Chemin de navigation

Rétablir la confiance et stimuler la croissance et l'emploi - 01/02/2012

Les dirigeants européens à la table des négociations lors de la réunion informelle du Conseil européen © UE

Les dirigeants européens ont convenu d'adopter des mesures urgentes pour faire reculer le chômage des jeunes, soutenir les PME et exploiter pleinement le potentiel du marché unique. En outre, ils ont fixé une date pour la signature d'un nouveau traité sur la coordination des politiques économiques.

Les chefs d'État et de gouvernement ont convenu qu'il fallait prendre des mesures urgentes, au niveau national et européen, pour stimuler la croissance et l'emploi en mettant l'accent sur la lutte contre le chômage des jeunes, l'approfondissement du marché unique et l'aide aux PME.

Ils ont approuvé le «traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l'Union économique et monétaire (UEM)», qui renforce la stabilité et complète les mesures déjà prises pour résoudre la crise de la dette souveraine.

Les dirigeants européens sont également parvenus à un accord sur le traité relatif au mécanisme européen de stabilité, qui est un fonds permanent destiné à aider les pays vulnérables au sein de la zone euro.

Faire reculer le chômage des jeunes

Chaque État membre a convenu d'élaborer un plan national pour l'emploi. Celui-ci comprendra des mesures visant à réorienter la charge fiscale pesant sur le travail et à réduire la segmentation du marché du travail, afin d'améliorer les perspectives d'emploi des jeunes et des travailleurs peu qualifiés.

La Commission formera des groupes de travail avec les huit pays (Espagne, Grèce, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Portugal et Slovaquie) qui enregistrent un taux de chômage des jeunes supérieur à la moyenne.

Achever la réalisation du marché unique

Le marché unique est l'un des principaux moteurs de la croissance. La Commission européenne a appelé à la réalisation du marché unique numérique d'ici 2015. Les dirigeants européens ont convenu d'accélérer la mise en œuvre des propositions existantes et ont appelé la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni à régler leurs différends concernant le brevet européen.

Aider les PME

Les dirigeants européens ont décidé de prendre des mesures prioritaires en faveur des 23 millions de PME établies en Europe, afin d'améliorer l'accès au financement et au capital-risque et de réduire les formalités administratives.

Ils doivent également réfléchir à la manière de rediriger vers la croissance et l'emploi les 82 milliards d'euros de fonds structurels et sociaux qui n'ont pas encore été alloués.

Un nouveau traité international

Un nouveau traité international visant à renforcer la coordination économique dans la zone euro sera signé en mars par tous les États membres, sauf le Royaume-Uni et la République tchèque. Les améliorations portent notamment sur les modalités de vote pour l'ouverture d'une «procédure pour déficit excessif» et la formalisation d'une règle d'équilibre budgétaire à appliquer au niveau national.

Accord sur un fonds permanent

Les pays de la zone euro se sont mis d'accord sur un traité instituant un mécanisme permanent de gestion de crise, qui devrait entrer en vigueur en juillet 2012.

En savoir plus sur la réunion du Conseil européen du 30 janvier English

Réponse de la Commission aux décisions du Conseil européen

Discours du président José Manuel Barroso sur la croissance et l'emploi

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles