses effets positifs étaient déjà perceptibles.

Cet accord fait partie du projet global de l'UE de créer, d'ici à 2010, un espace aérien commun incluant ses voisins de la Méditerranée et de l'Est, ainsi que les États-Unis. La mise en place de relations plus étroites ne permettra pas seulement d'ouvrir de nouveaux marchés, mais aussi de garantir des normes européennes de sécurité plus strictes pour les voyages internationaux.

Les négociations relatives à un deuxième accord «ciel ouvert» débuteront à la fin du mois de mai. Elles visent à consolider le marché du transport aérien en train de se construire entre l'UE et les États-Unis, et à poursuivre le processus de libéralisation.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles