Chemin de navigation

Un plan d'action contre la menace terroriste - 24/06/2009

Dessin numérique d'une enveloppe laissant s'échapper des spores, représentant des agents pathogènes utilisés à des fins terroristes © Reporters

La Commission plaide pour une action préventive contre le risque croissant d'attaques nucléaires, biologiques et chimiques.

Jusqu'à ce jour, la plupart des attaques terroristes perpétrées dans le monde ont eu recours à des explosifs et à des armes à feu. Toutefois, de récentes enquêtes montrent que des organisations terroristes chercheraient à utiliser d'autres types d'armes, encore bien plus dévastatrices.

La Commission a élaboré un plan d'action visant à renforcer la sécurité concernant les matières chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires et à améliorer la préparation à ce type d'attentats.

Les risques ont augmenté du fait des progrès technologiques réalisés dans le domaine de l'armement et du recours accru à des matières nucléaires, biologiques et chimiques à des fins licites.

«L'Europe n'a heureusement jamais connu d'attentat de grande ampleur mettant en jeu ces matières, mais les conséquences possibles pour nos sociétés d'un attentat de ce type seraient telles que nous devons rester vigilants», a déclaré Jacques Barrot, commissaire chargé de la justice.

Les armes non conventionnelles peuvent faire un grand nombre de victimes, semer la panique et plonger les économies dans le chaos.

En limitant la capacité des autorités à contrôler les déplacements des personnes, l'engagement de l'UE en faveur des droits civils et de l'ouverture des frontières rend l'Europe plus vulnérable à la menace terroriste.

S'inspirant des recommandations formulées par des experts consultés dans toute l'UE, le plan d'action, prévu pour une durée de trois ans, comprend plus de 130 mesures visant à empêcher que des matières dangereuses ne tombent entre de mauvaises mains, tout en prenant les mesures nécessaires pour parer à toute éventualité.

Le plan prévoit notamment de renforcer les systèmes de détection dans toute l'Europe et de développer de nouveaux outils afin de limiter les dommages et de protéger les populations en cas d'attentat ou d'incident.

L'objectif de ce plan d'action est d'apporter un soutien aux États membres, qui assument, pour l'essentiel, la responsabilité des questions de sécurité. La Commission propose de prélever 100 millions d'euros sur les fonds existants afin de mettre en œuvre le plan d'action sur la période 2010-2013.

En savoir plus sur la lutte contre le terrorisme en Europe English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles