Chemin de navigation

Plan mondial du G20 pour la croissance et l'emploi - 07/11/2011

Logo du sommet du G20 – Représentation de la Tour Eiffel et texte: «G20 France 2011» © G20

Les principales puissances économiques du monde se sont engagées à coordonner leurs efforts en vue de rétablir la croissance, de renforcer l'emploi et de réguler les marchés financiers.

Les pays du G20 ont adopté un ensemble de mesures English visant à relancer la croissance mondiale, lors du sommet organisé les 3 et 4 novembre à Cannes (France).

De nombreuses mesures, dont l'engagement d'équilibrer les budgets et d'améliorer les économies nationales, ont été proposées par l'Union européenne. Dans le cadre de ces efforts, le G20 a favorablement accueilli le plan English de la zone euro visant à résoudre la crise de la dette qui touche certains de ses membres.

Les pays du G20 vont également redoubler d'efforts en vue de réduire le chômage de longue durée et les incidences de la mondialisation sur les travailleurs.

Accroître les échanges

Il est essentiel d'accroître les échanges internationaux pour relancer la croissance et la création d'emplois. Les dirigeants des pays du G20 ont appelé à renforcer la coopération afin de réduire les obstacles commerciaux et d'éviter le recours au protectionnisme. Ils se sont déclarés favorables à un renforcement de l'Organisation mondiale du commerce, qui doit jouer un rôle plus actif dans le règlement des différends entre les pays.

Ils ont également invité certains pays à ne plus procéder à des dévaluations compétitives de leur monnaie afin de favoriser leurs exportations.

Prévenir les crises

La réforme des marchés financiers et la protection des investisseurs figuraient également au rang des priorités. L'accent a été mis sur l'amélioration de la réglementation du commerce des produits dérivés et la réduction des risques de faillite bancaire.

Les grands établissements jouant un rôle important dans le système financier mondial feront l'objet d'une surveillance accrue. Les pays du G20 ont proposé de réguler les activités assimilables à celles des banques menées par des sociétés d'investissement, des compagnies d'assurance ou autres.

Dans le cadre des efforts visant à réduire les risques systémiques pesant sur l'économie mondiale, les membres du G20 sont disposés à allouer des ressources supplémentaires au Fonds monétaire international (FMI). De nouveaux programmes de financement contribueront à soutenir davantage les pays en difficulté.

Réduire la pauvreté

Les dirigeants ont appelé les gouvernements à honorer leurs engagements en matière d'aide au développement, de sécurité alimentaire et de lutte contre le changement climatique. Ils ont reconnu la nécessité de trouver progressivement de nouvelles sources de financement pour aider les pays en développement.

Une de ces sources pourrait être une taxe mondiale sur les transactions financières, qui a été proposée par la Commission et soutenue par la France, organisatrice du sommet.

D'autres mesures prévoient d'augmenter les fonds en faveur de la recherche agricole et de stabiliser les prix des denrées alimentaires, en particulier pour les pays à faible revenu.

En savoir plus sur les orientations de l'UE au G20

En savoir plus sur le G20 English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles