Chemin de navigation

Les relations entre l'UE et ses voisins sont en bonne voie - 12/05/2010

 Carte de la région © UE

La stratégie de l'UE consistant à stimuler les réformes dans les pays voisins grâce à une aide financière et à d'autres mesures incitatives commence à porter ses fruits.

Un examen de la politique européenne de voisinage montre que celle-ci a permis de renforcer les échanges commerciaux et d'autres liens entre l'Union européenne (UE) et les pays de l'Est et du Sud. Toutefois, la PEV a mieux réussi à stimuler les réformes économiques qu'à apporter des changements sur le plan de la démocratie.

«Il est essentiel pour l'avenir que les réformes démocratiques et politiques, qui ont enregistré des avancées réelles mais généralement plus lentes, passent à la vitesse supérieure», a déclaré le commissaire Štefan Füle.

La politique européenne de voisinage a été instaurée en 2004, l'année où dix pays — pour la plupart d'Europe centrale — ont rejoint l'Union, déplaçant la frontière de près de 1 000 kilomètres vers l'est et réunifiant l'Europe après des décennies de division due à la guerre froide. En tendant la main à ses nouveaux voisins, l'UE souhaitait empêcher l'apparition de nouvelles lignes de fractures au sein de l'Europe et favoriser la sécurité et la stabilité de ses frontières.

La PEV laisse entrevoir des perspectives d'accords de libre-échange, une aide financière, un soutien en matière de sécurité énergétique et la possibilité de voyager sans visa dans l'UE. Elle s'applique à tous les pays de l'UE les plus proches à l'est et au sud, à l'exception de ceux couverts par la politique d'élargissement.

Aujourd'hui, cette stratégie se révèle payante, puisqu'elle a permis d'instaurer une coopération dans des domaines comme le commerce, le transport, l'énergie, l'environnement, la recherche et l'enseignement. Entre 2004 et 2008, c'est-à-dire avant que l'économie mondiale ne se dégrade, les exportations de l'UE vers les pays limitrophes ont augmenté de 63 % et les importations ont quasiment doublé.

De plus en plus de pays voisins ont recours à l'aide financière de l'UE pour adopter des mesures de réforme. L'aide a augmenté de 32 % depuis le lancement de la PEV et 12 milliards d'euros ont été débloqués pour la période 2007-2012.

Les contacts entre les populations vivant des deux côtés de la frontière se sont intensifiés et les déplacements vers l'UE en provenance de plusieurs pays, comme l'Ukraine et la Moldavie, sont devenus plus faciles. Plus de 2 millions de personnes habitant dans les pays voisins ont obtenu un visa en 2008.

En ce qui concerne la démocratie et l'État de droit, les élections en Ukraine, en Moldavie, au Maroc et au Liban constituent autant de signes d'encouragement pour l'UE. Le rapport indique toutefois que beaucoup reste encore à faire, la corruption restant un problème majeur dans de nombreux pays.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles