Chemin de navigation

L'UE expose ses priorités jusqu'en 2020 dans le domaine de la justice et des affaires intérieures - 14/03/2014

Contrôle d'un passeport dans un aéroport © UE

L’UE entend mettre l’accent, au cours des prochaines années, sur les progrès vers un espace européen de liberté, de justice et de sécurité.

Couvrant des questions telles que les droits des citoyens, l'asile et la sécurité, les priorités de l'UE visent à garantir une Europe ouverte, prospère et sûre dans laquelle les citoyens peuvent vivre et travailler.

Espace commun de justice

La création d'un espace européen de justice est un des objectifs essentiels du traité de Lisbonne. Les progrès réalisés ces cinq dernières années ont notamment permis d'améliorer l’accès à la justice et de garantir le droit à un procès équitable.

Pour relever les principaux défis qui subsistent, tels que les obstacles à la libre circulation, l’UE propose de se concentrer sur les aspects suivants:

  • assurer la mise en place des outils nécessaires, dans chaque pays, pour que les droits européens puissent réellement être exercés sur le terrain;
  • rationaliser la législation existante pour rendre les droits plus accessibles aux citoyens et aux entreprises;
  • renforcer la confiance mutuelle entre les autorités judiciaires des pays de l’UE.

Gérer les migrations

Dans le même temps, l’UE entend collaborer plus étroitement en matière de migration, d'asile et de sécurité.

Ses priorités sont notamment les suivantes:

  • mieux tirer parti des possibilités qu'offre la migration, en particulier compte tenu du défi posé par le vieillissement démographique et la diminution de la population active en Europe;
  • réduire les migrations illégales, par exemple en sanctionnant les employeurs qui engagent des travailleurs illégaux;
  • traiter les demandes d’asile de façon à partager les responsabilités entre les pays européens et à fournir un soutien en période de forte pression. Le traitement conjoint des demandes lors de situations d’urgence pourrait être envisagé;
  • veiller à ce que l'Europe reste ouverte et sûre en assurant la coopération entre les services répressifs, afin de lutter contre les problèmes liés à la cybercriminalité, à la traite des êtres humains et au terrorisme. Des programmes conjoints de formation et un meilleur partage des informations pourraient contribuer à atteindre cet objectif.

Quelles sont les prochaines étapes?

Les priorités définies par la Commission européenne seront examinées par le Parlement européen et le Conseil européen au mois de juin. La liste définitive des priorités prendra effet à partir de décembre.

Communiqué de presse – Affaires intérieures de l'UE: l'étape suivante 

Communiqué de presse — Vers un espace européen de justice 

Questions et réponses – Futurs programmes de l'UE dans le domaine de la justice et des affaires intérieures English

L’UE prend des mesures pour protéger l’État de droit

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles