Chemin de navigation

Mobiliser les électeurs européens - 10/01/2014

Une partie du bâtiment du Parlement européen.

Un Parlement européen renforcé sera élu en mai prochain, l'occasion pour les électeurs issus des 28 pays de l’UE de choisir les responsables politiques qui les représenteront au cours des 5 prochaines années.

Le Parlement s'étant vu octroyer de nombreuses compétences nouvelles en 2009, les élections de ce printemps devraient faire l'objet d'une mobilisation inédite depuis l'élection de cette assemblée au suffrage direct en 1979.

Le rééquilibrage des pouvoirs de l'UE en faveur du Parlement signifie qu’une des premières tâches des nouveaux députés européens consistera à élire le prochain président de la Commission européenne.

Le nouveau système, établi par le traité de Lisbonne , prévoit que les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'UE désignent un candidat sur la base des résultats des élections. Par conséquent, le Parlement exercera également une plus grande influence sur la nomination des commissaires.

Mobiliser les électeurs

Les élections de mai apporteront un autre changement: pour la première fois, les groupes politiques présenteront des candidats au poste de président de la Commission.

Le Parti socialiste européen (PSE), de centre-gauche, a déjà choisi son candidat officiel: il s'agit du député Martin Schulz, actuel président du Parlement.

L'Alliance centriste des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE) fera son choix le mois prochain entre le commissaire finnois Olli Rehn et l’ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt.

Dans l'intervalle, une demi-douzaine de candidats — dont 4 actuels et anciens Premiers ministres — sont en lice pour le Parti populaire européen (PPE), de centre-droit, la décision étant attendue en mars.

Les Verts désigneront quant à eux leur candidat parmi une liste restreinte de 4 personnes à l'issue de primaires en ligne.

Lutter contre l’apathie des électeurs

Il reste à espérer que ces changements contribueront à susciter un plus grand intérêt pour les élections et à inverser la tendance à une faible participation, celle-ci atteignant à peine 43 % de l’électorat en 2009.

Lors d'un sondage réalisé l’année dernière, 62 % des personnes interrogées estimaient que davantage d'électeurs se rendraient aux urnes si les partis politiques proposaient un candidat au poste de président de la Commission et si les élections étaient organisées le même jour dans l'ensemble de l'Union européenne.

Le nouveau système permettra pour la première fois aux électeurs européens d'exercer une influence directe sur la désignation du prochain président de la Commission, ce qui devrait renforcer la légitimité démocratique de l’UE.

Élections de 2014

Comment fonctionne le Parlement européen

Parlement européen

Élections du Parlement européen: mobiliser les électeurs

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles