Chemin de navigation

Sept milliards d'euros pour la recherche de pointe - 19/07/2011

Un scientifique et des atomes représentés schématiquement © UE

Dans ses derniers appels à propositions pour des projets de recherche, l'Union européenne met l'accent sur l'innovation et la commercialisation de technologies nouvelles.

Ces appels à propositions portent sur un montant de 7 milliards d'euros, provenant de l'enveloppe totale de 53 milliards d'euros prévue au titre de l'actuel programme-cadre de recherche de l'UE, qui court de 2007 à 2013.

Les équipes de chercheurs de l'UE et d'ailleurs peuvent demander à bénéficier de ces fonds, qui doivent aider l'Europe à mener des projets de recherche de premier plan et à rattraper son retard en matière d'innovation par rapport aux États-Unis et au Japon, ses principaux rivaux.

Pour renforcer la recherche scientifique et l'innovation, l'Union européenne souhaite porter la part du produit intérieur brut qui y est consacrée à 3 % d'ici 2020 (contre 2 % en 2009). La réalisation de cet objectif pourrait aboutir à la création de 3,7 millions d'emplois et augmenter la croissance annuelle de quelque 800 milliards d'euros.

Les appels à propositions sont conformes aux objectifs de «l'Union de l'innovation English », initiative phare de la stratégie Europe 2020 pour la croissance et l'emploi, qui vise à stimuler et à accélérer l'innovation en Europe, tout en éliminant les obstacles qui empêchent les idées novatrices de trouver le chemin du marché.

Les subventions seront principalement destinées aux domaines suivants:

  • le vieillissement actif et en bonne santé, pour aider les personnes âgées à mener une existence active et autonome. Ce thème fera l'objet du premier partenariat d'innovation européen, associant des chercheurs du secteur public et du secteur privé;
  • les technologies de l'information et de la communication, et plus précisément les infrastructures de réseaux et de services, les nanosystèmes et les microsystèmes, la photonique, la robotique, les contenus numériques, les technologies linguistiques, ainsi que les applications liées à la santé ou à l'efficacité énergétique;
  • des projets collaboratifs entre chercheurs européens, destinés à les aider à commercialiser leurs découvertes;
  • le soutien aux chercheurs: quelque 10 000 d'entre eux bénéficieront de fonds au titre du programme Marie Curie English , dans le cadre duquel un projet pilote stimulera l'entrepreneuriat et la coopération entre universités, organismes de recherche et entreprises;
  • les enjeux écologiques: changement climatique, appauvrissement de la biodiversité et efficacité énergétique;
  • une alimentation sûre et saine: investissement dans la création d'une bioéconomie forte et amélioration des méthodes de production;
  • les nanotechnologies: les recherches consacrées au comportement des particules aux niveaux atomique et moléculaire pourraient mener à terme à la création de nouveaux types d'usines, à la production de voitures plus écologiques et à la construction de bâtiments moins énergivores;
  • les transports et la mobilité propres, sûrs et efficaces.

Les bénéficiaires de subventions de recherche seront environ 16 000 cette année. Un milliard d'euros sera alloué aux PME innovantes.

Il est par ailleurs prévu de décerner un nouveau prix pour les femmes innovantes English dont les travaux ont bénéficié du soutien du programme-cadre de recherche.

La plupart des invitations à soumissionner English seront publiées le 20 juillet.

En savoir plus sur la recherche et l'innovation

En savoir plus sur l'Union de l'innovation English

Comment soumettre une demande de subvention? English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles