Chemin de navigation

Assurer la compétitivité du secteur européen de la défense - 24/07/2013

Navire des garde-côtes italiens arborant le logo de l'UE © UE

Un plan d'action pour renforcer la compétitivité du secteur européen de la défense et de la sécurité.

Alors que l'Europe est confrontée à de nouveaux problèmes de sécurité, ses États membres éprouvent des difficultés à équiper leurs forces armées de manière adéquate. Les récentes opérations en Libye ont mis en lumière d'importantes lacunes dans des domaines militaires de première importance.

La Commission européenne propose un plan d'action English visant à accroître l'efficacité et la compétitivité du secteur de la défense.

Importance stratégique

La sécurité des citoyens est la principale motivation pour renforcer les capacités de défense, mais ce secteur joue également un grand rôle dans l'économie. Il employait environ 400 000 personnes en 2012, auxquels s'ajoutent 960 000 emplois indirects, pour un chiffre d'affaires de 96 milliards d'euros.

Mais l'Europe fait face à une concurrence accrue sur ce marché: le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine (dits les pays «BRIC») augmentent leurs budgets militaires.

Réduire les coûts

L'équipement militaire est souvent extrêmement coûteux, alors que les budgets de la défense, comme les autres dépenses publiques, font l'objet de coupes sombres. Entre 2001 et 2010, le budget consacré à la défense dans l'UE est passé de 251 milliards d'euros à 194 milliards. Alors qu'elle est essentielle pour parer aux nouveaux risques, la recherche a été particulièrement touchée: son budget a diminué de 14 % entre 2005 et 2010.

Il serait possible de réduire les coûts en renforçant la coopération à l'échelle européenne. Les pays de l'UE utilisent au total 16 types de frégates différents. Si tous les pays utilisaient le même modèle, pour les frégates comme pour d'autres types d'équipements, ils pourraient réaliser des économies d'échelle.

Propositions de la Commission

Le plan d'action est destiné à accroître la coopération européenne en matière d'équipement militaire, à renforcer la compétitivité et à multiplier les liens entre la recherche civile et la recherche militaire, par exemple dans les domaines de la détection chimique, biologique, radiologique et nucléaire ou des systèmes aériens pilotés à distance.

Il comporte également d'autres initiatives visant à permettre aux PME du secteur de la défense de partager des infrastructures, à favoriser l'acquisition de compétences recherchées et à assurer l'approvisionnement en matières premières indispensables.

La défense reste une compétence nationale des États membres, mais ceux-ci coopèrent dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité de l'Union européenne pour développer leurs capacités civiles et militaires et accroître l'efficacité de la prévention des conflits et de la gestion des crises. La défense est un volet de cette politique.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles