Chemin de navigation

José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, au Parlement européen, à Strasbourg © UE

M. Barroso estime que l'accord trouvé par la plupart des gouvernements européens en vue d'une plus grande intégration économique doit être accompagné de mesures favorisant la reprise de la croissance et l'emploi.

S'adressant au Parlement européen, José Manuel Barroso, président de la Commission, a évoqué les décisions prises lors du Conseil européen des 8 et 9 décembre derniers. Il estime que la volonté manifestée par 26 des 27 États membres de conclure un nouveau traité intergouvernemental renforçant les règles budgétaires montre que ces pays sont prêts à aller plus loin dans l'intégration européenne.

Ce traité obligerait les États membres à présenter un budget global en équilibre ou en excédent. Les États dont le budget présente un déficit supérieur à 0,5 % de leur PIB devraient ramener celui-ci à l'équilibre, sous la surveillance de la Commission et des autres États membres.

Le nouveau traité, qui devrait être signé en mars 2012, constitue un élément important de la réponse de l'Union européenne à la crise financière, ainsi qu'à la crise de la dette dans la zone euro.

Cette réponse comprend:

  • six mesures English visant à améliorer la surveillance budgétaire et à mieux maîtriser la dette publique, entrées en vigueur le 13 décembre 2011;
  • l'examen de la croissance pour 2012 , qui contient des recommandations en matière de croissance, d'emploi et de finances publiques, et ouvre le cycle annuel de six mois au cours duquel les États membres commentent mutuellement leurs politiques budgétaires et économiques;
  • la création du fonds européen de renflouement, qui interviendra en juillet 2012, soit un an plus tôt que prévu initialement. Le fonds actuel, temporaire, existera jusqu'à la mi-2013.

Les dirigeants européens décideront bientôt de l'opportunité de mettre jusqu'à 200 milliards d'euros supplémentaires à la disposition du FMI afin de venir en aide aux pays surendettés de la zone euro.

En mars 2012, ils discuteront des possibilités d'approfondir la coordination budgétaire et examineront une proposition visant à permettre à la zone euro d'émettre des obligations communes.

Croissance et emploi

Le président Barroso a également invité les États à prendre rapidement des mesures supplémentaires afin de stabiliser l'économie et de créer des emplois:

  • mise en œuvre des mesures existantes pour renforcer l'intégration économique de l'UE en matière de services, d'énergie, d'innovation, d'internet et de libre-échange;
  • adoption de propositions concernant les PME, l'amélioration de la réglementation, les réformes fiscales et la sécurité de l'approvisionnement énergétique.

En savoir plus sur le discours du président Barroso au Parlement européen, le 13 décembre

En savoir plus sur la réunion du Conseil européen des 8 et 9 décembre

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles