Chemin de navigation

Élargissement: état des lieux - 11/11/2010

Stratégie d'élargissement 2010 et évaluation des progrès accomplis par l'Albanie, l'ancienne République yougoslave de Macédoine, la Bosnie-et-Herzégovine, la Croatie, l'Islande, le Kosovo, le Monténégro, la Serbie et la Turquie sur la voie de l'adhésion à l'Union européenne.

L'élargissement demeure une priorité politique pour l'Union européenne et ses 27 pays membres. La poursuite de l'expansion de l'UE renforcera la sécurité, la paix, la croissance économique et le poids politique de l'Europe.

Le rapport 2010 sur la stratégie d'élargissement, qui porte sur les Balkans occidentaux, l'Islande et la Turquie, évalue la situation de chacun des pays et les moyens de les aider à mener à bien les réformes nécessaires pour adhérer à l'Union.

L'Union européenne consacre 11,6 milliards d'euros au processus de préparation à l'adhésion sur la période 2007-2013. Les pays candidats bénéficient déjà d'un accès libre au marché de l'UE pour la plupart de leurs exportations, ce qui constitue une aide vitale à l'heure où ces pays luttent pour surmonter les conséquences de la crise économique mondiale.

Des progrès doivent encore être accomplis dans des domaines clés, comme les systèmes juridiques, l'administration publique, la liberté d'expression et l'exclusion sociale subie par certains groupes de population.

En outre, les pays issus de l'éclatement de la Yougoslavie doivent résoudre les conflits qui subsistent entre eux.

La Commission recommande que le Conseil accorde au Monténégro le statut de pays candidat. Des négociations devraient débuter une fois que le pays sera parvenu à un degré satisfaisant de conformité avec les critères d'adhésion. À cet égard, le pays doit encore progresser dans un certain nombre de domaines essentiels.

La Commission estime que des négociations d'adhésion à l'UE devraient débuter avec l'Albanie une fois que ce pays sera parvenu à un degré satisfaisant de conformité avec les critères d'adhésion. À cet égard, le pays doit encore progresser dans un certain nombre de domaines essentiels.

La Croatie entre dans la phase finale des négociations, mais doit encore accomplir des progrès dans les domaines de l'indépendance de la justice et des droits fondamentaux.

L'ancienne République yougoslave de Macédoine attend le feu vert des gouvernements des États membres pour entamer des négociations d'adhésion.

La Serbie a présenté une demande d'adhésion à l'UE en décembre 2009. Les gouvernements des États membres ont sollicité l'avis de la Commission sur cette demande le mois dernier.

En ce qui concerne la Bosnie-et-Herzégovine, la Commission s'est déclarée préoccupée par la lenteur des progrès accomplis pour mettre en œuvre les nombreuses réformes nécessaires afin d'avancer sur la voie de l'adhésion à l'UE. Elle a rappelé son soutien aux ambitions européennes du Kosovo et sa volonté d'aider ce territoire à surmonter les nombreuses difficultés, techniques et législatives, auxquelles il est encore confronté.

Au sujet de la Turquie, la Commission a déclaré que le rythme des négociations, lent à l'heure actuelle, s'accélèrerait une fois que le pays aurait honoré les obligations qui lui incombent en vertu de son union douanière avec l'UE, en particulier en ouvrant ses ports et ses aéroports aux navires et avions en provenance de la République de Chypre.

L'Islande, qui a entamé des négociations d'adhésion cette année, a l'avantage d'être déjà membre de l'Espace économique européen et de l'espace Schengen (espace sans frontières dans lequel les personnes peuvent circuler librement).

En savoir plus sur l'élargissement de l'UE

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles