Chemin de navigation

Pour un renouveau européen - 28/09/2011

José Manuel Barroso, président de la Commission, a présenté une stratégie européenne pour la croissance durable et l'emploi à l'occasion de son discours annuel sur l'état de l'Union, au Parlement européen.

«Nous sommes aujourd'hui confrontés au plus grand défi qu'ait connu notre Union, je le crois dans toute son histoire», a-t-il déclaré en faisant allusion à la crise économique qui continue de sévir.

L'Union européenne doit se rénover en profondeur en devenant plus compétitive, en vivant dans la mesure de ses moyens, en modérant les comportements irresponsables des marchés financiers, en réduisant les déséquilibres économiques et en réagissant aux pressions de la mondialisation.

Surtout, elle a besoin de volonté et de leadership politiques pour rétablir la confiance parmi les citoyens et les marchés.

Le programme de réforme proposé par la Commission doit être mis en œuvre pour que l'Europe puisse renouer durablement avec la croissance et l'emploi.

Ce programme contient les éléments suivants:

  • un appui soutenu à la Grèce: les pays de la zone euro se sont engagés à lui prêter main forte, à condition que la Grèce mette concrètement en œuvre son programme de réforme;
  • un nouveau système de régulation financière: certaines des propositions ont été adoptées; d'autres doivent encore l'être, telles qu'une nouvelle réglementation sur les produits dérivés, la vente à découvert, les contrats d’échange sur défaut (CDS) et les salaires du secteur bancaire;
  • une taxe sur les transactions financières, par laquelle les institutions financières reversent une contribution à la société. Une partie de cette taxe aiderait au financement du budget 2014-2020 proposé par l'Union, et qui est axé sur les investissements en faveur de la croissance et de l'emploi;
  • la lutte contre l'évasion fiscale, par l'introduction d'une taxe européenne sur l'épargne et l'octroi d'une nouvelle compétence permettant à la Commission de négocier des accords fiscaux avec d'autres pays au nom de l'Union européenne;
  • le renforcement de l'union économique, grâce à la suppression d'obstacles juridiques et administratifs à la prestation de services dans l'Union européenne (la directive «Services»);
  • des investissements dans la recherche, l'innovation, l'efficacité énergétique et l'éducation, pour lesquels des propositions précises doivent être adoptées;
  • l'interconnexion des réseaux européens d'énergie, de transport et de télécommunication numérique;
  • la réduction du chômage des jeunes, au moyen d'un soutien accru aux stages et aux programmes d'apprentissage, ainsi que d'une accélération des autres programmes européens.

La Commission va également proposer l'introduction d'emprunts obligataires européens, qui permettraient de lever des fonds pour investir dans des projets d'infrastructure partout en Europe.

«Nous pouvons le faire, le renouveau de notre Europe», a-t-il conclu.

Discours du président Barroso – État de l'Union en 2011

Lettre du Président Barroso à M. Jerzy Buzek, Président du Parlement européen

Les citoyens peuvent adresser leurs questions au président Barroso jusqu'au 5 octobre. Il y répondra en direct lors d'une interview qui sera diffusée sur World View English et Euronews.

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles