Chemin de navigation

Droits fondamentaux: rapport mitigé - 20/06/2011

Allégorie de la justice derrière un drapeau européen © UE

Marginalisation des Roms, traitement inadéquat des demandeurs d'asile et menaces pesant sur la protection des données: tels sont les trois problèmes que l'Union européenne doit résoudre pour veiller au respect des droits fondamentaux.

La Charte des droits fondamentaux English de l'Union européenne consacre les valeurs communes partagées par ses citoyens: le respect de la dignité humaine, l'égalité, la solidarité, la démocratie et l'État de droit.

Or, concrètement, les progrès accomplis pour le respect de ces valeurs universelles sont mitigés, selon l'Agence européenne des droits fondamentaux. Dans son rapport annuel English sur la mise en œuvre de la Charte, elle appelle l'Union européenne à prendre des mesures dans trois grands domaines: le traitement des demandeurs d'asile, l'intégration sociale des Roms et la protection des données à caractère personnel.

Asile et immigration

Certains États membres de l'Union confrontés à l'afflux soudain d'immigrants clandestins en 2010 ont été incapables de faire face, ce qui a donné lieu à des cas de violation des droits fondamentaux. L'approche commune proposée en matière d'asile permettrait aux pays particulièrement concernés par les flux migratoires de profiter du soutien dont ils ont besoin.

Roms

L'Union doit redoubler d'efforts dans la lutte contre les discriminations à l'encontre des Roms, qui continuent de connaître des taux d'emploi inférieurs, de mauvaises conditions de logement, des difficultés d'accès aux soins de santé et une ségrégation dans les systèmes éducatifs.

Protection des données

Plusieurs pays se sont opposés à la législation européenne relative à la conservation des données, arguant qu'elle viole les droits en matière de protection de la vie privée. Cette législation oblige les opérateurs téléphoniques et fournisseurs d'accès à internet à recueillir les données relatives aux communications de leurs clients. Elle fait actuellement l'objet d'un réexamen.

D'autres violations des droits fondamentaux concernent, par exemple, l'inégalité en matière d'accès à la justice, l'augmentation des discriminations et le non-respect des droits des enfants dans certains pays.

Progrès accomplis

Des progrès ont été réalisés en ce qui concerne le respect de la Charte par l'ensemble des institutions, organes et agences de l'Union européenne. L'accent est mis actuellement sur les droits des victimes, et notamment des enfants.

Étant donné que l'Union est à présent partie à la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées, toute nouvelle législation européenne doit tenir compte de ces droits. L'Union européenne souhaite aussi adhérer à la Convention européenne des droits de l'homme.

Une autre avancée est la désignation par tous les États membres d'organismes nationaux chargés de fournir un soutien et des conseils aux victimes de discriminations.

L'Agence européenne des droits fondamentaux a également souligné les avantages de l'initiative citoyenne européenne, qui consacre le droit de pétition et renforce la démocratie participative.

En savoir plus sur les droits fondamentaux English

Agence européenne des droits fondamentaux

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles