Chemin de navigation

Le stockage dans les nuages - 27/09/2012

Cinq appareils électroniques avec des écrans bleus, reliés par des flèches bleues à un nuage bleu © UE

La Commission propose la création d'une réglementation commune pour l'informatique en nuage, un secteur qui pourrait ainsi accroître annuellement le PIB européen de 160 milliards d'euros d'ici 2020.

Nous sommes nombreux à utiliser l'«informatique en nuage» sans même le savoir: des services tels que Gmail, Facebook ou Spotify utilisent cette technologie pour stocker des images, des vidéos, des textes, etc.

Ces fichiers sont stockés dans des centres de calcul contenant des centaines de serveurs et de systèmes de stockage qui sont compatibles avec la quasi-totalité des logiciels informatiques. Pour accéder à ces informations, on se connecte simplement à ce «nuage informatique» au moyen d'un ordinateur, d'un smartphone ou d'une tablette.

Les avantages sont nombreux: les utilisateurs de cette technologie ne doivent pas acheter ou entretenir de coûteux serveurs et systèmes de stockage. Plus de 80 % des entreprises qui y recourent affirment avoir réduit leurs dépenses informatiques de 10 à 20 %, et 20 % déclarent avoir réalisé des économies de l'ordre de 30 % ou plus.

Outre une réduction des dépenses d'équipement, l'informatique en nuage permet aussi d'économiser l'espace dans les bureaux et nécessite moins de personnel de support informatique.

Pourtant, l'Union européenne n'exploite pas encore pleinement le potentiel du nuage. De nombreuses entreprises se méfient des incertitudes concernant la sécurité des données ou le transfert de données d'un prestataire de services en nuage à un autre.

C'est pour y remédier que la Commission européenne propose une stratégie visant à réduire ces risques English , à introduire une réglementation commune et à promouvoir l'utilisation de l'informatique en nuage par les entreprises de l'UE.

La stratégie poursuit quatre grands objectifs:

  • garantir le transfert des données d'un prestataire de services en nuage à un autre, ou leur retrait complet;
  • établir un système de certification à l'échelle de l'UE pour les prestataires fiables;
  • élaborer des modèles de contrats d'informatique en nuage indiquant clairement les obligations contractuelles;
  • créer un partenariat européen en faveur de l'informatique en nuage associant secteurs public et privé, afin de déterminer les besoins existants et de veiller à ce que le secteur européen des technologies de l'information puisse y satisfaire, de sorte que les entreprises soient plus compétitives face à la concurrence étrangère, et plus particulièrement américaine.

En ouvrant de nouveaux débouchés pour l'innovation et en améliorant l'accès à des technologies qui renforcent la productivité, cette stratégie devrait permettre une augmentation du PIB européen de 600 milliards d'euros entre 2015 et 2020, selon un rapport intitulé «Cloud computing in Europe – demand & barriers to up takeEnglish ».

D'ici la fin de 2013, il apparaîtra clairement si des mesures ou une réglementation supplémentaires sont nécessaires pour soutenir l'informatique en nuage.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles