Chemin de navigation

L'économie, l'immigration et la Croatie à l'ordre du jour du sommet européen - 27/06/2011

Les dirigeants européens autour de la table pour le sommet du 23 juin 2011 © UE

Politique économique, immigration, relations avec les pays d'Afrique du Nord et adhésion de la Croatie: des décisions importantes ont été prises sur ces sujets lors du sommet des 23 et 24 juin

Les dirigeants européens se sont mis d'accord pour étendre les mesures de coordination des réformes économiques et des politiques budgétaires.

Ils ont avalisé les recommandations adressées par la Commission à chacun des pays de l'Union européenne sur les mesures à prendre en vue de simuler la croissance économique, de créer des emplois et d'assainir les finances publiques.

Cette décision clôt le premier «semestre européen», un processus de six mois durant lesquels les gouvernements européens se consultent les uns les autres au moment d'établir leurs politiques budgétaires et économiques.

Les gouvernements doivent maintenant tenir compte des recommandations lors de l'élaboration de leurs budgets et de leurs réformes pour 2012.

Les participants ont également convenu de modifier le fonds temporaire English destiné à aider les pays de la zone euro en difficulté. Afin d'améliorer son efficacité, ce fonds sera remplacé par un fonds permanent doté de 500 milliards d'euros en 2013.

Aide à la Grèce

Les dirigeants ont encouragé le Parlement grec à adopter une législation sur une stratégie budgétaire et sur les privatisations. Les réformes permettront aux pays de la zone euro et au Fonds monétaire international d'accroître leur aide dans le cadre d'un nouveau plan de sauvetage.

Les chefs d'État ou de gouvernement des pays de la zone euro ont décidé que le secteur privé devrait fournir une partie du financement supplémentaire nécessaire. Ils ont réaffirmé leur volonté de faire tout le nécessaire pour garantir la stabilité financière de la monnaie unique.

Immigration

Les pays membres ont invité la Commission à présenter des propositions en vue de renforcer la coopération entre les pays de l'espace Schengen.

Ces mesures devraient permettre aux pays de réagir de manière coordonnée face à des situations exceptionnelles, comme l'afflux massif de demandeurs d'asile. Les dirigeants ont demandé que des propositions sur les procédures communes en matière d'asile soient arrêtées d'ici à 2012.

Ils ont invité la Commission à entamer des discussions avec les pays au sud et à l'est de l'UE sur la mise en place de programmes de recrutement de travailleurs à l'aide de «partenariats pour la mobilité».

Croatie

Les chefs d'État et de gouvernement ont également demandé que les négociations d'adhésion avec la Croatie soient clôturées d'ici la fin du mois de juin 2011. Ils espèrent signer un traité avec la Croatie qui permettra à ce pays d'entrer dans l'UE le 1er juillet 2013.

Conclusions du sommet English

Déclaration du président de la Commission sur la Croatie English

Choisir le contraste élevé Choisir la taille de caractères normale Augmenter la taille des caractères de 200 % Envoyer cette page à quelqu'un Imprimer cette page

 

Avez-vous trouvé l'information recherchée?

Oui Non

Que cherchiez-vous?

Avez-vous des suggestions?

Liens utiles