Chemin de navigation

Représentation abstraite d'un réseau © iStock/Andrey Prokhorov

Dans sa nouvelle stratégie, l'UE établit une approche commune en matière de sécurité des réseaux numériques, de lutte contre la criminalité en ligne et de protection des consommateurs.

La criminalité en ligne est en forte croissance. Les virus informatiques, les infiltrations de réseaux et la cybercriminalité peuvent entraîner d'importantes pertes financières, susciter la méfiance envers les services en ligne et nuire gravement à l'économie européenne.

Si nous n'agissons pas davantage pour protéger les réseaux numériques critiques, la sécurité publique et nationale pourrait également être menacée. C'est un problème mondial qui nécessite une approche commune, car les attaques peuvent venir de partout.

Environ 38% des internautes européens ont modifié leur comportement en raison de craintes liées à la cybersécurité: selon une enquête récente English , 18% se disent moins enclins à acheter des marchandises en ligne et 15% réticents à utiliser des services bancaires en ligne.

C'est pour inverser cette tendance que la Commission a lancé une stratégie globale English visant à défendre les réseaux numériques de l'Union européenne et à protéger les consommateurs contre la cybercriminalité. Une approche commune permettrait d'accroître la capacité de résistance des réseaux critiques face aux attaques et de réduire considérablement la criminalité sur internet.

Une coopération avec d'autres pays permettrait également de renforcer la sécurité dans l'UE et de protéger davantage les citoyens. Les pays de l'UE collaboreraient plus étroitement pour promouvoir la cybersécurité à l'échelle mondiale en insistant sur l'application de la législation internationale existante aux réseaux informatiques et en aidant d'autres nations à renforcer leur sécurité dans ce domaine.

De nouvelles mesures

Conformément à cette stratégie, la Commission propose English également aux pays de l'UE, aux fournisseurs d'accès à internet et aux secteurs économiques vulnérables de prendre des mesures destinées à sécuriser les réseaux numériques critiques.

Tous les États membres seraient chargés de prévenir et d'éliminer les menaces pesant sur les réseaux numériques. Ils devraient respecter des normes communes en matière de cybersécurité et renforcer leur coopération dans la lutte contre la cybercriminalité.

Les fournisseurs de services de commerce électronique et les entreprises des secteurs de l'énergie, des transports, des services bancaires et des soins de santé devraient renforcer la sécurité de leurs réseaux. La législation européenne actuelle, qui exige la notification des incidents relatifs à la sécurité des réseaux, serait étendue à tous les principaux fournisseurs de services en ligne et aux administrations publiques.

Par exemple, conformément à la législation en vigueur, les opérateurs téléphoniques traditionnels doivent signaler les incidents de sécurité, tandis que les services de téléphonie via le protocole IP (VOIP), tels que Skype, n'y sont pas tenus. Les nouvelles mesures permettraient de combler de telles lacunes, en exigeant des services de VOIP qu'ils signalent également les incidents.

En savoir plus sur la cybersécurité English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles