Chemin de navigation

Le drapeau européen et le drapeau japonais unis par leur diagonale © UE

L'Union européenne réagit rapidement à l'appel à l'aide du Japon, qui peine à faire face aux conséquences du tremblement de terre et du tsunami du 11 mars dernier, dont une situation de crise dans plusieurs centrales nucléaires du pays.

Le 15 mars, le Japon a demandé l'aide de l'Union européenne pour résoudre la crise humanitaire qui se déroule en ce moment: des centaines de milliers de personnes ont besoin de toute urgence de soins médicaux, d'un abri et de nourriture, après le tremblement de terre et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du pays.

L'Union a déclenché son «mécanisme de protection civile English », qui aide les 27 pays de l'UE à coordonner leur action dans les situations d'urgence aux niveaux national, européen et international.

Plusieurs pays ont immédiatement proposé au Japon les fournitures d'urgence nécessaires: couvertures, matelas, bouteilles et citernes d'eau, systèmes de purification, etc.

L'Union déploie encore d'autres mesures d'aide:

  • mise en place d'un site web d'échange informations English pour les ressortissants européens concernés par le séisme;
  • constitution d'une équipe de dix experts prêts à se rendre au Japon pour coordonner l'aide européenne, avec l'appui de spécialistes de la radioactivité, de l'énergie nucléaire et d'autres domaines techniques;
  • envoi d'un expert humanitaire pour renforcer une équipe des Nations unies, ainsi que d'un agent de liaison chargé de coordonner la communication avec les autorités japonaises.

Crise nucléaire

La situation d'urgence dans plusieurs centrales nucléaires du Japon fait l'objet de toutes les attentions. La Commission est tenue informée de son évolution par l'Agence internationale de l'énergie atomique.

Elle a également consulté les autorités de sûreté nucléaire des 27 États membres, ainsi que les représentants des entreprises chargées de la construction et de l'exploitation des centrales nucléaires en Europe, afin notamment d'évaluer le degré de préparation de l'Union européenne face à de tels événements.

La Commission envisage de coordonner des simulations de crise dans toutes les centrales nucléaires de l'Union européenne, afin de s'assurer de la sécurité de celles-ci. Elle demandera aux pays voisins de l'Union de s'engager à effectuer également ce type de simulations.

Assistance supplémentaire

L'Union est en contact permanent avec le gouvernement japonais pour déterminer l'aide qu'elle peut encore apporter.

En savoir plus sur la réponse de l'UE au tremblement de terre au Japon English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles