Chemin de navigation

Les priorités de l'UE au sommet du G-20 - 31/10/2011

Logo du sommet du G-20 – Représentation de la Tour Eiffel et texte: «G-20 France 2011» © G-20

L'Union européenne compte appeler les grandes puissances économiques à adopter un plan visant à relancer la croissance mondiale, à réformer les marchés financiers et à renforcer les échanges commerciaux.

Lors du sommet du G-20, qui se tiendra à Cannes les 3 et 4 novembre, l'UE appellera les pays du monde entier à apporter leur contribution à ce plan.

Elle a montré la voie en coordonnant sa réponse English à la crise économique et aux problèmes d'endettement que rencontrent plusieurs de ses États membres.

Elle va maintenant appeler les pays du G-20 à stimuler la croissance et à réduire les déséquilibres économiques en réformant leurs politiques budgétaires, en renforçant leurs économies nationales et en ramenant leurs taux de change à des niveaux plus justes.

Les membres du G-20 devraient accélérer la mise en œuvre des réformes de leurs marchés financiers, en donnant la priorité à l'amélioration de la réglementation du commerce des produits dérivés et à la réduction des risques de faillite bancaire.

D'autres mesures sont nécessaires en vue de mieux réguler les grandes entreprises financières du monde entier, ainsi que les activités bancaires menées notamment par des sociétés d'investissement et des compagnies d'assurance.

Un accord sur un ensemble unique de normes comptables mondiales permettrait aux autorités de régulation de surveiller plus efficacement l'activité des entreprises multinationales.

L'augmentation des ressources dont dispose le Fonds monétaire international permettrait à celui-ci d'apporter une aide plus conséquente aux pays confrontés à des difficultés économiques.

L'UE présentera également lors du sommet une proposition visant à taxer les transactions financières. Cela permettrait d'assurer que le secteur financier apporte une juste contribution à la société.

Davantage d'échanges commerciaux, moins de protectionnisme

Le renforcement des échanges est la manière la plus efficace de soutenir la croissance économique mondiale et la création d'emplois. De nombreux pays maintiennent toutefois des mesures protectionnistes, octroyant ainsi un avantage déloyal à leurs entreprises.

L'Union européenne souhaite la poursuite des négociations au sein de l'Organisation mondiale du commerce afin de lever ces obstacles au commerce extérieur, et plus particulièrement ceux qui jouent en défaveur des pays les moins développés.

Les pays membres de l'OMC doivent également veiller à l'existence d'un marché mondial et d'un système d'échanges ouvert pour les matières premières qui soit exempt de distorsions, durable et transparent.

L'emploi et la réduction de la pauvreté devraient également être au cœur de la coordination des politiques économiques mondiales. Les pays doivent honorer leurs engagements en matière d'aide au développement, de sécurité alimentaire et de lutte contre le changement climatique.

L'UE sera représentée à Cannes par José Manuel Barroso, président de la Commission, et Herman Van Rompuy, président du Conseil européen.

En savoir plus sur les orientations de l'UE au G20

Suivre le sommet du G-20

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles