Chemin de navigation

Affiche de la campagne présentant des instruments de torture

Cinquante-sept pays, dont onze de l'Union européenne, participent à une campagne de sensibilisation aux horreurs de la torture.

Si la torture est interdite par le droit international, elle reste largement répandue dans de nombreux pays, dont certains ont pourtant ratifié la convention des Nations unies contre cette pratique. Dans l'Union européenne, on estime à 400 000 le nombre de personnes ayant survécu à la torture. La plupart d'entre elles sont des réfugiés.

L'Union a pris fermement position en faveur du respect de l'interdiction absolue de la torture et des traitements cruels, inhumains et dégradants. Leur éradication constitue l'un des principaux objectifs de sa politique en matière de droits de l'homme.

La campagne intitulée «La torture est inacceptable» met en avant les projets de lutte contre la torture soutenus par la Commission européenne dans le monde entier. Le message est clair: tous les pays doivent prendre des mesures pour mettre fin à la torture et s'attaquer aux phénomènes qui en sont la cause. À cette fin, la Commission finance des projets sur toute la planète.

Ces projets sont très variés: sensibiliser les services de maintien de l'ordre au problème, bloquer l'approvisionnement de matériel utilisé pour la torture, ou encore aider les victimes à reconstruire leur vie. Les personnes qui survivent à la torture ont besoin d'une aide psychologique, médicale, juridique et professionnelle.

En effet, outre les souffrances physiques, le traumatisme psychologique que vivent ces personnes peut les empêcher de reprendre une vie normale. L'Union européenne apporte son soutien à la réadaptation des victimes de la torture dans 41 pays, en finançant notamment des centres et réseaux de réadaptation dans 16 États membres.

Avec un budget annuel de près de 12 millions d'euros, elle est l'un des plus grands donateurs dans la lutte contre la torture. Sa nouvelle campagne «La torture est inacceptable» est la première qu'elle mène à si grande échelle. La campagne a atteint son point d'orgue le 26 juin, lors des événements organisés à l'occasion de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture, proposée par les Nations unies.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles