Chemin de navigation

Abris de fortune en Haïti © Union européenne – photo de Susana Perez Diaz/ECHO

La Commission souhaite octroyer une nouvelle aide de 90 millions d'euros à ce pays ravagé par un tremblement de terre. Le montant serait prélevé sur des fonds de l'Union européenne destinés à l'aide d'urgence.

Plus d'un mois après le séisme qui a dévasté leur pays, près d'un million de Haïtiens vivent dans des tentes et des abris de fortune. Cette situation est d'autant plus préoccupante qu'approche la saison des pluies et des ouragans.

«La priorité est de donner un toit aux Haïtiens et, qui plus est, un toit capable de résister aux tempêtes des Caraïbes», a déclaré Kristalina Georgieva, nouvelle commissaire européenne chargée de l'aide humanitaire.

La Commission a demandé au Parlement et au Conseil l'autorisation de prélever 90 millions d'euros sur des fonds européens destinés à l'aide d'urgence, afin de fournir non seulement des abris, mais aussi des soins de santé, dont de nombreux survivants, gravement blessés, ont également un besoin urgent.

Si elle est approuvée, cette nouvelle enveloppe porterait à 609 millions d'euros le montant total de l'aide accordée à Haïti par l'Union européenne. Cette somme inclut les contributions des différents États membres, qui continuent à faire preuve de générosité. Ainsi, la France a promis cette semaine une nouvelle aide de 230 millions d'euros.

L'Union européenne a aussi envoyé 300 gendarmes en Haïti, afin d'aider à la construction d'abris. La France, l'Italie, l'Espagne, le Portugal et les Pays-Bas contribuent à ce contingent.

Son déploiement a été annoncé le mois dernier, en réponse à une demande des Nations unies. Sa mission initiale était d'aider les forces de l'ONU à maintenir l'ordre dans le pays, mais le calme y règne globalement.

Des centaines d'experts humanitaires européens se trouvent en Haïti. Ils coordonnent la répartition des dons de nourriture, de médicaments, de couvertures, de tentes, d'eau et de carburant. Ces dons sont distribués par les Nations unies et d'autres organisations partenaires de l'Union européenne. Ils ont, par exemple, permis à la Croix-Rouge finlandaise d'ouvrir un hôpital ambulant et à l'ONG britannique Oxfam de fournir chaque jour de l'eau propre à quelque 15 000 Haïtiens.

Le commissaire européen chargé du développement, Andris Piebalgs, a fait savoir qu'il allait se rendre bientôt en Haïti. Sa priorité sera d'aider les pouvoirs publics à redevenir pleinement opérationnels.

Le séisme du mois dernier a fait plus de 200 000 victimes et les dégâts se chiffrent en milliards d'euros. Une conférence des donateurs doit avoir lieu à New York en mars.

En savoir plus sur l'aide humanitaire apportée par l'UE en Haïti

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles