Chemin de navigation

Patrouilleur des gardes-côtes italiens au port © UE

L'UE vient de dévoiler des mesures radicales pour renforcer les patrouilles en mer et éviter ainsi que les migrants qui tentent de rejoindre l'Europe ne périssent en Méditerranée.

Chaque année, des centaines de migrants traversent la Méditerranée pour tenter d'atteindre les côtes européennes. En octobre dernier, plus de 360 d'entre eux ont péri noyés à la suite du naufrage de leur bateau près de la petite île italienne de Lampedusa.

Il s'agit de l'accident le plus récent et le plus meurtrier parmi les nombreux autres dont ont été victimes ces dernières années les candidats à l'immigration dans l'UE, durant la traversée entre l'Afrique et l'Europe.

Réforme de l'asile

Afin d'éviter que ces accidents ne se reproduisent, la Commission propose d'accorder aux migrants la possibilité de déposer une demande d'asile depuis l'étranger, afin de les décourager d'entreprendre des voyages souvent périlleux vers l'Europe.

Actuellement, les demandeurs d'asile, dont beaucoup fuient les persécutions ou les conflits dans leur pays d'origine, doivent se trouver sur le sol européen pour pouvoir demander le statut de réfugié.

Selon la nouvelle proposition, Frontex, l'agence européenne chargée des frontières, utilisera les navires de pays membres de l'UE pour effectuer des patrouilles en mer entre Chypre et l'Espagne, pour un coût d'environ 14 millions d'euros par an.

La Commission espère que cette mesure contribuera à éviter des décès en mer, mais aussi qu'elle permettra d'arrêter un plus grand nombre de passeurs. Le renforcement des patrouilles devrait aussi contribuer à lutter contre la traite des êtres humains et la criminalité organisée.

La Commission propose par ailleurs de fournir une aide administrative aux pays membres devant traiter un grand nombre de demandes d'asile.

Réinstallation des réfugiés

La Commission envisage d'allouer aux États membres 6 000 euros pour chaque réfugié qu'ils réinstallent, ce qui les encouragerait notamment à transférer directement des réfugiés par avion depuis les camps ou les zones de conflits.

Elle recommande enfin de conclure des accords pour gérer les flux migratoires conjointement avec les pays non membres de l'UE, en particulier ceux d'Afrique du Nord, par lesquels de nombreux migrants transitent pour atteindre l'Europe.

Les ministres européens de la justice et des affaires intérieures devraient examiner la nouvelle initiative cette semaine, avant la décision finale qui sera prise lors du sommet européen des 19 et 20 décembre.

Communiqué de presse: des mesures concrètes pour prévenir de nouvelles pertes humaines en Méditerranée

Rapport – Task-force pour la Méditerranée pdf - 155 KB [155 KB] English (en)

Action de l'UE en matière de migration et d'asile – Fiche d'information българскиEnglish

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles